M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - avent 2022

prière

2010.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 16 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Gardons courage, il a vaincu le monde. (Jn 16:33) Même si la culture contemporaine semble s'engouffrer davantage dans le mensonge, nous sommes encore là, à dire les vérités essentielles sur la foi, la famille et la vie. Merci nous aider à continuer. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un médecin avec plus de 8 millions d’abonnés sur YouTube expose les dangers physiques de la pilule contraceptive

Par Mary Zwicker — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : jajam e/Adobe Stock

4 octobre 2022 (LifeSiteNews) — Un médecin bien connu sur YouTube a publié une vidéo qui explique les dangers de la contraception artificielle et plaide plutôt pour une forme naturelle de planification familiale*.

Le Dr Eric Berg, un médecin avec plus de 8 millions d’abonnés sur YouTube, a publié une vidéo sur YouTube avec une discussion sur le « côté obscur de la pilule contraceptive » qui expose les effets négatifs de la pilule sur les femmes et offre une alternative naturelle.

« Il n’y a en fait pas de véritable œstrogène ou progestérone dans une pilule contraceptive », a déclaré le Dr Berg. « Ce que vous avez, c’est une version synthétique modifiée d’une certaine manière pour imiter l’œstrogène et la progestérone ».

Le Dr Berg a poursuivi en disant que ce que les femmes ne réalisent pas, c’est que le remplacement des œstrogènes et de la progestérone produits naturellement par une version artificielle peut entraîner diverses complications.

Parmi les nombreux risques pour la santé, la pilule contraceptive peut « augmenter le risque de crise cardiaque, de pression artérielle, d’accident vasculaire cérébral, de caillots sanguins, de cancer du sein, de démence, de dépression, d’acné, de sautes d’humeur, [et] elle peut même déclencher des maladies auto-immunes ». Il poursuit en décrivant comment le contrôle des naissances prive également les femmes de nombreux minéraux nécessaires tels que le zinc, le sélénium et le magnésium, et de vitamines telles que la B12.

« Ce que beaucoup de femmes ne réalisent pas, c’est que lorsque vous prenez cette pilule, vous arrêtez la production d’œstrogène et de progestérone », a-t-il dit.

Le Dr Berg a poursuivi en expliquant qu’il s’agit d’une action dangereuse car les femmes, contrairement aux hommes qui produisent de la testostérone tous les jours, produisent leurs hormones nécessaires en « deux pics importants ». C’est-à-dire qu’au lieu de produire les hormones nécessaires quotidiennement, les femmes produisent les hormones à deux moments de leur cycle, l’un où elles voient une augmentation des œstrogènes et l’autre où elles voient une augmentation de la progestérone.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Avent 2022

2010.00 $ recueillis -- Objectif : $ 15 000 -- Il nous reste 16 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Selon le Dr Berg, les effets à long terme de l’élimination des hormones naturelles du corps d’une femme sont assez dangereux, car ils ont un impact négatif sur la ménopause, la fonction osseuse et même la longévité.

Au lieu d’une contraception artificielle, le Dr Berg a recommandé ce qu’il appelle une « contraception à cycle naturel ». Cette méthode, qui consiste à suivre son cycle à l’aide d’une application, est, selon le Dr Berg, « entre 93 % et 98 % d’efficacité selon la façon dont vous la mettez en œuvre et dont vous suivez les instructions ».

[...]

L’Église catholique condamne ouvertement et complètement la contraception, seule religion d’ailleurs à condamner encore cette pratique. Dans Humanæ Vitæ, Paul VI a averti en 1968 que la contraception entraînerait un manque de respect pour les femmes et une baisse générale de la moralité dans la société. Dans Evangelium Vitæ, le pape Jean-Paul II a également appuyé cette prédiction, affirmant que la contraception a conduit à une augmentation des avortements.

Mgr Joseph Strickland, évêque de Tyler au Texas, a déjà rappelé aux catholiques leur devoir de respecter les enseignements de l’Église sur la contraception. Le 26 juillet, jour anniversaire de la publication d’Humanæ Vitæ, Mgr Strickland a rappelé sur Twitter à tous les catholiques de tenir compte de la vérité sur cette question.

« Humanae Vitae, publié en juillet il y a 54 ans, a enseigné la Vérité que la contraception est immorale et fait du mal au mariage et à la famille », a-t-il déclaré. « Pendant plus d’un demi-siècle, l’humanité a rejeté cette vérité, ce qui a causé un grand tort à la famille humaine. Prenons en compte la Vérité ! »


*Le Dr Berg fait malheureusement la promotion des préservatifs, bien que techniquement il puisse s’en abstenir sans pour autant nuire à l’efficacité de la méthode naturelle de planification des naissances. Par cette promotion, le Dr Berg ne réalise pas pleinement la loi naturelle établie par Dieu. Le Pape Paul VI affirme dans Humanæ vitæ :

14. En conformité avec ces points fondamentaux de la conception humaine et chrétienne du mariage, nous devons encore une fois déclarer qu’est absolument à exclure, comme moyen licite de régulation des naissances, l’interruption directe du processus de génération déjà engagé, et surtout l’avortement directement voulu et procuré, même pour des raisons thérapeutiques (14).

Est pareillement à exclure, comme le Magistère de l’Eglise l’a plusieurs fois déclaré, la stérilisation directe, qu’elle soit perpétuelle ou temporaire, tant chez l’homme que chez la femme (15).

Est exclue également toute action qui, soit en prévision de l’acte conjugal, soit dans son déroulement, soit dans le développement de ses conséquences naturelles, se proposerait comme but ou comme moyen de rendre impossible la procréation (16).

La méthode de régulation naturelle des naissances présente, tout aussi naturelle soit-elle, le risque d’être utilisée dans un esprit contraceptif. En effet, elle n’est licite que pour des raisons sérieuses, selon Humanæ vitæ :

Si donc il existe, pour espacer les naissances, de sérieux motifs dus, soit aux conditions physiques ou psychologiques des conjoints, soit à des circonstances extérieures, l’Eglise enseigne qu’il est alors permis de tenir compte des rythmes naturels, inhérents aux fonctions de la génération, pour user du mariage dans les seules périodes infécondes et régler ainsi la natalité sans porter atteinte aux principes moraux que Nous venons de rappeler (20).

Ce qui, à mon humble avis, devrait limiter le recours à cette méthode à des occasions assez rares, et non à un usage régulier. — A.H.

Campagne de financement - Avent 2022

Merci de votre générosité. L'objectif est de 15 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire