M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une enquête révèle que les jeunes Canadiens repoussent le moment de fonder une famille en raison de l’augmentation du coût de la vie

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : senivpetro/Freepik

1er mai 2024 (LifeSiteNews) — Une enquête a révélé que de plus en plus de Canadiens retardent le moment de fonder une famille en raison d’un manque d’équilibre entre le travail et la vie privée, aggravé par l’augmentation du coût de la vie.

Selon un sondage Express Employment Professionals-Harris Poll du 24 avril, un tiers des demandeurs d’emploi ont déclaré qu’ils repoussaient le moment de fonder une famille en raison d’un manque d’équilibre entre le travail et la vie privée, y compris 42 % de la génération Z et 39 % des milléniaux.

« Ce que j’entends le plus souvent de la part des candidats qui repoussent le moment de fonder une famille, c’est que le coût de la vie est trop élevé », déclare Jessica Culo, propriétaire d’une franchise Express à Edmonton, en Alberta.

« Nous entendons de plus en plus que les candidats recherchent la flexibilité, et je pense que les employeurs comprennent que l’équilibre famille/travail est important pour les employés », a-t-elle ajouté.

Les deux tiers des personnes interrogées ont en outre déclaré qu’elles pensaient qu’il était essentiel que l’entreprise pour laquelle elles travaillent accorde la priorité à un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée pour les employés qui souhaitent fonder une famille. Parmi eux, 77 % des membres de la génération Z et 72 % des membres de la génération du millénaire.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

L’enquête intervient alors que le taux de fécondité au Canada a atteint un niveau extrêmement bas de 1,33 enfant par femme en 2022. Selon les données recueillies par Statistique Canada, il s’agit du taux de fécondité le plus bas jamais enregistré au cours du dernier siècle. 

Malheureusement, alors que 2022 a connu un taux de fécondité exceptionnellement bas, la même année, 97 211 bébés canadiens ont été tués par avortement.

La réticence ou le retard des Canadiens à avoir des enfants survient alors que les jeunes Canadiens semblent commencer à subir les effets des politiques du gouvernement du premier ministre Justin Trudeau, qui a été critiqué pour ses dépenses excessives, ses réglementations climatiques onéreuses, ses politiques d’immigration laxistes et sa politique « woke ».

En fait, beaucoup ont souligné qu’étant donné la hausse des prix de l’immobilier, la plupart des Canadiens de moins de 30 ans ne seront pas en mesure d’acheter une maison.   

De même, alors que M. Trudeau envoie l’argent des contribuables canadiens à l’étranger et taxe davantage leur carburant et leur chauffage, les Canadiens ont du mal à payer les produits de première nécessité, notamment la nourriture, le loyer et le chauffage. 

Un rapport publié en septembre par Statistique Canada révèle que les prix des denrées alimentaires augmentent plus rapidement que le taux d’inflation global — le taux d’inflation général dans le pays — car le rythme d’augmentation des produits alimentaires de base est de 10 à 18 % d’une année sur l’autre. 

Si le coût de la vie a alourdi le fardeau financier des Canadiens désireux d’élever des enfants, le programme national d’allocations familiales offre un certain soulagement à ceux qui ont des enfants.

Dans le cadre du programme de l’Agence du revenu du Canada, les familles canadiennes reçoivent une allocation mensuelle en fonction de leur revenu et de leur situation. Chaque province dispose également d’un programme destiné à aider les familles à subvenir aux besoins de leurs enfants.

Les jeunes Canadiens qui souhaitent fonder une famille peuvent utiliser le calculateur de prestations pour enfants et familles pour estimer les prestations qu’ils recevraient.

Quel que soit le coût de l’éducation des enfants, l’Église catholique enseigne invariablement que c’est un péché grave pour les couples mariés de contrarier les fins naturelles de l’acte de procréation par des contraceptifs, l’avortement ou d’autres moyens.

Cette sagesse s’est même répandue dans le courant dominant ces dernières années, avec des experts non catholiques comme Tucker Carlson, qui dit aux jeunes « mariez-vous quand vous êtes trop jeunes, ayez plus d’enfants que ce que vous pouvez vous permettre, acceptez un emploi pour lequel vous n’êtes pas qualifiés, vivez de manière audacieuse ».



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.