M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2017

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Très peu d'organismes d'ici n'ont à la fois la liberté et la conviction pour jouer le rôle essentiel d’éclaireur des consciences sur les enjeux pro-vie et pro-famille. Mais Campagne Québec-Vie ne peut accomplir ce travail sans vous. Merci de donner !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Après avoir pris une pilule abortive, elle change d’avis, prend un traitement pour la contrer et sauve ses bébés

jumeaux-4.jpgPar Micaiah Bilger (LifeNews.com) — traduit par Campagne Québec-Vie

Il y a environ deux ans, Samantha a failli mettre fin à la vie de ses jumeaux à naître lors d’un avortement [par pilule abortive].

Samantha (nom d’emprunt), collégienne à cette époque, raconte avoir pris la pilule abortive RU-486 et l’avoir immédiatement regretté. Cette femme de Pennsylvanie a récemment raconté son histoire à ABC 27 News.

Grâce aux médecins qui l’ont traitée avec une nouvelle procédure, permettant d’annuler les effets de la pilule abortive, Samantha a aujourd’hui deux jumeaux en bonne santé.

« Je suis très heureuse d’avoir choisi de continuer la grossesse », dit Samantha.

×

Campagne de financement automne 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Samantha déclare avoir pris cette pilule abortive sans savoir qu’elle était enceinte de jumeaux [mais sachant qu'elle était enceinte]. Elle dit avoir regretté sa décision immédiatement après avoir pris la pilule.

Désespérée de ne savoir comment annuler les effets de la pilule abortive, elle dit avoir cherché les réponses sur internet. Elle est tombée sur une ligne téléphonique permanente, très probablement par le biais d’AbortionPillReversal.com, et elle les a appelés.

Voici davantage sur le reportage :

Samantha a contacté Hope Within, un centre de santé communautaire situé à Élizabethtown.

Hope Within offre gratuitement des soins de santé primaires à ceux qui en ont besoin. Les médecins utilisent la progestérone, une hormone qui soutient la grossesse, pour bloquer les pilules abortives responsables du déclenchement de l’avortement.

Le Docteur Éric Hussar du centre de santé communautaire Hope Within explique : « Si nous pouvons surmonter l’effet bloquant de la pilule abortive RU-486, en faisant à la femme l’injection de fortes doses de progestérone, cela empêche le détachement de l’embryon de la paroi utérine.

Le Docteur Hussar déclare qu’une femme doit réagir vite, dans les 24h après la prise de la pilule abortive RU-486, afin de se faire injecter la progestérone.

Samantha raconte que le traitement mis sur pied pour bloquer le processus d’avortement a réussi, et elle s’est rendue compte plus tard qu’elle attendait des jumeaux : un garçon et une fille. Aujourd’hui, ils ont un an et ils jouissent d’une bonne santé; leur maman est heureuse de les avoir vivants.

AbortionPillReversal.com dispose à travers le monde d’un réseau de plus de 300 médecins qui savent comment donner le traitement de renversement de l’avortement aux femmes.

Le premier traitement de ce type a été réalisé en 2007 par le Docteur Matthew Harrison. Lors d’une conférence de presse organisée par le groupe Priests for Life (Prêtres pour la vie) et l’Association américaine des Obstétriciens et Gynécologues pro-vie, Harrison a déclaré que le bébé sauvé est actuellement une joyeuse et saine jeune fille de huit ans.

En 2015, Harrison signalait qu’on en était à 213 bébés sauvés de la même manière.

Bien que la procédure qui annule les effets de la pilule abortive soit nouvelle, elle semble sûre et efficace pour la mère et l’enfant selon les premiers résultats. […]

Les recherches relatives à ce traitement médical pionnier sont encore en cours, mais ce qui a été fait jusqu’ici démontre que le traitement est sûr et efficace pour la mère et l’enfant.

Rebekah Buel, dont l’enfant à naître fut sauvé par le traitement susmentionné, est devenue une ambassadrice de cette cause.

Il y a plusieurs années, jeune mère célibataire, elle affrontait un divorce compliqué lorsqu’elle se rendit compte qu’elle était à nouveau enceinte. Buell décida d’avorter et elle regretta aussitôt sa décision. Elle découvrit aussi le site internet relatif à l’annulation des effets de la pilule abortive; elle rencontra immédiatement un médecin afin de commencer la procédure pour sauver la vie de son bébé. Il y a plus de deux ans qu’elle a donné naissance à Zechariah, un vigoureux petit garçon. Actuellement, elle témoigne devant les législateurs de l’importance de l’information sur la valeur du traitement de renversement de la pilule abortive.

Toute femme ayant pris la première pilule abortive et désirant arrêter le processus d’avortement est vivement invitée à visiter le site web www.abortionpillreversal.com ou de les appeler au 877-558-0333.

Campagne de financement automne 2017. Merci de nous aider à être des éclaireurs des consciences L'objectif est de 3500$.

éclaireurs des consciences

Merci de nous aider avec un don spécial.

551 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 10 jours ! Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire