M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une famille allemande réfugiée aux États-Unis depuis 15 ans et faisant l’école à la maison pourrait être expulsée par l’administration Biden


La famille Romeike.

Par Stephen Kokx — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : WBIR.com

25 septembre 2023, Morristown, Tennessee (LifeSiteNews) — Une famille allemande qui fait l’école à la maison pourrait être déportée sous l’administration Biden, bien qu’elle se soit installée aux États-Unis il y a près de 15 ans.

Comme l’a rapporté LifeSite en 2010, les neuf membres de la famille Romeike ont cherché refuge aux États-Unis en raison des règles strictes de leur pays d’origine qui interdisent aux parents d’éduquer leurs enfants dans les limites de leur propre maison. Un juge de Memphis leur a accordé l’asile aux États-Unis à l’époque.

En Allemagne, les Romeike avaient fait l’objet de poursuites pénales pour avoir simplement élevé leurs enfants en dehors du système scolaire approuvé par l’État. À Bissingen, dans le district de Ludwigsburg (Bade-Wurtemberg), ils risquaient des amendes exorbitantes, l’éloignement forcé de leurs enfants et une éventuelle peine d’emprisonnement.

L’ancien président Barack Obama a tenté de faire expulser la famille des États-Unis en 2012. Lui-même et le procureur général de l’époque, Eric Holder, ont fait pression sur l’Office de l’immigration pour qu’il annule la décision d’accorder l’asile.

« En Allemagne, l’objectif est de créer une société ouverte et pluraliste », a déclaré M. Holder dans un document du ministère de la Justice concernant cette affaire. « Enseigner la tolérance aux enfants de toutes origines contribue à développer leur capacité à interagir en tant que citoyens à part entière en Allemagne ».

Une longue bataille juridique s’en est suivie, et les Romeike, qui vivaient (et vivent toujours) dans l’est du Tennessee, ont finalement perdu leur appel devant la Cour suprême des États-Unis en 2014.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Grâce à la pression publique exercée par les médias pro-famille et les organisations à but non lucratif, le ministère de la Sécurité intérieure a annoncé de manière choquante, en mars 2014, qu’il allait « différer l’action » dans cette affaire. Une pétition lancée à cette époque pour soutenir la famille avait recueilli plus de 120 000 signatures.

Depuis neuf ans, les Romeike mènent une vie normale en Amérique, malgré leur statut de non-citoyens. Uwe, le patriarche de la famille, est pianiste à la First Baptist Church de Morristown. Il travaille également à l’université Carson-Newman en tant que professeur de piano. Sa femme Hammelore a depuis donné naissance à deux autres enfants. Deux de leurs enfants adultes sont mariés à des citoyens américains.

M. Romeike a indiqué à la chaîne de télévision WBIR-TV, affiliée à la NBC, qu’il y a deux semaines, un agent de l’immigration lui a demandé de revenir au bureau avec sa famille dans quatre semaines, munis de passeports allemands, pour se faire expulser.

« Nous n’avons pas d’endroit où vivre. Je n’ai pas de travail pour subvenir aux besoins de ma famille là-bas », a-t-il déclaré. « Nous voulions aider [nos enfants] à grandir dans ce en quoi nous croyons et ne pas subir un endoctrinement dont nous ne voulons pas ».

Une pétition demandant à l’administration Biden d’autoriser la famille Romeike à rester aux États-Unis a été lancée par l’association Homeschool Legal Defense Association.

« En septembre 2023, sans avertissement ni explication préalable, les Romeike ont appris qu’ils allaient être expulsés et qu’ils avaient quatre semaines pour obtenir un passeport pour l’Allemagne. L’opposition de l’Allemagne à l’enseignement à domicile n’a fait que croître au cours des dix dernières années, ce qui rend les poursuites pénales contre cette famille pratiquement certaines à leur retour ».

« Le président Biden et son administration ont le pouvoir d’ordonner à l’Office de l’immigration et des douanes (ICE) de rétablir le statut différé des Romeikes et de les sauver de l’expulsion. Ensemble, nous pouvons demander à l’administration Biden de le faire ».

Cliquez ici pour signer la pétition.

Cette histoire est en cours de développement...



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.