M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement été 2018

1065 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 7 jours pour atteindre notre but -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de nous aider, à ce moment critique pour notre société, à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Une 68e ambulance arrive à la clinique RHS Planned Parenthood… mais la ville donne la priorité à interdire le discours pro-vie

operation_rescue_saint_louis.jpg
Le 24 février 2018 : une ambulance vient pour répondre à une urgence médicale à la clinique RHS Planned Parenthood.

Par LifeSiteNews — traduit par Campagne Québec-Vie

26 février 2018, Saint-Louis, Missouri (Operation Rescue) — Les samedis sont généralement des jours très occupés dans les centres d’avortement comme dans celui du Reproductive Health Services Planned Parenthood (Services de Santé Reproductive Planned Parenthood) à Saint-Louis au Missouri, et le samedi 24 février 2018, n’a été pas différent des autres en cette mesure.

Ce qui l’a différencié des autres jours est que cette journée-là, alors que des jeunes militants pro-vie faisant partie du groupe de Students for Life priaient sur le trottoir à l’extérieur du centre d’avortements, une ambulance est arrivée et a emporté un patient de Planned Parenthood à l’hôpital.

Ce qui est si important à propos de cette ambulance est qu’elle est la soixante-huitième qui ait emporté une patiente de cette clinique depuis la mi-2009. Cela met le RHS Planned Parenthood au rang des pires cliniques du pays pour la sécurité des patientes demandant l’avortement.

×

Campagne de financement été 2018

À ce moment critique pour notre société, merci de nous aider à bâtir une culture de Vie. Donnez généreusement.

1065 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 7 jours pour atteindre notre but -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Selon les militants sur les lieux, l’ambulance est arrivée et est partie sans utiliser ses lumières et sa sirène — une observation qui peut être significative. L’année dernière, la législature du Missouri a adopté une nouvelle loi qui considère comme un crime pour un employé d’une clinique d’avortements de demander à une ambulance de circuler sans feux ni sirènes parce qu’un déplacement silencieux retarde l’arrivée de l’aide d’urgence.

On ignore si cela a été le cas pendant l’incident du samedi puisque les enregistrements audio du 911, qui sont accessibles au public dans la plupart des endroits, sont bloqués par le service d’incendie de Saint-Louis.

Cet incident survient alors que la ville de Saint-Louis tente de faire adopter une ordonnance qui créerait une zone tampon autour du centre. Cela rendrait une communication significative avec les femmes allant se faire avorter presque impossible pour les activistes pro-vie.

L’année dernière, la ville de Saint-Louis s’est déclarée comme « une ville sanctuaire pour l’avortement », une action destinée à détruire les centres de grossesse pro-vie en les forçant à engager des activistes proavortement et à orienter les femmes vers des avortements.

Alors que la constitutionnalité de cette ordonnance « sanctuaire » est contestée devant les tribunaux, le Conseil municipal pousse encore plus loin sa partialité proavortement en proposant le projet de loi sur les zones tampons, dans une tentative de réduire au silence ceux qui offrent de l’aide aux femmes, à l’extérieur de Planned Parenthood.

L’urgence médicale la plus récente ne fait que souligner la nécessité pour les militants pro-vie à devant Planned Parenthood d’offrir une assistance pratique aux femmes allant se faire avorter. C’est la dernière occasion d’atteindre ces femmes et de les aider à éviter la mort inutile de leurs bébés prématurés, et peut-être à échapper à des blessures graves pour elles-mêmes.

Historiquement, la plupart des lois sur les zones tampons des centres d’avortements ne tiennent pas devant les tribunaux parce qu’elles violent les droits des orateurs et de leur auditoire garantis par le Premier Amendement, mais les procès peuvent prendre des années et être très coûteux. Il vaut mieux que ces lois injustes ne soient jamais promulguées.

« La ville de Saint-Louis a clairement fait savoir que le discours pro-vie n’est pas le bienvenu dans cette ville, et maintenant elle veut s’assurer que le discours pro-vie efficace et salutaire n’y est pas autorisé en le rendant un acte criminel » a déclaré Troy Newman, président d’Operation Rescue. « […] Dans ce cas-ci, faire taire le discours pro-vie signifie la mort de plus de bébés. Cela doit trouver de l’opposition et être exposé. »

Un vote prévu sur l’ordonnance de la zone tampon de Saint-Louis sera le vendredi 2 mars 2018.

Campagne de financement été 2018. Merci de nous aider avec un don spécial. L'objectif est de 5000$.

Pâques

Merci de nous aider à dénoncer les dérives de notre époque et à présenter les solutions.

1065 $ recueillis (OBJECTIF: 5 000$) -- Il reste 7 jours pour atteindre notre but -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire