M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2017

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Grâce à votre appui, nous approchons du 5e anniversaire d’existence de notre site Web pro-vie Culture de Vie (www.cqv.qc.ca/blog). Depuis son lancement officiel, en automne 2012, nous avons accueilli près de 3 millions de lecteurs, en provenance des quatre coins de la planète. Et l’aventure se poursuit : depuis le début de cette année, 128 490 utilisateurs ont visité nos pages.

Nous restons à l’affût des récentes tendances vers le format télévisuel en-ligne. Les avancées technologiques actuelles, si fulgurantes, nous permettant d’acquérir, à prix modique, un équipement audiovisuel de qualité, vous verrez sous-peu des nouvelles et des chroniques vidéos pro-vie en-ligne, sur notre site et sur notre poste YouTube (www.youtube.com/user/CampagneQuebecVie). Merci de continuer à nous aider, par vos dons et vos prières, à répandre au Québec et dans le monde entier la vérité sur la Vie et la famille !

Pour la Vie,

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Donner à Campagne Québec-Vie

Une étudiante en médecine s'exprime sur l'avortement : « C'est juste du sang et du mucus, mais vous voyez des bras et des choses de ce genre »

preemie2.JPG

Par Sarah Terzo de LiveActionNews - traduit par Campagne Québec-Vie

En 2008, la Ligue d'action pour les droits reproductifs (RALY) de l'Université Yale, a tenu un atelier pour commémorer Roe v. Wade. Il était aussi commandité par les Étudiants de médecine pro-choix de Yale. Les participants recevaient une formation pour apprendre à faire des avortements. Ils simulaient les procédures d'avortement avec des instruments d'avortement et une papaye.

L'une des organisateurs, une étudiante en médecine nommée Rasha Khoury, a commenté cet événement dans un article du Yale Daily News de façon suivante en parlant des restes dans l'appareil de succion après un avortement : « Ce n'est pas si effrayant que ça. C'est juste du sang et du mucus. On peut voir des  bras et des choses de ce genre mais encore seulement minuscules. »

Ces deux déclarations semblent se contredire l'une l'autre. «Du sang et du mucus» avec des bras? La citation révèle la sinistre vérité que l'avortement déchire les bébés en développement.

×

Campagne de financement été 2017

Merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie

Les blogueurs pro-vie comme Jill Stanek et Ryan T. Anderson à First Things ont commencé à parler du commentaire fait par Khury, ce qui a incité Khury à déclarer que ses paroles avaient été déformées. L'article original a été vite enlevé du site web du Yale Daily News.

Khury a apporté des précisions en disant :

Lorsqu’on m'a demandé de quoi avait l'air le contenu enlevé de l'utérus par l'aspirateur, j'ai dit «du sang et du mucus», faisant référence au produit de la conception qu'on examine ensuite soigneusement dans une autre pièce pour s'assurer que le sac gestationnel et les parties fœtales (s'il est assez vieux) sont présents. Cela certifie que la procédure a été exécutée avec succès. 

Le terme plus expurgé «parties fœtales» est moins émotionnel, mais veut dire essentiellement la même chose. Ces «parties fœtales» incluent des bras.

Également tiré de l'article original :

Evans et Khoury ont expliqué aussi les subtilités de l'étiquette dans une clinique d'avortement, y compris une certaine terminologie potentiellement sensible. Khoury a dit que les médecins  pratiquant des avortements utilisent généralement le terme ''POC'' pour désigner les restes de fœtus avortés, un acronyme pour ''product  of conception'' (produit de la conception) et le terme ''FH'' pour ''fœtus' hearts'' (cœur des fœtus).

Les fournisseurs d'avortement peuvent utiliser tous les euphémismes qu'ils veulent pour tenter de dissimuler la nature macabre des procédures d'avortement, mais le fait qu'ils aient même besoin d'utiliser ces euphémismes montre une réalité de l'avortement qui est profondément troublante.

Khoury a parlé également des femmes qui viennent pour un avortement :

Souvent les femmes pleurent, jurent et disent qu'elles vont aller en enfer. C'est peut-être une procédure médicale rapide et facile, mais c'est définitivement une procédure médico-sociale très complexe...

Cela ne semble pas augmenter la confiance en soi chez les femmes non plus. Si l'avortement était seulement  une ''procédure médicale rapide et facile'', il n'y aurait pas de raisons de pleurer. Mais, comme Faye Wattleton alors présidente de Planned Parenthood a dit déjà en 1989, ''les femmes ne sont pas stupides... les femmes ont toujours su qu'il y avait une vie là-dedans.''

Campagne de financement été 2017. Merci de votre contribution ! L'objectif est de 3500$.

Enfant à naître

Merci de nous aider avec un don spécial.

2581 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- Il reste 8 jours. Merci de donner ce que vous pouvez !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire