M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement automne 2019

Mère et fils

1871 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- Il reste 13 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, en ce début d'automne, à promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une fillette de 10 ans suspendue pour avoir demandé à être dispensée d’un cours LGBT


Kaysey.

Par Pour une école libre au Québec — Photo : Christian Concern/YouTube

Croydon — Une fillette de 10 ans a été renvoyée de l’école pendant une semaine après avoir demandé à son professeur la permission d’être dispensée d’un cours LGBT à l’occasion du mois de la « fierté ».

Elle s’est expliquée dans une vidéo (ci-dessous, en anglais) : « Quand personne n’avait entendu parler des LGBT, tout le monde savait de quel sexe ils étaient ». Elle et son camarade de classe, Farrell, ont été suspendus de l’école primaire Heavers Farmer, située à Croydon, dans le sud de Londres.

« Mais maintenant, tout le monde est désorienté », a poursuivi la jeune fille de 10 ans, « et ils disent qu’ils sont bisexuels et trans, car ils sont désorientés. »

« Avant cela, ils étaient complètement sûrs de qui ils étaient, mais ce n’est plus le cas », a-t-elle ajouté.

Idéologie qui désoriente et trouble les enfants

« Cela concerne vraiment d’autres enfants », a expliqué Kaysey, « car à présent, ils perdent confiance en eux-mêmes et se regardent eux-mêmes en se demandant : “Pourquoi suis-je cette personne ? Pourquoi ne puis-je pas être quelqu’un d’autre ?” »

« Avant tout cela, les gens savaient qui ils étaient », a déclaré Kaysey. « Les écoliers doivent maintenant choisir leur sexe à l’âge de quatre ans. »

×

Campagne de financement automne 2019

1871 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- Il reste 13 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Directrice de l’école signalée aux autorités scolaires

Susan Papas, la directrice de l’école primaire Heavers Farmer, située à Croydon, dans le sud de Londres, qui a renvoyé les enfants de l’école pendant cinq jours pour des propos censément anti-LGBT, a été signalée aux autorités locales pour un acte illégal.

Christian Concern, un groupe de pression chrétien, relate l’incident qui a conduit à la suspension des deux écoliers :

Le 20 juin, Farrell, jeune camarade de classe de Kaysey assis à côté d’elle, a demandé à son enseignant de cinquième année : « Monsieur, s’il vous plaît, puis-je ne pas prendre part à cette leçon ? » alors que l’enseignant distribuait du matériel LGBT à colorier. L’enseignant lui a refusé cette absence en lui disant que la leçon LGBT faisait partie du programme.

Après la classe, le professeur principal aurait accusé Farrell d’utiliser un « langage homophobe » pour avoir prétendu « les LGBT, ça craint, les LGBT c’est idiot », ce que l’enfant nie.

Farrell, qui était assis avec l’élève Kasey, a déclaré qu’il est chrétien et a déclaré à un « enseignant visiteur » qu’il n’avait pas « accepté les LGBT » à cause de sa religion.

L’enseignant a demandé aux deux enfants : « Voulez-vous qu’ils meurent ? » « Nous avons dit non, » de répondre Farrell. Mais s’ils retournaient dans leur pays, ils seraient punis pour leur homosexualité, a déclaré Farrell au professeur.

Le professeur a demandé à Farrell d’où il venait. Farrell a déclaré qu’il avait un héritage « africain jamaïcain » et qu’il était « chrétien et catholique, donc ils n’acceptent pas les LGBT ».

Plus tard, selon Kaysey, la directrice Mme Papas a crié aux deux enfants devant la classe. En dehors de la classe, Mme Papas aurait dit aux deux écoliers : « Comment osez-vous ? Vous êtes une déception pour l’école ».

Papas a ensuite placé les enfants dans différentes pièces et a demandé à Kaysey : « Comment osez-vous dire que vous voulez tuer des LGBT ? » Kaysey a répondu : « Je n’ai pas parlé de tuer. » Papas lui a alors crié : « Si, tu l’as fait, ne mens pas ! »

Kaysey, une chrétienne pentecôtiste, dit qu’elle a été en retenue pendant cinq heures, de 10 heures à 15 heures.

La version de l’incident de Kaysey et de Farrell, qui diffère grandement de ce que leur enseignant et le directeur de leur école ont allégué, a été corroborée par leurs camarades de classe.

Méthodes draconiennes pour imposer la normalisation LGBT à des enfants

« Voilà pourquoi les parents commencent à comprendre les dangers de l’imposition de la nouvelle idéologie sexuelle qui interdit toute dissidence, même aux enfants innocents de dix ans », a déclaré Andrea Williams, directrice du Christian Legal Centre, qui aide les deux écoliers et leurs familles dans ce dossier.

« Cet incident souligne à nouveau à quel point le programme LGBT peut être agressif et intolérant » a poursuivi Williams. « Une idéologie qui doit recourir à une tactique aussi dure pour forcer les enfants de dix ans à accepter quelque chose qu’ils ne font pas instinctivement, ne fait que souligner à quel point cette idéologie peut bouleverser les enfants. »

« Nous voyons ici les bases fragiles de tout cet ordre du jour sexuel imposé à nos enfants, il est incapable de relever le défi posé par des enfants innocents de 10 ans », a déclaré Williams.

« Quand les intimidateurs savent que la chose juste n’est pas de leur côté, ils ont recours à la contrainte et à l’intimidation. C’est exactement ce qui se passe à l’école primaire Heavers Farm », a ajouté Williams.

Campagne de financement automne 2019. Merci de nous aider avec un don sacrificiel. L'objectif est de 7500$.

Mère et bébé

Merci de nous aider à promouvoir la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle.

1871 $ recueillis -- Objectif : $7500 -- Il reste 13 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire