M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une enfant vue dans des vidéos de viols sur le site PornHub a aussi subi un avortement forcé

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie)

PÉTITION : Les autorités doivent fermer Pornhub après qu’il ait montré des vidéos d’une victime de traite de 15 ans

La production de pornographie, outre son aspect profondément immoral, entraîne dans son sillage des conséquences non moins néfastes, dont le viol, l’exploitation de femmes et d’enfants, et l’avortement forcé des victimes féminines. Selon LifeSiteNews :

On reparle ces temps-ci de cette mineure victime du trafic des personnes. Cette jeune fille dont des vidéos montrant les viols avaient été téléversées sur le site PornHub, subissant par là un double avilissement, dut également subir un avortement forcé.

Pornhub, le site de pornographie le plus populaire au monde, a été pris à héberger 58 vidéos d’une jeune fille de 15 ans, victime de la traite des êtres humains, qui a été violée à plusieurs reprises devant la caméra. La jeune fille a été forcée à avorter par son ravisseur.

Combien d’avortements forcés ? :

Si le carnage humain dû aux abus sexuels et à la traite des êtres humains dépeints sur Pornhub est peut-être incalculable, il y a aussi un nombre incalculable de morts tues, dues à des avortements associés à la production des vidéos sexuelles téléchargées sur le site.

Des statistiques monstrueuses :

Les statistiques que Pornhub vante fièrement dans son « Bilan annuel » sont stupéfiantes, voire astronomiques. Pour 2019, le site fait état de :

  • 42 milliards de visites sur Pornhub ;
  • 115 millions de visites par jour ;
  • 39 milliards de recherches effectuées par les utilisateurs du site.
L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Rien qu’en 2019, 6 830 000 vidéos ont été téléchargées, soit 1 360 000 heures de nouveau contenu.

Pornhub se vante de ce que le nouveau contenu vidéo de 2019 prendrait 169 ans à regarder, disant : « si vous aviez commencé à regarder les nouvelles vidéos de 2019 en 1850, vous les regarderiez encore aujourd’hui ».

Dans un autre communiqué exposant la quantité colossale de pornographie disponible sur le site, Pornhub affirme : « Si vous copiiez toutes ces données sur des disques durs, elles atteindraient 100 kilomètres de haut, atteignant jusqu’à l’espace ».

Les propriétaires de PornHub, via MindGeek, sont responsables de cette situation où les images ou vidéos de viol et d’abus se retrouvent sur le site, avant d’être éventuellement retirées (ou pas), la modération du contenu téléversé par les utilisateurs du site est de la responsabilité des propriétaires. Pourquoi ne pas autoriser le contenu avant de l’autoriser ? Sans doute que PornHub ne pourrait jamais faire face à une telle affluence de données. Et combien même cette méthode d’agir (ou une autre) devait réduire leurs bénéfices qu’ils devraient être obligés d’agir de la sorte. De plus, leur responsabilité est aggravée par le fait qu’il tire profit de l’affluence causée par ces vidéos souvent virales ; car la société est rendue à ce point barbare que de nombreuses personnes aiment à se repaître d’images de la molestation d’enfants.

Mais cette boutique devrait être fermée, car son fondement même, la pornographie, est immoral.

Publicité



Laissez un commentaire