M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une mère de famille se bat contre l’école qui voulait obliger son fils à participer à une « marche des fiertés »

Par Jeanne Smits (reinformation.tv) — Photo :

Une mère de famille chrétienne britannique qui a intenté un procès après avoir affirmé que son fils de 4 ans avait été fait l’objet de pressions indues pour le contraindre à participer à une marche des fiertés « LGBT » organisée dans son école primaire sans qu’elle ait donné son accord, vient de faire appel après avoir été déboutée par un tribunal lundi dernier.

Reinformation.tv a évoqué cette affaire au moment des faits.

Izoduwa Montague avait porté plainte avec son mari Shane en 2019, affirmant que le directeur de l’école primaire Heavers Farm à Croydon, dans le sud de Londres, l’avait brutalement informée en 2018 que son fils ne serait pas autorisé à ne pas participer à la marche malgré les convictions religieuses de sa famille, selon un communiqué de presse de l’association Christian Concern, dont le siège est à Londres.

L'article continue ci-dessous...
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’école de Heavers Farm organisait des répétitions pour la « marche des fiertés »

Mme Montague a en outre dénoncé la présence d’affiches, de livres, de drapeaux, et d’autres supports dans l’ensemble de l’école qui auraient encouragé la glorification des comportements homosexuels auprès des plus jeunes élèves de l’établissement. Elle a affirmé que la direction de l’école avait créé un environnement « hostile » et « intimidant » à son égard en imposant l’idéologie homosexualiste.

De fait, l’école avait longuement préparé la marche en invitant les enfants à porter des couleurs arc-en-ciel et à apprendre des « hymnes gays », et avait expliqué à certains parents que la participation de leur enfant relevait d’une « obligation légale ». Pas moins de 182 enfants ont été gardés à la maison le jour de l’événement.

Une mère chrétienne en butte aux accusations d’homophobie

Le jugement de première instance a rejeté la demande de cette chrétienne convaincue et courageuse en affirmant que la marche de l’école avait pour seul but de promouvoir « l’égalité et l’inclusivité », ajoutant qu’il n’y avait guère d’éléments « contraires à la foi chrétienne » d’Izzy Montague et que le drapeau arc-en-ciel signifie simplement : « Je suis fier d’être moi. » Et ce malgré le témoignage du maître d’école de l’enfant, qui a déclaré au tribunal que le fait de déclarer que l’acte homosexuel est un péché constitue de « l’homophobie ».

Le site internet de l’école primaire Heavers Farm située près de Croydon dans la banlieue sud de Londres présente les « thèmes transversaux » qui sont étudiés dans le cadre de son programme d’éducation spirituel, moral, social et culturel. En 2020-2021, les thèmes pour les six demi-trimestres de l’année étaient annoncés, avec l’explication qu’ils seraient enseignés dans toutes les classes et à travers toutes les matières : « L’histoire noire, la sensibilisation au handicap, la méditation pleine conscience, l’histoire des femmes, l’environnement, l’histoire LGBTQ+. »



Laissez un commentaire