M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Campagne de financement pour Noël 2016. L'objectif est de 5 000 $. Merci de nous aider avec un don spécial en ce temps des fêtes !

945 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Merci de donner pour protéger la Vie !

Donner à Campagne Québec-Vie

Aidez-nous à contester l'injonction

brian-cqv.jpgBrian Jenkins, notre « berger dans la rue »

Jeudi le 10 février dernier, à 15h, un huissier s’est présenté à la porte des bureaux de Campagne Québec-Vie de Montréal afin de nous remettre un document légal d'environ 70 pages (17 pages d'argumentation,19 pièces justificatives et 11 affidavits) convoquant à la cour notre organisation, Campagne Québec-Vie / Quebec Life Coalition ainsi que Brian Jenkins, notre conseiller exerçant son ministère de « berger dans la rue».

Les quatre plaignants – les cliniques Morgentaler et Fémina ainsi que les propriétaires des édifices qu’elles occupent – ne veulent pas que nous continuions notre travail de communication et de conseil dans la rue au centre-ville de Montréal pour sauver des vies. Ils demandent aux tribunaux une injonction temporaire (c'est-à-dire une zone de protection) et ils veulent aussi débattre pour obtenir une injonction permanente contre toute présence pro-vie dans un quadrilatère déterminé autour des cliniques d'avortement.

Nous avons décidé de contester cette suppression injustifiée de notre droit à informer les femmes des dangers de l'avortement et de ses alternatives. Afin de gagner un peu de temps pour préparer une réfutation de leurs arguments, nous avons accepté une injonction temporaire provisoire contre nous jusqu'au 16 juin, date de l'audience où nous contesterons l'injonction temporaire.

S'il-vous-plaît aidez-nous à contester cette injonction en faisant un don aussi généreux que possible. Nous avons retenu les services d'un avocat compétent, 100% pro-vie. Nous devons le payer et de plus nous avons besoin de fonds pour l'audience du 16 juin qui exigera probablement, entre autres dépenses, de payer le déplacement et le logement de témoins experts. Nous devons aussi constituer un fonds de réserve pour neutraliser toute tentative éventuelle d'instaurer une injonction permanente contre les activités pro-vie dans la rue pour ce quartier de Montréal.

georges-buscemi.jpg

Ne laissons pas les avorteurs réduire au silence la seule voix qui avertit charitablement les femmes qui entrent dans les cliniques d'avortement de Montréal, du mal que fait l'avortement aux femmes, aux hommes et aux enfants à naître.

S'il-vous-plaît donnez généreusement.

  

Georges_Signature.jpg
Georges Buscemi, président



Laissez un commentaire