M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un prêtre avertit ses ouailles de ne pas participer aux événements LGBT : son évêque le désavoue


Messe du 16 juin 2019, célébrée par le Père Robert Chisholm en l'église St. Gregory the Great de Picton en Ontario.

Billet de blogue d’Augustin Hamilton (Campagne Québec-Vie) — Photo : Jeff Gunnarson, président de Campaign Life Coalition

Dommage que cet évêque n’ait pas soutenu son prêtre devant la tourmente LGBT. Extrait de LifeSiteNews :

Un évêque canadien s’est distancié d’un prêtre qui avait dit à ses paroissiens, dans un bulletin, qu’ils ne devaient « pas assister » aux événements de la Fierté pro-homosexuelle de juin.

Le P. Robert Chisholm, de la paroisse St. Gregory the Great de Picton en Ontario, avait dit aux paroissiens que « les catholiques et tous les autres chrétiens ne devraient pas assister aux événements LGBTQ2 du “Mois de la Fierté” tenus ce mois-ci ».

« Ils promeuvent une culture et encouragent des activités contraires à la foi et à la morale chrétiennes. C’est particulièrement néfaste pour les enfants parce que cela pourrait les éloigner de la vérité révélée par Dieu », écrit-il dans son bulletin du 9 juin.

L’annonce a provoqué des réactions immédiates de la part des militants LGBT qui ont prévu de manifester devant l’église pendant la messe cette fin de semaine. Les parents et les enseignants de l’école catholique locale se sont même joints à la mêlée, allant jusqu’à porter des couleurs de la « Fierté » le vendredi matin devant l’école pour manifester leur soutien au mouvement LGBT.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Mgr Michael Mulhall, archevêque de Kingston, a fait une déclaration sur le site internet de l’archidiocèse en fin d’après-midi vendredi, qualifiant la déclaration du prêtre d’« inappropriée ».

« Je n’ai pas approuvé ce message, et il ne reflète pas l’esprit de charité accompagnatrice et de compassion qui devrait toujours caractériser notre foi. L’archidiocèse a parlé avec le pasteur de la paroisse. Il regrette toute blessure que ses commentaires inappropriés ont pu causer », a-t-il déclaré.

Ce que le Père Robert Chisholm avait fait était tout à fait conforme à l’enseignement de l’Église, et c'est avec une charité toujours conforme avec ce même enseignement qu'il avait averti ses ouailles, par le biais du feuillet paroissial, de ne pas participer à ces célébrations LGBT promouvant des péchés graves et étalant une obscénité ahurissante, d'éviter que les enfants ne soient détournés de la vérité ou profondément troublés. Avertir son prochain de ne pas tomber dans le péché est un acte de haute charité. LifeSiteNews continue :

Mgr Mulhall, nommé à l’archidiocèse de Kingston en mars après avoir été évêque du diocèse de Pembroke, en Ontario, pendant 12 ans, a été reconnu comme l’un des évêques canadiens les plus forts. Pendant un certain nombre d’années, il a été le seul évêque au Canada à retenir ses fonds de financement pour Développement et Paix, organisme de bienfaisance des évêques canadiens, à cause de contributions monétaires de cet organisme envers des organisations pro-avortement impliquées dans les pays en développement.

Mais le Père Chisholm ne semblerait pas regretter son acte malgré la semonce de l’archevêché, car lors de la messe du dimanche (16 juin) suivant celui de la parution de ce fameux feuillet paroissial (9 juin), pendant qu'à l'extérieur des manifestants protestaient contre le prêtre, d’après cet autre article de LifeSiteNews :

Au lieu de faire son homélie habituelle pendant la messe dominicale, le P. Chisholm a dit à l’assemblée qu’il allait lire une déclaration venant du bureau de l’archevêque sur le sujet, car on lui avait directement interdit de dire une homélie.

Lisant un paragraphe de trois phrases, le prêtre a fait référence aux commentaires qui ont été faits dans le bulletin de la semaine dernière concernant le mois de la Fierté. Il a dit qu’il réalise maintenant que certains catholiques et non-catholiques ont été « offensés » par l’annonce du bulletin. Il a ensuite dit qu’il s’excusait pour « toute blessure » qu’il avait causée.

Jeff Gunnarson, président national de Campaign Life Coalition, qui a assisté à la messe du matin pour soutenir le P. Chisholm, a déclaré à LifeSiteNews que le prêtre « lisait cette déclaration de telle manière qu’en fait il ne s’excusait pas ».

« Le P. Chisholm a clairement signifié que ce n’était pas sa déclaration, » dit-il.

À un moment donné, le Père Chisholm a entonné l’hymne Faith of Our Fathers (Foi de nos pères). LifeSiteNews poursuit :

C’est après cela que le prêtre a chanté « Faith of Our Fathers », un célèbre hymne catholique de 1849 qui commémore les martyrs anglais qui ont tenu bon dans leur foi plutôt que de se soumettre à l’église d’Angleterre créée par Henry VIII et Elizabeth [I].

Les paroles du chant entonné par le P. Chisholm sont les suivantes :

Foi de nos Pères ! vivante encore !
Malgré le donjon, l’épée et le feu :
Oh, comme nos cœurs battent fort de joie
Quand on entendra ces mots glorieux.
Foi de nos Pères ! Sainte Foi !
Nous te serons fidèles jusqu’à la mort.

Faith of our Fathers! living still
In spite of dungeon, fire, and sword:
Oh, how our hearts beat high with joy
Whene'er we hear that glorious word.
Faith of our Fathers! Holy Faith!
We will be true to thee till death.

M. Gunnarson commente : « Avant de chanter ce chant, le P. Chisholm a expliqué que le chant, quand il mentionne “donjon, épée et feu”, fait référence aux différentes manières dont ces martyrs catholiques ont été mis à mort. »

« Sans commenter de quelque façon que ce soit l’annonce parue dans le bulletin précédent, c’était comme si le P. Chisholm disait à la communauté que nous devions proclamer la foi aujourd’hui sans dérobade, sans hésitation, même si cela signifie devenir des martyrs de la foi, » dit-il.

« C’est comme s’il disait que c’est ainsi que nous réagissons à des événements comme catholiques : nous devons nous tourner vers les martyrs », ajouta-t-il.

Publicité



Laissez un commentaire