M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une mère a refusé l’avortement et sa fille est aujourd’hui la meilleure élève de sa promotion


Miracle Olwale Olatunde (au centre).

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie

3 mai 2022, État d’Oyo, Nigeria (LifeSiteNews) — Une étudiante, que sa mère a refusé autrefois d’avorter, a reçu le titre de « meilleure étudiante diplômée ».

Miracle Olawale Olatunde, 25 ans, a remporté le prestigieux prix de l’Université de technologie Ladoke Akintola dans l’État d’Oyo, au Nigeria. Miracle a obtenu son diplôme avec une moyenne de 4,90 sur une échelle de 5,00.

Miracle porte bien son nom d’enfant miracle. Avant sa naissance, son père a fait pression sur sa mère pour qu’elle avorte. « Il y a environ 25 ans, mon père a écrit une lettre à ma mère lui demandant d’interrompre ma grossesse et de ne plus jamais le contacter ! » a-t-elle écrit dans un message sur LinkedIn.

C’est la dernière fois qu’elle a entendu parler de son père, car sa mère, Bose Ayangunna, « s’est littéralement cassé le dos pour parrainer seule mon éducation et me fournir les choses essentielles de la vie. Elle était prête à tout pour s’assurer que j’obtienne les choses dont j’avais besoin ».

Bose a utilisé pour Miracle « tout son maigre salaire de fonctionnaire pour payer l’un ou l’autre projet à l’école ». Miracle attribue sa réussite à sa mère, en disant : « Je lui dois tout ça ! »

« C’était difficile, mais avec l’aide de Dieu tout-puissant, nous nous en sommes sorties », a-t-elle écrit. Elle a exprimé sa gratitude envers Dieu « du fait qu’enfin, le monde ait pu connaître mon nom et entendre mon histoire ».

Miracle se souvient d’avoir « pleuré de façon incontrôlable au moment de l’hymne national, debout dans une salle remplie de dignitaires, de rois et de reines, du chancelier, du vice-chancelier, de doyens, de lauréats honoraires, de titulaires de doctorats et de milliers d’autres personnes qui regardaient à travers leurs écrans ».

Son histoire a été partagée sur les médias sociaux et a attiré l’attention de Seyi Makinde, le gouverneur d’Oyo, qui a demandé à la rencontrer. Sur une promotion d’environ 24 000 étudiants, Miracle a été présentée comme la meilleure diplômée lors de la 14e convocation spéciale combinée de l’université de technologie Ladoke Akintola.

« La “grossesse non désirée” est maintenant recherchée par le monde entier ! » a écrit Miracle. « Cette petite fille des bidonvilles a rencontré le gouverneur ! »

Miracle nourrit encore plus d’espoir pour sa vie future, en déclarant : « Je sais que ce n’est que le début de grandes choses pour moi ! J’attends avec impatience toutes les belles opportunités qu’offre la vie ! »

Publicité
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !



Laissez un commentaire