M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Ce que nous aimons les chiens...

Un magnifique texte de Mario Roy dans le journal La Presse du 22 juin 2012 sur la protection des animaux. Observez bien le langage et demandons-nous par quel aveuglement, ce journaliste si compatissant envers des animaux, n'écrit pas également pour dénoncer le "scandale effarant" d'une "véritable torture" infligée à notre "progéniture". En plus de la tuer par euthanasie ou par démembrement.

Le Québec est le champion nord-américain de l'abandon: entre 23 et 25% des animaux vivant dans des familles sont «jetés» chaque année. Leurs propriétaires les gardent de 19 à 24 mois, alors que chats et chiens vivent plus de 10 ans. On dépense beaucoup moins au Québec pour les soins de son animal que dans le reste du Canada, 580 contre 865$ par an. Enfin, il y a ce scandale effarant des usines à chiots (il y en aurait plus de 1800) qui approvisionnent même l'étranger au prix, trop souvent, d'une véritable torture infligée aux femelles reproductrices et à leur progéniture.

On connaît le cliché gandhien voulant qu'on juge du degré de civilisation d'un peuple à la façon dont il traite ses animaux. Vrai, même s'il existe bien d'autres critères pour en juger.

Cependant, la relative insensibilité des Québécois en cette matière dénote certainement une mauvaise compréhension de l'aptitude des bêtes à souffrir. Et, plus fondamentalement encore, une ignorance du «contrat» signé avec les quelques espèces qui se sont liées à nous - et nous à elles - au fil des millénaires, lequel impose l'obligation morale de bien les traiter.

(...)

Est-ce un rêve d'imaginer qu'un jour nos journalistes parleront ainsi du sort des enfants à naître. Dans la suite du texte, le journaliste expose une solution...

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

1111 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 9 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire