M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Été 2021

prière

3157.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps cruciaux pour nous. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un médecin canadien démis de ses fonctions après avoir dénoncé les effets secondaires du vaccin covid sur ses patients

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

Lytton, Colombie-Britannique, 26 mai 2021 (LifeSiteNews) — Un médecin de famille canadien affirme avoir été puni par son autorité sanitaire locale parce qu’il a fait part de ses inquiétudes concernant les effets secondaires qu’il a observés chez certaines personnes ayant reçu le vaccin Moderna contre le COVID-19 au sein de sa communauté.

« Je ne suis plus autorisé à travailler aux urgences », a déclaré le Dr Charles Hoffe, de Colombie-Britannique, selon un rapport de True North News.

Le Dr Hoffe a ajouté que sa suspension des services d’urgence est survenue à la fin du mois d’avril, après que l’autorité sanitaire locale ait « suspendu » ses privilèges cliniques « pour le crime d’avoir provoqué une “hésitation vaccinale”, pour avoir parlé de mes patients souffrant d’effets secondaires graves après un vaccin. »

Dans une lettre datée du 5 avril, Hoffe avait écrit à Bonnie Henry, responsable de la santé de la province de Colombie-Britannique, qu’il était « assez alarmé par le taux élevé d’effets secondaires graves de ce nouveau traitement », en référence aux injections de Moderna COVID-19 administrées à 900 personnes, pour la plupart indigènes, à Lytton, en Colombie-Britannique.

M. Hoffe a déclaré avoir observé le décès d’un patient, de « nombreuses » réactions allergiques, ainsi que trois personnes présentant des déficits neurologiques « invalidants » complétés par des douleurs chroniques, qui ont persisté « pendant plus de 10 semaines après leur premier vaccin ».

« En résumé, dans notre petite communauté de Lytton, en Colombie-Britannique, nous avons une personne décédée et trois personnes qui semblent devoir être handicapées de façon permanente, après avoir reçu leur première dose du vaccin Moderna. L’âge des personnes touchées varie de 38 à 82 ans », a écrit M. Hoffe.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement - Été 2021

3157.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

À la suite de sa lettre, M. Hoffe a déclaré qu’il n’était plus autorisé à travailler au service des urgences du centre de santé de Saint-Barthélemy en raison de son opinion sur le vaccin contre le COVID. Il peut toujours travailler dans son cabinet privé.

« Je suis toujours autorisé à recevoir des patients dans mon cabinet privé, qui ne relève pas de la compétence de l’autorité sanitaire de l’intérieur », a déclaré M. Hoffe. La perte de la possibilité de travailler aux urgences a entraîné une réduction de moitié de ses revenus, ce qui, a-t-il déclaré, est « le prix à payer pour défendre la sécurité de mes patients. »

Une note communautaire affichée sur la porte de la clinique de Lytton indique que la « suspension » de Hoffe par l’autorité sanitaire locale signifiera « probablement » que la « salle d’urgence de Lytton sera fermée pendant au moins deux semaines par mois ».

Dans une déclaration récente, le College of Physicians and Surgeons of British Columbia (CPSBC) et la First Nations Health Authority (FNHA) ont déclaré qu’ils étaient conscients que « les déclarations publiques des médecins qui contredisent les ordonnances et les directives de santé publique sont déroutantes et potentiellement nuisibles pour les patients ».

Le Dr Heidi Oetter, registraire et chef de la direction du SCPCA, a menacé de prendre des mesures contre les médecins qui s’élèvent contre le discours du gouvernement, affirmant dans le communiqué que ceux qui « mettent le public en danger par de la désinformation peuvent faire l’objet d’une enquête du Collège et, si cela est justifié, de mesures réglementaires ».

Tout récemment, Hoffe était l’un des dix médecins qui se sont exprimés dans une vidéo demandant la fin des confinements COVID-19 « injustifiables sur le plan éthique ». La vidéo a été publiée par Professionals Against Lockdowns, qui a été créée par Liberty Coalition Canada.

Les médecins de la vidéo ont déclaré que les parents devaient « exiger » des changements de la part des responsables afin que les enfants puissent à nouveau vivre leur vie sans masque ni « distanciation sociale ».

Dans la vidéo, Hoffe déclare que « les enfants ne sont pas les principaux propagateurs de cette maladie » et exhorte les gens à ne pas « risquer de ruiner leur vie avec ce vaccin expérimental afin de les protéger d’une maladie qui ne présente en réalité aucun risque pour eux ».

« Donc, si quelqu’un vous dit que votre enfant doit être vacciné contre le COVID pour vous protéger, vous, son professeur, ses grands-parents ou qui que ce soit d’autre, cela n’a absolument aucun sens », a déclaré Hoffe.

Il a également mentionné d’autres effets secondaires dont souffrent ses patients après avoir été vaccinés contre le COVID, notamment « des douleurs constantes, des maux de tête, une faiblesse musculaire et des vertiges ».

« Il s’agissait de trois personnes auparavant en bonne santé dont la vie a maintenant été ruinée par cette expérience », a souligné Hoffe.

Campagne de financement - Été 2021

C'est un moment crucial pour nous. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie
Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire