M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un gros site pornographique doit cesser ses activités dans le Kentucky en raison d’une loi sur la vérification de l’âge

Par Stephen Kokx — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Freepik

20 juin 2024 (LifeSiteNews) — Grâce à une nouvelle loi sur la vérification de l’âge, le site internet classé X Pornhub cessera ses activités dans l’État du Kentucky.

Le projet de loi 278 a été signé par le gouverneur démocrate Andy Beshear en avril. Il a été adopté par les deux chambres de l’assemblée législative du Kentucky, contrôlée par le parti démocrate, sans aucun vote négatif.

Cette mesure oblige les sites web dont le contenu est considéré comme « préjudiciable aux mineurs » à demander aux utilisateurs de s’identifier pour prouver qu’ils ont au moins 18 ans.

Cette décision met le secteur dans l’embarras, car les entreprises qui gèrent les sites affirment qu’elles n’ont pas la capacité de conserver les données des utilisateurs en toute sécurité.

« Toute réglementation obligeant des centaines de milliers de sites pour adultes à collecter des quantités importantes d’informations personnelles très sensibles met en péril la sécurité des utilisateurs », a déclaré un porte-parole de la société mère de Pornhub.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Pornhub appartient à Aylo, anciennement MindGeek, une société canadienne qui gère plusieurs des sites X les plus populaires de la planète. Le propriétaire majoritaire, Bernd Bergmair, un homme d’affaires autrichien richissime, a été la cible de critiques dans les médias ces dernières années pour ses profits.

Pornhub a commencé à avertir les habitants du Kentucky au moyen d’une fenêtre « pop-up » que le mois prochain, ils ne pourront plus visionner ses vidéos. La société a également annoncé qu’elle bloquerait l’accès aux utilisateurs de l’Indiana, de l’Idaho, du Nebraska et du Kansas à partir de cet été.

L’organisme Family Foundation, basé dans le Kentucky, se réjouit de cette victoire. Dans un communiqué, son directeur général, David Walls, a déclaré : « Il s’agit d’une nouvelle grande victoire pour la protection des enfants dans le Kentucky. Les familles sont confrontées à la tâche ardue de protéger leurs enfants d’un large éventail de préjudices en ligne — y compris la pornographie et ses conséquences dévastatrices ».

La mesure prévoit également des amendes de 10 000 dollars pour les entreprises qui ne parviennent pas à empêcher les mineurs d’accéder à leurs sites.

Comme le rapporte LifeSiteNews, des lois similaires ont été approuvées dans un nombre croissant d’États, dont la Géorgie, la Floride, la Virginie, le Mississippi et le Texas. Au total, 15 États ont adopté des lois qui protègent les enfants des contenus X en ligne. Toutes ont eu pour effet de réduire considérablement ou d’éliminer complètement l’accès à certains sites pornographiques.



Laissez un commentaire