M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Durs combats sur l'avortement en Espagne et en Andorre

Sur le blog de Jeanne Smits du 23 septembre 2014 :

4199735264_b593ce3403_m.jpg(Gador Joya, porte-parole de Droit de vivre)

(Photo :  HazteOir.org sur flickr.com, licence creative commons) 

L'avant-projet de loi organique sur la protection de l'enfant conçus et les droits de la femme enceinte a été officiellement retiré en Espagne, ainsi que je le prévoyais ici le 13 septembre. Le Premier ministre Rajoy trahit ainsi ses engagements envers bon nombre de ses électeurs qui avaient clairement demandé la fin du « droit à l'avortement » et qui l'ont répété massivement lors d'une soixantaine de manifestations ce dimanche. (...)

Au cours d'une conférence de presse, la porte-parole de Derecho a Vivir (Droit de vivre), Gador Joya,
a rappelé que la modification de la loi était une « promesse électorale » et que le président du gouvernement espagnol « n'est pas fiable » : il vient de « donner la preuve qu'il est incapable d'être à l'origine du changement social ». 

 

Comme il est difficile de trouver des polilticiens courageux...,mais il existe des hommes courageux. En Andorre :
catholic-bishop.jpg(Mgr Joan Enric Vives)
 

Le site hispanophone ReligionDigital annonçait lundi comme certaine l’abdication de l’archevêque d’Urgell, capitale d’Andorre, si la principauté devait légaliser l’avortement. Mgr Joan Enric Vives se refusera en tout état de cause à apposer sa signature sur une telle loi.

Andorre est un des derniers Etats d’Europe à ne pas avoir légalisé l’avortement, à l’instar de Malte ou de l’Etat du Vatican. Si ce pays possède un Parlement et élit son président, le pouvoir y est partagé historiquement entre deux coprinces, le président de la République française et l’archevêque d’Urgell, dont la signature est nécessaire pour la promulgation des lois. (...)

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE ?
Nous avons besoin de vous.
Merci de donner un peu moins de 2,50$
par semaine pour assurer la survie de ce
site de nouvelles unique au Québec >>
Publicité



Laissez un commentaire