M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une politicienne finlandaise à nouveau devant le tribunal pour « crime de haine » après avoir partagé des versets bibliques sur l’homosexualité

Par Jonathon Van Maren — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : ADF International

7 septembre 2023 (LifeSiteNews) — Le jeudi 31 août, le Dr Päivi Räsänen, médecin et parlementaire finlandaise, était à nouveau devant le tribunal d’Helsinki. Cela fait des années qu’elle est devant le tribunal, luttant contre des accusations de crime de haine pour avoir écrit une brochure défendant la vision chrétienne du mariage, ainsi que pour avoir cité les Écritures en ligne et défendu les Écritures dans la presse. Le procureur finlandais a été très clair. Se référant à la brochure de Räsänen de 2004, elle a déclaré : « La question n’est pas de savoir si c’est vrai ou non, mais de savoir si c’est insultant ». Voilà, en substance, l’essentiel de l’argumentation de l’État contre Räsänen.

Pour un résumé de la persécution du Dr Päivi Räsänen, vous pouvez lire l’un de mes rapports précédents (y compris une interview) ici — je suis cette histoire depuis des années. En mars de l’année dernière, elle a été acquittée de tous les chefs d’accusation. Mais les autorités finlandaises — poussées par les activistes LGBT — refusent de cesser leur persécution de Räsänen malgré les revers successifs. Malgré l’absence de nouvelles preuves et l’acquittement définitif, le procureur général a décidé de faire appel du verdict. Si Räsänen est à nouveau acquittée, ils pourront à nouveau faire appel. L’ADF International finance ses frais de justice, faute de quoi elle se serait déjà retrouvée en faillite.

Le Dr Päivi Räsänen a très aimablement accepté de répondre à nos questions.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,327 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Pourquoi un nouveau procès a-t-il lieu après un verdict aussi définitif ?

En Finlande, le seuil pour obtenir un appel (qui dans ce cas est comme un nouveau procès) est très bas, et le procureur de l’État avait le droit de faire appel du verdict. L’affaire qu’ils nous ont présentée cette fois-ci était en grande partie une répétition de la première — aucune nouvelle preuve n’a été présentée et, une fois de plus, aucun témoin n’a été cité comme exemple de citoyens réels qui auraient été offensés par l’un de mes propos.

Vous avez été inébranlable tout au long de cette épreuve. Quelle est votre réaction personnelle à l’idée de devoir subir un nouveau procès ?

Il est pénible d’être accusé d’avoir été haineux, alors que je sais que toutes mes paroles proviennent d’un lieu d’amour, qui est au cœur des Écritures. Mais je suis heureuse d’avoir l’occasion de défendre la liberté d’expression dans une société démocratique, et de défendre la liberté pour toutes les personnes, qu’elles soient croyantes ou non, de pouvoir exprimer leur point de vue sans crainte. Malgré cette épreuve, je suis très reconnaissante aux milliers de personnes qui m’ont encouragée dans le monde entier, à mon mari Niilo, à mes cinq enfants et dix petits-enfants, à mon avocat Matti Sankamo, à toute l’équipe de l’ADF International et à tous ceux qui ont prié pour moi et m’ont envoyé des messages de soutien en provenance du monde entier.

Ce procès est-il une illustration du principe voulant que « la procédure soit la punition », c’est-à-dire que les opposants au christianisme tentent de montrer à quel point il peut être coûteux de citer la Bible en public, même si l’on finit par gagner ?

Oui, en effet. Cela fait plus de quatre ans et, pendant cette période, j’ai subi des heures d’interrogatoire de police en plus de deux procès criminels. Cela a été épuisant et, bien sûr, l’État dispose de ressources publiques illimitées pour me poursuivre. Mes propos ont également été déformés et sortis de leur contexte, et j’ai été accusé d’avoir dit des choses que je n’ai pas dites et d’avoir cru des choses que je ne crois pas. Il semble que l’on fasse de moi un exemple, car alors que l’on cherche à censurer un homme politique disposant d’une tribune publique, il ne fait aucun doute que nombreux sont ceux qui voient ce qui se passe et qui choisissent de garder le silence sur leurs convictions. C’est pourquoi il est si important que nous gagnions — non seulement pour moi, mais aussi pour tous ceux qui nous regardent, afin qu’ils aient confiance dans la protection de la liberté d’expression en Occident.

Que doivent savoir les chrétiens du monde entier sur cette affaire ?

Mon histoire fait la une des journaux, mais elle n’est qu’un exemple parmi d’autres d’une tendance globale à la censure qui se développe à travers le monde alors que nous réinventons les lois sur le blasphème, sous le nom de lois sur les « discours de haine » pour l’ère moderne. À la base, ces types de lois sont tous utilisés de la même manière : comme effort pour éradiquer les « hérésies » contraires aux « orthodoxies » approuvées par l’État du jour. Il est important que les chrétiens utilisent leur liberté d’expression pour s’engager en grâce et en vérité sur la place publique, et qu’ils protègent cette liberté* où qu’ils soient.

Quelle est l’importance d’une victoire ou d’une défaite dans ce nouveau procès ?

Cela a un impact important sur notre société. Les yeux du pays sont braqués sur la Cour, et une défaite ne ferait que cimenter le gel culturel qui empêche de s’exprimer librement et de s’engager dans le débat public, de peur d’être accusé d’être offensant. Une victoire aura un impact important sur l’affirmation du droit de chacun à la liberté d’expression, qui est également clairement protégée par le droit international. Même en dehors de la Finlande, cette affaire est considérée comme une référence pour la liberté d’expression en Occident et pour ce que les chrétiens peuvent ou ne peuvent pas dire sur les questions importantes du jour.


*Il est ironique que nombre de « conservateurs » se fassent les champions de la « liberté d’expression », outil dont les progressistes se sont servis pour saper l’occident chrétien. Maintenant, cet outil ne leur est plus d’aucune utilité et n’ont cesse de s’en débarrasser. — A.H.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire