M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Automne 2021

mère et enfant

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Aidez-nous à transmettre l'espérance, qui seule nous donne la force de traverser ces temps cruciaux. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Un évêque canadien : Les prêtres qui refusent le vaccin covid « risquent d’être limités dans leur ministère »


Mgr Douglas Crosby.

Par Emily Mangiaracina — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : christthekingcathedral.org

Hamilton, Ontario, 26 juillet 2021 (LifeSiteNews) — Dans une lettre obtenue par LifeSiteNews, un évêque canadien avertit ses prêtres que leur ministère pourrait être limité s’ils ne reçoivent pas un vaccin expérimental contre le coronavirus.

« Toute personne qui ne reçoit pas les vaccins peut se trouver limitée dans son ministère », a écrit Mgr Douglas Crosby, évêque d’Hamilton en Ontario, dans une lettre du 20 juillet 2021 adressée à ses prêtres et diacres (cliquez ICI pour accéder à un PDF de la lettre). Mgr Crosby a exhorté le clergé de son diocèse à « continuer d’observer les sages conseils des autorités sanitaires ».

Les prêtres qui ne se font pas vacciner contre le coronavirus « pourraient ne pas être autorisés à entrer dans les établissements de soins (hôpitaux et maisons de retraite) et les écoles », a-t-il poursuivi.

La menace de Mgr Crosby d’interdire aux prêtres non vaccinés de se rendre dans les établissements de soins de santé pourrait empêcher les prêtres d’administrer le sacrement des malades, parfois connu sous le nom de derniers sacrements, qui comprend la confession, l’extrême-onction (l’onction des malades) et la réception de la sainte communion par les malades et les mourants.

L’évêque d’Hamilton n’a pas déclaré de façon définitive qu’il limiterait la capacité des prêtres à dire la messe et à accomplir d’autres sacrements ailleurs. Toutefois, il a écrit que « pour que tous les membres du clergé puissent exercer efficacement leur ministère, y compris célébrer la messe et les autres sacrements, il est impératif qu’ils soient pleinement vaccinés ».

Mgr Crosby fait également pression sur les laïcs pour qu’ils se fassent vacciner : « De même, les ministres et les membres du personnel des paroisses qui sont complètement vaccinés seront en mesure de remplir leurs rôles respectifs plus efficacement », écrit-il.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement - Automne 2021

2182.00 $ recueillis -- Objectif : $ 10 000 -- Il reste 7 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

Bien que sa lettre ne précise pas que le vaccin est obligatoire pour les prêtres ou les ministres laïcs, notant que « les vaccins ne sont pas obligatoires pour le moment », Mgr Crosby a invoqué les propos du pape François pour présenter la vaccination contre le COVID comme un « impératif moral ».

« Le pape François nous rappelle que c’est un impératif moral que tout le monde se fasse vacciner afin de prévenir l’infection et la propagation potentielles du COVID-19 et de ses variants », a-t-il écrit.

Mgr Crosby fait ici référence aux remarques du pape François lors d’une interview en janvier, lorsqu’il a déclaré : « Je crois que, d’un point de vue éthique, tout le monde devrait se faire vacciner », et que c’est « un choix éthique, parce que vous jouez avec la santé, la vie, mais vous jouez aussi avec la vie des autres ».

Le pape François n’a pas mentionné le fait que les vaccins contre le coronavirus actuellement disponibles sont développés à partir de matériel provenant de bébés avortés, utilisation qui conduit de nombreux pro-vie à s’opposer en conscience à leur injection. Un tableau détaillant les vaccins qui utilisent des lignées cellulaires provenant de bébés avortés, et à quel stade (de la fabrication) ces lignées sont utilisées, a été publié par l’Institut Charlotte Lozier.

Mgr Crosby s’est fait l’écho des sentiments du pape François sur les vaccins, en écrivant : « Nous avons l’obligation morale de faire tout ce que nous savons être possibles pour ne pas mettre en danger la santé de nos paroissiens. »

Dans sa lettre, Mgr Crosby ne mentionne nulle part la possibilité que certains de ses prêtres aient une immunité naturelle due à une infection antérieure par le coronavirus, ce qui les expose à un risque élevé de réaction indésirable à l’un des vaccins. Sa lettre ne tient pas compte non plus de la possibilité que certains de ses prêtres aient des allergies ou d’autres contre-indications qui les empêchent médicalement de recevoir l’un des vaccins ; que certains de ses prêtres s’opposent pour des motifs de conscience à l’utilisation de vaccins contaminés par l’avortement ; et que des « ministres et membres du personnel de la paroisse » soient enceintes ou en âge de procréer et évitent le vaccin par crainte d’une fausse couche, de malformations congénitales ou de problèmes de fertilité.

Certains évêques américains ont déjà commencé à ordonner que les laïcs participant à certaines activités paroissiales reçoivent le vaccin contre le coronavirus. Mgr Anthony B. Taylor, évêque de Little Rock en Arkansas ─ le premier évêque des États-Unis à avoir annulé toutes les messes publiques au début du coronavirus ─ a interdit aux laïcs de donner la communion aux malades et aux membres de la chorale de chanter à la messe, à moins qu’ils ne soient « entièrement vaccinés » avec un vaccin expérimental contre le coronavirus.

L’archidiocèse catholique de New York, dirigé par le cardinal Timothy Dolan, a annoncé en mai 2021 qu’il commencerait à séparer les paroissiens vaccinés et non vaccinés. Seules les personnes ayant reçu les injections contaminées par l’avortement seront autorisées à chanter dans la chorale ou à servir à l’autel. C’est à chaque paroisse qu’il revient de décider de la manière d’appliquer cette mesure, ou de consulter et éventuellement de conserver les dossiers médicaux des personnes concernées.

Le cardinal Blase Cupich, de l’archidiocèse de Chicago, a quant à lui déclaré que les personnes « entièrement vaccinées » peuvent franchir les portes de l’église sans masque, mais uniquement si elles fournissent une preuve de leur « statut vaccinal ».

Lorsque le pape François se rendra en Slovaquie en septembre, seules les personnes ayant reçu un vaccin contre le coronavirus seront autorisées à assister à la messe papale, a annoncé le ministre slovaque de la Santé, Vladimír Lengvarský, lors d’une conférence de presse le 20 juillet. Cette décision a été prise en coopération avec la conférence épiscopale slovaque.

Le Diocèse d’Hamilton de Mgr Crosby est connu pour son activisme en faveur des LGBT

Sous la houlette de Mgr Crosby, le diocèse de Hamilton a plaidé en faveur du déploiement du drapeau de la « gay pride » sur le terrain des écoles catholiques, sous la forme d’un document soumis par le vicaire épiscopal à l’éducation, le père Cornelius O’Mahony, aux partenaires catholiques du diocèse d’Hamilton. Dans le même temps, le chancelier du diocèse d’Hamilton a interdit aux curés du diocèse de lancer une pétition contre la proposition ou de s’exprimer sur le sujet dans leurs homélies.

Le 6 mai, le conseil scolaire catholique de Toronto a adopté des motions proclamant le mois de juin comme le mois de la fierté et exigeant que le drapeau de la fierté soit déployé dans toutes les écoles et au bureau du conseil scolaire. Des messages sur les médias sociaux ont ensuite montré que le drapeau de la Fierté était hissé dans plusieurs écoles catholiques de l’Ontario.

En grande partie en réponse à cette décision, qui a scandalisé les catholiques fidèles, les laïcs du diocèse de Hamilton ont créé un site Web appelant les paroissiens à « cesser de financer le diocèse ».

Le père Janusz Roginski, qui a fait valoir que le drapeau de la « fierté » LGBT ne reflète pas la foi catholique, a été prié de quitter le diocèse d’Hamilton en avril en raison de son « approche pastorale de la pandémie ».

LifeSiteNews a contacté l’équipe de communication du diocèse d’Hamilton mais a été renvoyé au secrétaire de l’évêque, qui n’a pas encore répondu.

Coordonnées pour communication respectueuse :

Diocèse de Hamilton
Mgr Douglas Crosby
700, rue King Ouest
Hamilton, ON L8P 1C7
+1 (905) 528-7988 poste 2222
[email protected]

Campagne de financement - Automne 2021

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire