M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Recherche : la prise abusive de vitamines nuit au développement du foetus

Recherche : la prise abusive de vitamines nuit au développement du foetus

SHERBROOKE, QC, le 25 sept. /CNW Telbec/ - Les vitamines prises sans modération par les femmes enceintes nuisent au développement du foetus. C'est la conclusion d'une étude publiée récemment dans la revue scientifique Journal of Obstetrics and Gynecology Research, menée par le professeur Aziz Aris, de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'Université de Sherbrooke.

Certains chercheurs pensaient autrefois que la prise de fortes doses de vitamines C et E, de réputés antioxydants, pourraient prévenir la pré-éclampsie, une hypertension artérielle survenant chez les femmes enceintes. Malheureusement, les recherches du professeur Aris du Département d'obstétrique-gynécologie démontrent que cette prévention cause un problème
d'autant plus grand. En effet, le surplus de vitamines C et E favoriserait la naissance de bébés de petit poids. Le professeur Aris, qui mène ses travaux en tant que membre de l'axe mère-enfant du Centre de recherche clinique Etienne-Lebel du Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke (CHUS), a établi que l'ajout de fortes doses de vitamines C et E produit des substances chimiques et toxiques pour le placenta. Puisque ce dernier est le contrôleur unique de tous les échanges entre la mère et le foetus, son altération se répercute inévitablement sur le développement et la santé du foetus.

Loin d'être contre la prise de suppléments vitaminiques par les femmes enceintes, le professeur Aris veut surtout informer les femmes du danger de consommer trop de vitamines, particulièrement les vitamines C et E : "Les gens pensent que les vitamines ne peuvent faire de mal, peu importe la quantité que l'on consomme et que le surplus sera éliminé. C'est faux", commente-t-il. Le chercheur constate que les vitamines en général, et la vitamine C en
particulier, sont partout dans notre alimentation et que certains jus fournissent jusqu'à 160 % des besoins quotidiens. Chercheur boursier du Fonds de la recherche en santé du Québec, le professeur Aris suggère aux femmes enceintes de ne pas consommer d'autres suppléments vitaminiques que ceux conçus pour elles et de boire des jus qui ne contiennent pas d'additifs. "Nous recommandons aux femmes enceintes d'éviter l'abus des vitamines, par exemple
prendre des suppléments additionnels quand on attrape un rhume. Il faut aussi surveiller son alimentation".

A propos de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de l'UdeS Plus de quarante ans après sa fondation, la Faculté est toujours en pleine croissance et se donne comme mission d'améliorer la santé et le bien-être des personnes et des populations par la formation, la recherche, les soins et le transfert de connaissances. Elle offre plus de 50 programmes sur
le Campus de la santé au sein d'un vaste complexe comprenant entre autres, le CHUS, le Centre de recherche clinique Etienne-Le Bel, l'Institut de pharmacologie, l'Ecole des sciences infirmières et le Centre de développement des biotechnologies en Estrie. La Faculté est aussi présente au Campus de Longueuil de l'Université de Sherbrooke, à Moncton et à Saguenay.

A propos du Centre de recherche clinique Etienne-Le Bel du CHUS

A l'avant-plan des préoccupations actuelles en santé, le Centre de recherche clinique Etienne-Le Bel du CHUS se démarque par son approche intégrée en regroupant la recherche fondamentale, clinique, épidémiologique et évaluative. L'objectif commun : développer de nouvelles connaissances pour maintenir la santé, prévenir la maladie et mettre au profit de sa clientèle
les nouvelles techniques et les nouveaux traitements issus de ces recherches. L'axe mère-enfant du Centre de recherche clinique Etienne-Le Bel s'intègre dans un développement sans précédent de la recherche fondamentale et clinique sur la santé mère-enfant depuis plusieurs années.

Renseignements: Pr Azis Ariz, professeur en gynécologie obstétrique, FMSS, (819) 820-6868, poste 12538, Aziz.Aris-at-USherbrooke.ca;

Source: Johanne Leroux, responsable des communications, FMSS, (819) 820-6868, poste 72581, cell. (819) 432-3400, Johanne.Leroux2-at-USherbrooke.ca;

Visitez notre site
Internet à l'adresse: www.USherbrooke.ca/medias

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !
noel-v3.JPG

1620 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire