M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,492 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un prêtre assiste la naissance de jumeaux d’une femme sans-abri : « C’était une expérience surréaliste »

Par Nancy Flanders (LiveActionNews) — Campagne Québec-Vie — Photo : Art man/Adobe Stock

Au mois de septembre dernier, un prêtre de l’État de Washington a aidé une femme sans-abri à mettre au monde ses jumeaux. Selon Catholic Extension, le père Jesús Mariscal était sorti du presbytère pour acheter des beignets en vue d’une réunion de préparation au mariage avec un couple de fiancés lorsqu’il a vu une femme sans-abri qui semblait en détresse.

La femme se tenait près d’une statue de Marie, Notre-Dame de l’Immaculée Conception, qui se trouve sur le terrain de la cathédrale Saint-Paul de Yakima, dans l’État de Washington. Il a remarqué du sang aux pieds de la femme qui criait : « J’ai besoin d’aide ! Je vais avoir un bébé ! Je vais l’avoir maintenant ! Je vais l’avoir maintenant ! »

Le père Mariscal a appelé le 911 et a aidé la femme à s’allonger. Mettant son téléphone sur haut-parleur, il a suivi les instructions du répartiteur du 911. Selon lui, ce n’est que quelques secondes plus tard que la femme a donné naissance à un petit garçon.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,492 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Mais elle s’est ensuite écriée : « J’en ai un autre ! »

Elle a ensuite accouché d’un deuxième garçon qui se déplaçait encore dans le sac amniotique. Chargé de l’ouvrir, il s’est efforcé de faire éclater le sac avec ses seules mains. Lorsqu’il a finalement réussi, le petit garçon ne respirait pas et le père Mariscal a remarqué que le cordon ombilical était enroulé autour de son cou.

Il a raconté à Catholic Extension que l’opérateur du 911 lui a demandé d’enlever le cordon d’autour du cou du bébé, de coucher celui-ci sur le côté et de lui tapoter doucement le dos. Le bébé s’est mis à pleurer bruyamment et le père Mariscal l’a placé dans les bras de sa mère avec son frère. Les ambulanciers sont arrivés peu après et ont emmené la femme et ses bébés à l’hôpital.

Le prêtre a envoyé un SMS au couple qu’il devait rencontrer pour s’excuser de son retard, mais ils n’ont pas cru à son histoire et lui ont répondu : « LOL Père. Vous n’avez pas besoin de mentir ».

Les professionnels de la santé ont déterminé que les petits garçons étaient nés prématurément à 30 semaines, mais ils se portent bien. Le père Mariscal a pu leur rendre visite à l’hôpital, mais il a déclaré que leur mère avait quitté l’hôpital de son propre chef — sans ses enfants — quelques heures après son admission. Au moment de la rédaction de l’article, elle n’était pas revenue.

« C’est une belle histoire d’un côté, mais déchirante de l’autre », a déclaré le père Mariscal. « C’était une expérience surréaliste. On se serait cru dans un film. J’étais là, tenant un bébé dans mes mains ensanglantées, et le bébé était lui aussi ensanglanté, et j’étais habillé en clerc. Et je suis un prêtre devant le sanctuaire de Notre-Dame. Et je me disais : “Qu’est-ce que Dieu essaie de me dire ? Qu’essayez-vous de me dire, mon Dieu ? De quoi s’agit-il ?” »

Originaire du Mexique et ancien travailleur migrant, le père Mariscal a été ordonné en 2018. Depuis lors, il a passé du temps à offrir des conseils et un soutien aux travailleurs migrants. Il a également organisé des messes dans les champs et les vergers pour atteindre les travailleurs qui ne peuvent pas assister à la messe dans une église.

Catholic Extension s’est également demandé ce que Dieu disait au père Mariscal, dont la propre mère est décédée il y a quelques années. « La réalité est que deux nouveau-nés sont venus au monde grâce à sa rapidité d’esprit et d’action », peut-on lire dans l’article. « Et, bien qu’ils soient entrés dans le monde avec un désavantage, comme Jésus, “sans aucun endroit où reposer leur tête”, ces enfants ont l’espoir d’être accueillis avec amour et élevés dans des foyers attentionnés ».

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire