M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

« Il serait surprenant que des accusations soient portées »...

Dans le Journal de Québec du 10 janvier 2013:

 

(David Audesse est mort d'un empoisonnement au cyanure)

 

 

Un peu moins de deux ans après la mort de son fils, la mère de David Audesse a avoué que ce dernier a reçu de l’aide pour mettre fin à ses jours, un geste qu’elle a refusé de poser malgré une demande formelle.

Ce cas de suicide assisté risque peut-être de relancer le débat social sur la délicate question de mourir dans la dignité.
 
Le destin de David Audesse, de Buckland, dans Bellechasse, a basculé dans la nuit du 10 au 11 décembre 2009.
 
Quadruple amputation
 
En raison d’une bactérie virulente, une septicémie à pneumocoque, il avait subi l’amputation des deux bras et des deux jambes alors qu’il se trouvait dans le coma.
 
En avril 2010, David avait ému la population en soutenant que sa force et sa détermination lui permettraient de se relever de cette terrible épreuve.
 
Malgré tout, l’homme de 32 ans a été retrouvé sans vie le 20 février 2011. Selon le rapport du coroner publié en octobre dernier, il est mort par intoxication au cyanure.
 
Un dernier message
 
Aujourd’hui, sa mère confirme qu’il s’agissait d’un suicide assisté.
 
«Mon fils avait enregistré une cassette avant de mourir. Les enquêteurs l’ont écoutée avant de nous en parler et ils ont conclu à un suicide assisté. Ils n’ont pas trouvé la personne et je souhaite pas nécessairement qu’il l’a trouve», a raconté Réjeanne Roy à TVA Nouvelles.
(...)
À la Sûreté du Québec, le dossier d’enquête est toujours ouvert mais il serait surprenant que des accusations soient portées.

Pas d'accusations? Pourquoi? Parce que le suicide assisté serait accepté, même s'il est illégal, par ceux qui mènent l'enquête?

S'il n'y a pas de poursuite, qu'est-ce qui empêchera le meurtre d'un autre volontaire par son "ami"?

Daniel Audesse est mort peu de temps avant sa sortie définitive de l'Institut de réadaptation en déficience physique de Québec. Y-a-t-il eu néglicence?

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

35 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire