M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un député britannique pro-vie poignardé à mort lors d'une réunion avec ses électeurs


Sir David Amess défendant le rôle de la religion dans la société lors d’un débat en 2013 à Oxford                                                                                

Par Michael Haynes - Traduit par Campagne Québec-Vie - Photo : capture d'écran de YouTube/(LifeSiteNews)

15 octobre 2021 ESSEX, R.-U. (LifeSiteNews) – Un député conservateur catholique et pro-vie est décédé aujourd’hui après avoir été poignardé à plusieurs reprises par un homme non identifié.

Sir David Amess, 69 ans, a été poignardé alors qu’il tenait une réunion avec ses électeurs dans l’église méthodiste de Belfairs à Leigh-on-Sea, Essex.

Un homme serait entré dans l’église et aurait poignardé le député de Southend West peu après 12 h 5. L’agresseur présumé a été identifié comme étant Ali Harbi Ali, 25 ans, un ressortissant britannique d’origine somalienne.

Tandis que la police montait la garde autour de l’église, les ambulanciers et médecins ont tenté de porter secours à M. Amess pendant plus de deux heures; les premiers détails sur l’attaque et l’état de santé de Sir David sont restés rares, le conseiller municipal John Lamb déclarant : « Nous ne sommes pas sûrs de la gravité de la situation, mais cela ne semble pas bon. »

La police de l’Essex a annoncé à 14 h 39 que Sir David était décédé sur les lieux.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

La police n’a pas encore commenté le motif possible de l’attaque, mais a déclaré qu’un homme de 25 ans a été arrêté pour suspicion de meurtre et qu’un couteau a été retrouvé.

Sir David, qui était député depuis 1983, était catholique et pro-vie. Son site Internet parlementaire indique que ses « principaux intérêts et domaines d’expertise sont le bien-être des animaux et les questions pro-vie ».

Lors d’un débat à Oxford en 2013, Amess a défendu avec passion le rôle de la religion dans la société, affirmant que « la religion est au cœur de tout ».

« Je suis né catholique et je mourrai catholique. Tout comme si j’étais né juif, j’aurais été fier de l’être », a déclaré M. Amess. « Je n’ai jamais rencontré personne (...) qui m’ait expliqué, d’une manière telle que je puisse l’accepter entièrement, qu’il n’y a pas de Dieu ».

Lors de la visite du pape émérite Benoît XVI au Royaume-Uni en 2010 ─ en raison de son rôle de Président du Groupe parlementaire multipartite sur le Saint-Siège ─ Sir David a fait partie d’un groupe restreint invité au palais de Holyrood à Édimbourg pour accueillir le souverain pontife en compagnie de la reine.

Sir David, père de cinq enfants, a été fidèle à sa foi dans ses votes au sujet de l’avortement et des questions LGBT. Il a toujours voté systématiquement en faveur de la vie, contre le suicide assisté et contre les « zones tampons » autour des cliniques d’avortement, car elles empêchent les conseils donnés dans la rue en faveur de la vie.

« Tout ce que j’ai fait en tant que député a été motivé par la préservation de la vie », a-t-il déclaré lors de sa campagne en 2010. « Je pense que nous devons préserver la vie à tout prix, qu’il s’agisse de limiter l’avortement ou de ne pas ouvrir la voie au suicide assisté. »

Il a également toujours voté contre le « mariage » homosexuel, malgré les critiques publiques de sa propre fille concernant sa position, car elle soutient l’idéologie LGBT et déclare être « très favorable aux droits des homosexuels ».

Sir David s’est joint à un certain nombre d’éminents catholiques du Royaume-Uni pour signer une lettre ouverte exprimant leur « profonde consternation » face à l’accord secret de « vente » du Vatican avec la Chine.

En novembre 2020, M. Amess a rejoint ses collègues parlementaires pour demander au gouvernement d’assouplir les restrictions imposées aux églises afin que les cérémonies religieuses puissent avoir lieu à Noël. « Quelles que soient les mesures qui remplaceront les restrictions actuelles en Angleterre à partir du 3 décembre – qu’il s’agisse de nouvelles mesures nationales ou d’une approche locale – nous ne devons plus jamais empêcher les gens d’assister à des services religieux », ont écrit les 70 politiciens.

Un homme qui « plus que tout, faisait passer ses électeurs en premier »

À la suite de l’attaque et du meurtre de Sir David, des collègues catholiques et des députés de tous les horizons parlementaires ont rapidement publié des messages de soutien.

Les catholiques du Parti conservateur ont demandé des prières pour son âme et l’ont qualifié de « bouillant représentant public catholique » et de « serviteur dévoué de ses électeurs ».

Le nouveau groupe des conservateurs orthodoxes a écrit : « Nous avons le cœur brisé par la nouvelle du décès de Sir David Amess, qui a été poignardé lors d’une réunion dans sa circonscription. Nous présentons nos plus sincères condoléances à l’épouse de Sir David, Julia, à ses cinq enfants, à sa famille et à ses amis. Reposez en paix Sir David ».

L’Union catholique de Grande-Bretagne a décrit Sir David comme « un ami de l’Union Catholique et un partisan de nombre de nos campagnes – notamment pour aider à la réouverture des lieux de culte pendant la pandémie. Que la lumière perpétuelle brille sur lui, qu’il repose en paix ».

Carla Lockhart, coprésidente du groupe parlementaire All Party Pro-Life, a écrit : « C’est tout simplement dévastateur... il n’y a pas de mots. Un vrai gentleman et quelqu’un qui nous manquera cruellement. Je pense à la famille de Sir David en ce très triste moment ».

Les médias ont décrit Amess comme un homme qui « plus que tout, faisait passer ses électeurs en premier », et un autre député conservateur a écrit, avant la mort d’Amess, « David Amess est le meilleur d’entre nous. Je lui envoie, ainsi qu’à sa famille, toutes mes pensées et mes prières ».

Le cardinal britannique Vincent Nichols a également exprimé ses condoléances, ajoutant qu’il priait « pour le repos de son âme, ainsi que pour sa famille et ses électeurs qui le pleurent. Qu’il repose en paix ».

Mgr Stephen Cottrell, archevêque anglican de York, a rappelé que Sir David « avait une préoccupation particulière pour la communauté chrétienne; cette attention était le fruit de sa propre foi chrétienne, profondément ancrée ─ en tant que membre de la communauté catholique romaine ».

« Il est choquant qu’une personne aussi dévouée à sa communauté et au service public ait été victime d’une telle violence alors qu’elle accomplissait son devoir d’élu », a poursuivi Mgr Cottrell. « Il est difficile d’appréhender l’horreur de ce qui s’est passé cet après-midi, mais lui, sa famille et ceux qu’il aime sont dans mes prières. »

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire