M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

L’organisme pour la défense des plus faibles Campagne Québec-Vie honore Mgr Lépine avec son prix « Défenseur de la Vie »


Georges Buscemi, président de CQV, décernant le prix Defensor vitae, accompagnée d'une lettre d'appui signée par 1000 membres du diocèse de Montréal, à Mgr. Christian Lépine, archévêque de Montréal le 14 octobre 2014.

La principale organisation pro-vie de Québec, Campagne Québec-Vie, a créé un nouveau prix pour honorer les membres du clergé qui apportent une contribution exceptionnelle à la cause pro-vie — et le premier bénéficiaire a été l'archevêque de Montréal, Mgr Christian Lépine.

Campagne Québec-Vie (CQV) a décerné son prix « Defensor Vitae » le 14 octobre à Mgr Lépine à l'évêché de Montréal pour s’être montré un « défenseur exceptionnel de la personne humaine, de la conception à la mort naturelle. »

Le prix de cristal de six pouces, en forme de bouclier, aura les traces de pieds minuscules gravés en haut, le nom de l'archevêque, et un message de reconnaissance. 

L'inauguration de la récompense arrive en même temps que le 25e anniversaire de la fondation de CQV.

Nommé par l'ex-pape Benoît XVI en 2012 à la tête de l'archidiocèse de Montréal, Mgr Lépine était déjà connu comme un ardent défenseur de la vie et de la famille, une réputation qu'il a confirmée depuis qu’il a pris sa fonction au diocèse.

Quelques jours seulement après sa nomination, Mgr Lépine a déjà été confronté à des attaques de mouvement pro-avortement de la province pour son attitude pro-vie et pro-famille. Malgré les critiques mordantes, il n'a pas hésité à l'une de ses premières conférences de presse à répondre sans ambages à une question à propos de l'avortement, en déclarant que « Dieu est l'auteur de la vie » et « le premier droit est le droit à la vie. »

En 2013, Mgr Lépine a dénoncé le projet de Charte des valeurs du Parti québécois visant à interdire les signes religieux ostensibles portés par les travailleurs du secteur public, le qualifiant de « violation du droit d'avoir une religion. »

Mgr Lépine a gardé aussi son franc-parler contre la poussée du Québec pour légaliser l'euthanasie avec le projet de loi 52 sur l’« aide médicale à mourir. » Non seulement a-t-il fait de nombreuses apparitions dans les médias condamnant la proposition, mais le diocèse a également fait des annonces dans les journaux et à la radio contre elle.

Alors que le projet de loi a finalement été adopté en juin, l'archevêque n'a pas mâché ses mots au sujet de ce que le projet de loi 52 tolérerait. « Dans le fait de hâter la mort d'une personne,... nous ne les aidons pas à mourir, nous terminons directement leur vie. Il s’agit de donner à nos médecins le pouvoir de tuer les patients qui sont vulnérables dans certaines circonstances », a-t-il dit en février.

Le président Georges Buscemi de CQV affirme que les dirigeants comme l'archevêque Lépine qui prônent ouvertement la vie ne l’ont souvent pas facile.

« Ces gens sont souvent persécutés pour leur position pro-vie et il est bon d'avoir le support moral d'une communauté pour soutenir ces personnes et les confirmer dans leur lutte », a-t-il dit.

Une lettre ouverte de soutien à l'archevêque, signée par 1000 membres du diocèse de Montréal, a accompagné le prix.

« Nous apprécions beaucoup votre présence généreuse auprès des diocésains, vos nombreuses visites en paroisses, vos soirées catéchétiques à la cathédrale de Montréal, votre souci pour la famille et pour l’éducation catholique de la jeunesse ainsi que votre soutien aux chapelles d’adoration à la grandeur du diocèse, » peut-on y lire.

« Croyez que nous restons unis à votre témoignage de foi et de confiance manifesté particulièrement par la consécration du diocèse que vous avez faite au Cœur de Jésus, par le Cœur immaculé de Marie, en la solennité du Christ Roi de l’Univers (2013). »

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire