M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

IL NE RESTE QU'UN JOUR. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie

Le « mouvement pro-choix » et l’avortement au Québec selon Jean-François Plante

Aujourd’hui, nous avons le candidat à la chefferie de l’Action Démocratique du Québec M. Jean-François Plante qui estime que l’État (l’étatisme plus précisément) en fait peut-être un peu trop sur la question de l’avortement. Peut-on en discuter librement sur cette prétendue « générosité » au Québec ?

Campagne Québec-Vie a envoyé en juillet dernier les questions suivantes aux quatre candidats à la direction de l’ADQ, soit Gilles Taillon, Christian Lévesque, Éric Caire, et Jean-François Plante. Seul M. Jean-François Plante a répondu. Voici ses réponses à nos questions :
 

CQV : Seriez-vous favorable à l’arrêt du financement public de l’avortement ?
 
JF Plante : Je suis favorable à l’arrêt du financement de l’avortement dans la mesure où l’avortement est malheureusement utilisé comme un moyen de contraception.
 
CQV : Seriez-vous favorable au financement public de la fécondation in vitro pour les couples infertiles du Québec ?
 
JF Plante : Malgré que je sois favorable à ce qui incite et valorise la vie, le financement de la fécondation in vitro est un faux débat. « L’infertilité » n’est pas une pathologie. Je ne m’oppose pas à ce que les citoyens puissent prendre une assurance privée pour ce genre de chose, mais ce n’est pas à l’État de jouer aux apprentis sorciers et, selon les règles qui nous gouvernent, il serait tout à fait plausible qu’une personne de 65 ans demande à être inséminée artificiellement selon les principes de la Charte des droits… Imaginez les situations surréalistes que cela pourra produire.
 
(…)
 
CQV : Vous considérez-vous pro-vie ou pro-choix  dans le débat sur l’avortement ?
 
JF Plante : Je n’aime pas que les gens qui favorisent l’avortement s’approprient le terme « choix ». Je suis tout à fait pour le choix – pour les libertés fondamentales des individus. Mais avorter un enfant qui autrement serait viable- par exemple par césarienne- ne fait pas partie des « choix » qui, à titre personnel, je désire avoir. Déjà le terme auto-approprié « pro-choix » est un sophisme du faux dilemme. C’est un peu comme si je disais : « êtes-vous pro-choix-de-tuer-votre-voisin-qui-vous-embête-avec-sa-tondeuse-le-samedi-matin ? » Vous me diriez que ce n’est pas un choix légitime. Pourtant, c’est ce que nous faisons avec les enfants à naître. (…)
 
JF Plante : Nous vivons dans un contexte légal canadien qui nous dit que l’avortement est permis. Il serait raisonnable qu’il soit couvert par l’assurance maladie dans les cas de force majeure (viol, inceste, maladie et lorsqu’il est question de personne mineure), mais que l’avortement ne soit pas couvert par le système public dans les autres cas.

Une chose est sûre : ce n’est pas tout à fait la position de Campagne Québec-Vie, mais nous pouvons voir M. Plante s’approcher subtilement du point de vue pro-vie par la responsabilité individuelle. C’est très rafraîchissant à lire. L’absence de langue de bois devrait inspirer nombres de femmes et hommes politiques. Nous le remercions vivement d’avoir pris le temps de dire ce qu’il pense de certains sujets comme l’avortement.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

×

DERNIÈRE JOURNÉE. L'objectif de notre campagne est atteint !

3626 $ recueillis (OBJECTIF: 3 500$) -- MERCI !

Ania « Merci pour votre ministère. Ma prière est qu'il grandisse dans le nom de Jésus. C'est beau des gens qui se tiennent debout pour la Vie ! »

--Émilie

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire