M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un message important : pourquoi nous défendons la foi, la famille et la vie

En cette période de campagne financière du temps de l’Avent, j’ai cru nécessaire de vous envoyer ce message important:

Pourquoi nous défendons la foi, la famille et la vie

Campagne Québec-Vie a été fondé en 1989, à la suite de deux décisions de la Cour suprême du Canada, qui ont invalidé au Canada toutes les lois encadrant la pratique de l’avortement. À ce moment-là, Campagne Québec-Vie se voulait un mouvement aconfessionnel pour le rétablissement de lois saines pour protéger les enfants à naître. 

Or, ce qui peut sembler paradoxal pour un mouvement qui était aconfessionnel, c’est que les publications et les activités de notre mouvement ont toujours été animées d’un esprit chrétien et catholique. Dans les pages de son journal Vitalité, et dans son bulletin mensuel, on pouvait régulièrement lire des reportages sur des pèlerinages mariaux, des citations de catéchismes, des allocutions et des encycliques de papes, etc.

Plusieurs hypothèses pourraient être avancées pour expliquer ce paradoxe d’un organisme supposément « aconfessionnel » dont les publications débordaient de références au Christ et à Son Église…

Mais au-delà des raisons de prudence, de recrutement et des raisons personnelles, il n’y avait, et il n’y a, qu’une seule raison déterminante pour l’inclusion par Campagne Québec-Vie d’éléments chrétiens catholiques dans ses publications et dans tout ce qu’elle fait : c’est sa conviction de départ, presque inavouée, mais inévitable, qu’en société, on ne peut à la fois respecter l’homme, le défendre et l’aider à s’épanouir, que si l’on respecte Son Dieu. 

 

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Cette conviction qui habite Campagne Québec-Vie, qui l’anime dès le départ, et qui prend de plus en plus d’ampleur ces derniers temps, est largement opposée à la culture ambiante, qui veut que Dieu et Ses commandements soient chassés de la société. Notre culture actuelle voit Dieu comme un compétiteur ou un handicap pour l’homme. Comme une superstition qui ne fait qu’enténébrer son esprit et l’enchaîner à des dogmes arbitraires et aliénants. 

À Campagne Québec-Vie, nous voyons les choses autrement. Nous croyons d’abord en l’existence d’un Dieu créateur. Et nous croyons qu’un respect de la vie humaine implique un respect de cet Auteur de la vie humaine. Or il y a plus ; nous croyons que Jésus Christ est Dieu. Donc, si en société nous voulons une législation qui protège et respecte la vie, il nous faut donc, d’abord, souhaiter le type de société qui élabore une législation qui respecte et honore le Christ. Telle est ce que nous appelons la doctrine du règne social du Christ-Roi. 

Ceci nous oppose à deux idéologies puissantes aujourd’hui en occident : le libéralisme et le socialisme. Nous sommes opposés au socialisme, car nous reconnaissons l’existence de Dieu, l’importance de la famille et donc, de la propriété privée dont elle doit jouir pour s’épanouir. Mais Campagne Québec-Vie s’oppose également au libéralisme, dans la mesure où celui-ci comprend mal la liberté, mettant celle-ci au-dessus de la vérité. Contre les libéraux, nous croyons que tous ont un devoir d’obéir au vrai Dieu et qu’il n’y a pas de réelle liberté dans le choix de l’avortement, d’un style de vie homosexuel, ou d’une fausse croyance ou religion. 

Campagne Québec-Vie souhaite donc une société qui protège l’enfant à naître, mais nous savons qu’une telle société ne peut être qu’une société qui respecte le vrai Dieu, existant vraiment et réellement aujourd’hui en ce moment, ce même Dieu qui attend que nous nous conformions à ses commandements pour pouvoir nous combler de Ses bénédictions. Voilà pourquoi, à la différence des autres organismes pro-vie, nous avons comme but complémentaire au respect de la vie, la mise en place d’une société véritablement chrétienne, dans ses familles et dans son gouvernement. (Voir nos objectifs, ici.)

À Campagne Québec-Vie nous avons voulu affirmer ouvertement ce qui était, par le passé, implicite. Nous ne sommes donc plus aujourd’hui aconfessionel ; en avril 2019, nous avons décidé de limiter l’appartenance pleine et entière au conseil d’administration aux seuls catholiques. Nous avons fait cela par devoir de cohérence. Si Dieu doit être respecté pour faire fleurir une culture de vie, il importe de savoir de quel Dieu il s’agit, pour pouvoir, en suivant Ses commandements, s’épanouir en tant que peuple. Nous estimons que le vrai Dieu est celui d’Abraham, d’Isaac et de Jacob, un Dieu précis et personnel qui a fondé un Église visible, pas un dieu vague et informe qui prêche l’indifférence et une nébuleuse «fraternité».

Voilà donc pourquoi à Campagne Québec-Vie nous défendons la foi, la famille et la vie : nous ne saurions demander à la société de respecter l’enfant à naître tout en passant sous silence le mépris par cette même société du Dieu qui a créé le ciel, la terre et toutes les créatures qui y habitent !

Pour la foi, la famille et la vie,


Georges Buscemi

P.S. Merci de nous aider à continuer à défendre, au Québec, au Canada et dans le monde, la foi, la famille et la vie. À 16 jours de la fin de notre campagne de financement, il nous reste 9000$ à receuillir.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire