M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Au États-Unis, il est légal de sélectionner le sexe de l'enfant lors de fécondation in vitro!

Sur le site de Canoe.ca du 18 avril 2012, on peut retrouver cette information:

 

 

 

 

 

Une publicité américaine, publiée dans un journal de Surrey en Colombie-Britannique, qui faisait la promotion d'un service de sélection du sexe dans une clinique de fertilité in vitro, a scandalisé la communauté indienne locale.

Le journal indo-canadien Voice a défendu la publicité en ligne mardi, soulignant l'avoir accepté après avoir obtenu la confirmation que la clinique située dans la région de Seattle ne pratiquait pas l'avortement.

Le choix du sexe est illégal au Canada. «Fonder la famille que vous voulez: garçon ou fille. Détermination du sexe avant la conception aux fins d'équilibre de la famille», indique pourtant la publicité en question qui fait la promotion du Washington Centre for Reproductive Medecine.

Le directeur général du journal, Vinnie Combow, a déclaré que la publicité ne serait pas retirée, ajoutant que le procédé est légal aux États-Unis.

«Nous n'avons pas de problème avec les annonces. Nous ne savions pas que c'était illégal au Canada [...], mais il s'agit d'une clinique pro-vie, ils ne croient pas à l'avortement», a-t-il justifié.

«Ils ne suivent la procédure que si la famille a déjà une fille, alors ils vont l'aider à avoir un garçon», a ajouté le directeur du journal.

Charan Chander de la Cloverdale Sikh Society a cependant été choqué lorsqu'il a entendu parler de cette publicité, la qualifiant de «moralement répréhensible» et exhortant les gens à ne pas avoir recours à ce service.

Le docteur Ken Walker du Bellingham IVF and Fertility a indiqué qu'il n'est pas rare de voir des Canadiens aller aux États-Unis pour des services de sélection du sexe, mais il a ajouté que la plupart des médecins voyaient cette pratique comme contraire à l'éthique.

«Il y a certaines cultures qui poussent à avoir un garçon ou une fille en premier, ou d'en avoir un dans la famille», a-t-il dit.

L'Association médicale canadienne a publié une étude lundi, indiquant que les femmes nées en Inde étaient plus susceptibles que celles qui ne sont pas nées dans ce pays d'avoir un garçon comme troisième enfant, accréditant ainsi la théorie voulant que la sélection du sexe par avortement existe dans les communautés immigrantes.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire