M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Une avorteuse : Les bébés ne pourraient pas crier pendant qu'elle les avorte parce qu'elle coupe le « cord » d’abord

L’avorteuse Leah Torres.

Mise à jour le 15 mars 2018 à 4 h 50 EST : Une ancienne version de cette histoire disait que Torres faisait référence aux cordes vocales des bébés. Ce n’est pas clair si elle voulait parler de la moelle épinière (spinal cord), du cordon ombilical (umbilical cord) ou des cordes vocales (vocal cords).

Par Claire Chretien — traduit par Campagne Québec-Vie

15 mars 2018 (LifeSiteNews) — Les bébés à naître ne crient pas au moment où ils sont avortés, car déclare une avorteuse connue « je coupe le “cord” en premier donc il n’y a vraiment aucune opportunité ».

Leah Torres, une avorteuse très présente sur Twitter, a tweeté que si les bébés qu’elle tue sont suffisamment développés pour avoir un larynx, elle coupe le « cord » pour qu’ils ne crient pas. Torres a ensuite supprimé le tweet.

Non. Vous savez que les fœtus ne peuvent pas crier. D’accord ? Je coupe le « cord » en premier de telle sorte qu’il n’y a aucune opportunité, même s’ils sont rendus assez loin pour avoir un larynx. Je ne m’excuse pas de pratiquer la médecine. Je suis aussi une « arracheuse d’utérus, » si c’est comme ça que vous aimez décrire [quelqu’un qui pratique] une hystérectomie.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

On ne sait pas si elle voulait parler de la moelle épinière, du cordon ombilical ou des cordes vocales. Il existe une méthode d'avortement où l'on coupe le cordon ombilical. Pendant un tel avortement, « en utilisant l’échographie pour le guider, le médecin perce la membrane amniotique, insère un instrument dans l’utérus, saisit le cordon, et avec un autre instrument coupe le cordon. Le médecin doit alors attendre que l’activité cardiaque du fœtus cesse, ce qui se produit généralement après 10 minutes. »

Et j’apprécie cela, je ne suis pas désolée pour le blogue, mais je suis désolée de ce que les autres gens ne puissent ouvrir leurs yeux et voir au-delà de la haine et de l’ignorance aveugles pour voir un plus grand bien.

Torres a supprimé ce tweet parce que dit-elle « mon ami m’a demandé de le faire » mais « je n’en suis pas désolée ».

La suppression de son blogue était « pour le plus grand bien de la santé reproductive », a écrit Torres, parce que son ami « essaie d’ouvrir le dialogue entre “pro-vie” et “pro-choix”... en Australie ».

Torres habite dans l’Utah. Elle travaille pour Planned Parenthood. Selon le fondateur du Center for Medical Progress (CMP) (Centre pour le Progrès Médical), David Daleiden, il n’a pas enquêté sur Utah Planned Parenthood « parce que leurs médecins avorteurs étaient les seuls qui me faisaient vraiment peur. »

CMP n’a pas terminé une visite secrète du site de @ppacutah en partie parce que leurs médecins avorteurs étaient les seuls qui me faisaient vraiment peur. Merci à @LeahNTorres pour le rappel très honnête (…)

« The Silent Scream » (Le Cri silencieux) est un documentaire célèbre, raconté par le fondateur de NARAL et ancien avorteur, qui date des débuts du mouvement pro-vie. Il montre un avortement réel sur une échographie. Le bébé de 11 semaines étant tué semble crier de douleur.

Publicité



Laissez un commentaire