M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Ministre de la santé : «tous les établissements de santé devront faire l'euthanasie»

syringe3.JPG

Par Paul-André Deschesnes

En décembre 2015, l’euthanasie sera officiellement légale au Québec.

Le 2 septembre 2015, les 29 Maisons de soins palliatifs du Québec annonçaient qu’elles refuseront d’administrer l’euthanasie à leurs patients. À l’unanimité, les médecins de ces Maisons ont pris une position ferme dans ce dossier.

La mission, les valeurs fondamentales et la philosophie de ces 29 Maisons sont incompatibles avec l’euthanasie. L’euthanasie n’est pas un soin de santé, ni un soin palliatif.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Tout de suite après cette annonce insupportable, le ministre de la Santé du Québec a enfilé ses gros sabots et déchiré sa chemise sur la place publique en annonçant que «tous les établissements de santé devront respecter la loi». Même dans les Maisons de soins palliatifs, le patient doit être roi et maître. Il peut changer d’idée et demander l’euthanasie. Il y aura des sanctions et le financement de ces Maisons pourrait être remis en question. Même l’avocat Jean-Pierre Ménard, supposément grand défenseur des malades, demande au ministre de légiférer pour forcer les Maisons de soins palliatifs à offrir l’euthanasie.

Le ministre a fait cette annonce en piquant une sainte colère, en affirmant que tous les établissements de santé devront se soumettre et en laissant entendre que l’euthanasie est un excellent soin de santé très largement accepté par l’indiscutable consensus social.

Le 3 septembre 2015, tous les médias applaudissaient à l’unanimité la fermeté du ministre. Ici à Beloeil, les responsables de la Maison de soins palliatifs, «Victor Gadbois», ont clairement affirmé aux médias qu’il n’y aura jamais d’euthanasie dans leurs murs.

Aucun malade n’est obligé de finir ses jours dans une maison de soins palliatifs. Les menaces de notre ministre ulcéré qui parle d’intégrisme médical cacheraient-elles autre chose ?

Le système de santé au Québec vit des heures très sombres. À chaque semaine, il y a un CHSLD (Centre hospitalier de soins de longue durée) qui fait la manchette pour les horreurs que subissent les aînés dans ces mouroirs du gouvernement.

«Je demanderai l’euthanasie, plutôt que de me ramasser dans un CHSLD», me confient souvent des gens âgés dans mon entourage. Mourir dans la dignité signifiera bientôt éviter le CHSLD.

Le Québec est financièrement au bord de la faillite. L’euthanasie serait peut-être une excellente porte de sortie pour régler ce problème. Et nos 29 Maisons de soins palliatifs, ne pourraient-elles pas devenir d’excellentes cliniques d’euthanasie ?

Enlevons nos œillères ! Le consensus social est en train d’évoluer. La population va bientôt exiger l’euthanasie sur demande au Québec. Le serment d’Hippocrate n’existe plus. Les médecins qui refusent de donner la piqure finale passent pour des professionnels qui ont refusé d’évoluer. Ils sont souvent méprisés et ridiculisés.

Le ministre a mis ses gros sabots. Pour le gouvernement du Québec, l’euthanasie passe avant les soins palliatifs.

Avant de terroriser les 29 établissements de soins palliatifs, le ministre de l’euthanasie devrait plutôt mettre de l’ordre dans ses CHSLD.

Publicité



Laissez un commentaire