M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un conseiller homosexuel athée du FEM prétend que l’« intelligence artificielle » écrira une « nouvelle Bible » et créera des religions « correctes »


Yuval Noah Harari.

Par Stephen Kokx — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Warwick Economic Summit/YouTube

14 juin 2023, Lisbonne (LifeSiteNews) — Le conseiller principal du Forum économique mondial (FEM), Yuval Noah Harari, a fait une déclaration stupéfiante selon laquelle, dans un avenir assez proche, l’intelligence artificielle (IA) pourrait créer une religion mondiale « correcte ».

« Tout au long de l’histoire, les religions ont rêvé d’avoir un livre écrit par une intelligence surhumaine, une entité non humaine », a-t-il déclaré. « Dans quelques années, il pourrait y avoir des religions réellement correctes. Il suffit de penser à une religion dont le livre sacré serait écrit par une IA. Cela pourrait être une réalité dans quelques années. »

Harari est un juif athée homosexuel de 47 ans. Philosophe transhumaniste et auteur populaire, il enseigne à l’Université hébraïque de Jérusalem, tout en étant l’un des plus proches confidents de Klaus Schwab. Lors d’une entrevue en août 2022, il a fait remarquer de manière troublante que le monde n’avait plus besoin de la « grande majorité » des travailleurs « inutiles » évincés par les progrès technologiques.

Harari a fait cette prédiction choquante sur les religions générées par IA lors d’un entretien avec le journaliste luso-américain Pedro Pinto à Lisbonne, au Portugal, en mai, à l’occasion d’un événement sur l’avenir de l’humanité. Il a suggéré à Pinto que la Bible n’avait pas été suffisamment scrutée.

« Gutenberg a imprimé la Bible au milieu du 15e siècle. La presse à imprimer a imprimé autant d’exemplaires de la Bible que Gutenberg le lui a demandé. Mais elle n’a pas créé une seule nouvelle page. Elle n’avait pas d’idées propres sur la Bible : Est-elle bonne ? Est-elle mauvaise ? Comment interpréter ceci ? Comment interpréter cela ? L’IA peut créer de nouvelles idées. Elle peut même écrire une nouvelle Bible. »

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Chaque religion, poursuit-il, prétend que les livres des autres religions ont été écrits par des humains. Mais notre livre, non, non, non, non, non. Il a été écrit par une intelligence surhumaine ».

La Bible a été colligée et établie par des évêques catholiques avec l’aide de Dieu lors du Concile de Rome en 382. Divisée en 46 livres pour l’Ancien Testament et 27 livres pour le Nouveau Testament, elle a été promulguée par le pape Damase Ier avec l’aide de la sagesse « surhumaine » de Dieu lui-même, confirmée par les paroles du Christ à ses apôtres dans l’Évangile de Jean, alors qu’il montait au ciel : « Mais le Paraclet, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit ».

Harari défend une série d’opinions bizarres qui s’attaquent aux principes fondamentaux du christianisme. Ces dernières années, il a déclaré que « l’homo sapiens » était une « espèce post-vérité ». Il a également fait remarquer que les « humains » n’étaient plus des « âmes mystérieuses », mais simplement des « animaux piratables ».

Le thème de l’intelligence artificielle a été au cœur de la réunion Bilderberg de cette année, qui s’est également tenue à Lisbonne en mai. Environ 130 dirigeants politiques et économiques ont participé à cette réunion secrète, dont le PDG d’OpenAI, Sam Altman, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, et le PDG de Google, Eric Schmidt. On ne sait pas encore si Harari était présent.

Plusieurs chefs d’entreprise ont exprimé de graves inquiétudes concernant l’intelligence artificielle, y compris Harari lui-même. L’IA « a le potentiel [...] de détruire la civilisation », a déclaré Elon Musk, PDG de Twitter, à Tucker Carlson, ancien animateur de Fox News, en avril. « Il est difficile de voir comment on peut empêcher de mauvais acteurs d’utiliser [l’IA] pour faire de mauvaises choses », a averti en mai le Dr Geoffrey Hinton, un pionnier dans ce domaine, dans le New York Times.

LifeSite a couvert à plusieurs reprises les dangers et les préoccupations éthiques liés au transhumanisme et à l’intelligence artificielle. Cliquez ici, ici, ici, ici ou ici pour en savoir plus sur ces sujets.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.