M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

10 000 transplantations par année par le biais de trafiquants d'organes

cambodgien.jpgSur le site de genethique.org du 29 octobre 2014 :

Pour illustrer cet important trafic d'organes, le site d'information Lepoint.fr relate l'histoire de Chhay, un Cambodgien de 18 ans qui, pour 3000 dollars, a vendu un de ses reins. Ce rein "lui a été prélevé il y a deux ans, en toute illégalité, dans un hôpital ultra-moderne de Bangkok, plaque tournante du tourisme médical en Asie", précise le journaliste. Aujourd'hui, Chhay a porté plaine et il "tente de se remettre de ce qu'il décrit comme une terrible erreur", car précise-t-il, "je ne peux plus travailler dur, même marcher m'épuise".

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
Nous avons besoin de vous.
Merci de donner un peu moins de 2,50$
par semaine pour assurer la survie de ce
site de nouvelles unique au Québec >>


Laissez un commentaire