M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un député pro-vie va se présenter à la course à la direction du Parti conservateur


Leslyn Lewis.

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Campaign Life Coalition

7 mars 2022, Ottawa, Ontario (LifeSiteNews) — Le Dr Leslyn Lewis, député du Parti conservateur du Canada (PCC), « se présentera » à la prochaine course à la direction du parti qui aura lieu le 10 septembre, confirme à LifeSiteNews un initié du parti ayant une connaissance directe de la situation.

« Oui, elle sera candidate à la direction du parti », a déclaré l’initié du PCC à LifeSiteNews lundi.

« Elle sera prête si tout va bien. »

La source du PCC a dit à LifeSiteNews que Lewis est en train de passer en revue les détails les plus fins des exigences pour entrer dans la course à la direction avant de faire une annonce officielle.

Une telle annonce pourrait venir « très bientôt » ou « pas tout à fait aussi tôt », mais ce sera très probablement plus tard cette semaine, a déclaré la source.

Jusqu’à présent, seul le député Pierre Poilievre a officiellement déclaré qu’il se présentait à la direction du PCC.

« Cette semaine risque d’être folle », a déclaré la source à LifeSiteNews, concernant les personnes qui pourraient ou non annoncer leur candidature à la direction du parti dans les prochains jours.

Campaign Life Coalition donne à Lewis la note « feu vert » en tant que candidate pro-vie « pouvant être appuyée » compte tenu de ses solides antécédents de vote en faveur de la vie.

Poilievre a reçu la note « feu rouge » à cause de ses votes en faveur de l’avortement. Cependant, comme Lewis, il s’est fermement prononcé contre les mandats fédéraux de vaccination COVID.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

La semaine dernière, le PCC a déclaré que le parti voterait pour un nouveau chef le 10 septembre. Les candidats n’ont que jusqu’au 19 avril pour participer à la course à la direction, et ceux qui veulent participer doivent verser des frais d’inscription de 200 000 $ ainsi qu’un dépôt de 100 000 $.

L’initié du PCC a déclaré à LifeSiteNews que Lewis est une candidate qui pourrait unifier le parti et qui a le soutien de nombreuses personnes à travers le spectre politique.

« Nous avons besoin de quelqu’un qui puisse unir le parti », a déclaré l’initié du PCC, ajoutant que M. Lewis a le soutien même de ceux qui pourraient ne pas être considérés comme des électeurs conservateurs traditionnels.

Depuis l’éviction d’Erin O’Toole du poste de chef du PCC le mois dernier, de nombreux députés du parti se sont prononcés plus vigoureusement contre les mandats COVID imposés par le gouvernement libéral du premier ministre Justin Trudeau.

Cependant, même lorsqu’O’Toole était chef du parti, Mme Lewis n’avait pas peur de dire ce qu’elle pensait.

Au début du mois de janvier, Mme Lewis a déclaré que M. Trudeau devrait traiter les Canadiens qui ont refusé les injections expérimentales de COVID avec « respect » et ne pas utiliser un langage « haineux et diviseur » à leur égard.

Cette déclaration faisait suite aux propos tenus par M. Trudeau l’année dernière, selon lesquels les Canadiens qui ont choisi de ne pas recevoir les vaccins expérimentaux COVID-19 sont des « extrémistes », des « racistes » et des « misogynes » qui nient la science.

Ces derniers jours, Mme Lewis s’est fermement opposée aux deux mandats COVID ainsi qu’à l’utilisation par M. Trudeau de la Loi sur les urgences pour contrer le Convoi de la liberté des camionneurs.

Elle s’est également élevée avec force contre un nouveau projet de loi sur la censure d’Internet du gouvernement Trudeau, affirmant que la législation, si elle est adoptée, ouvrirait « la porte » à la suppression d’Internet et à l’annulation des opinions politiques opposées.

En octobre 2021, Mme Lewis s’est attaquée à l’initiative de M. Trudeau visant à faire administrer les vaccins COVID aux enfants âgés de cinq à onze ans, affirmant que certains parents « remettent effectivement en question » la sécurité des injections.

Au sujet des vaccins COVID obligatoires, Dr Lewis a déclaré à LifeSiteNews en 2020 qu’elle ne « croit pas que le gouvernement devrait être autorisé à imposer des vaccinations aux gens ».

« La décision de se faire vacciner ou non devrait être prise par les Canadiens sous les conseils de leur médecin de famille personnel », a-t-elle déclaré.

Mme Lewis a fait bonne figure dans la course à la direction du PCC en 2020, recueillant 25 % des voix. Elle est arrivée en première position en Saskatchewan au premier tour, puis a été écartée du scrutin de classement au deuxième tour, bien qu’elle ait obtenu plus de voix qu’Erin O’Toole.

Lors des élections fédérales de 2021, Mme Lewis s’est présentée dans la circonscription de Haldimand-Norfolk et a remporté 47,5 % des voix, battant la candidate du Parti libéral Karen Matthews, qui n’a obtenu que 27 % des voix.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire