M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un bébé atteint d’une complication rare est opéré avec succès — ses parents catholiques ont refusé l’avortement

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie

24 juillet 2023 (LifeSiteNews) — Une jeune famille catholique pro-vie dont la petite fille est née avec une complication médicale rare dit qu’elle a rejeté les recommandations d’avortement des médecins et a choisi de se battre pour sa fille parce que, affirment les parents, il est « fondamental qu’en tant que parents, nous n’abandonnions jamais nos enfants, quel qu’en soit le prix ».

Bella est née le 13 juillet à 35 semaines de grossesse avec une encéphalocèle — un sac qui sort d’une ouverture dans le crâne et qui contient du tissu cérébral et du liquide céphalo-rachidien. Le taux de survie des bébés atteints de cette anomalie congénitale est d’environ 55 %.

Bella a, depuis, subi sa première intervention chirurgicale, qui a permis de retirer l’encéphalocèle. Bien que le nouveau-né ait un combat difficile à mener, ses jeunes parents attribuent sa naissance et la réussite de sa première intervention chirurgicale à l’afflux de prières en faveur de leur petite fille.

« Des milliers de personnes dans le monde ont prié et bombardé le ciel aujourd’hui pour demander à Dieu un miracle et NOUS L’AVONS OBTENU », a écrit Nicole Mart, la mère de Bella, sur Facebook la semaine dernière, pour annoncer la réussite de l’opération. « Dieu soit loué, merci BEAUCOUP à tous ceux qui ont prié si fort pour notre petite fille. Dieu a entendu les prières ».

« La première opération de Bella n’a pas seulement été un succès, elle a aussi défié les pronostics », écrit-elle. « Ils ont réussi à retirer l’encéphalocèle sans dommages supplémentaires et sans avoir besoin de placer un drain. Les prochaines étapes consistent à la surveiller et à stabiliser son état ».

Nicole et son mari, Mike, instructeur de vol dans la marine américaine, sont mariés depuis quatre ans. En plus de la petite Bella, ils ont un fils de deux ans nommé Tommy.

Dans des messages adressés à LifeSiteNews via les médias sociaux, le jeune couple catholique pro-vie a déclaré qu’il avait appris l’existence de la maladie rare de Bella lors d’une échographie à seulement 13 semaines de gestation.

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Selon Nicole, Mike et elle ont appris deux choses lors de ce rendez-vous : ils allaient avoir une fille, et elle avait une encéphalocèle.

« C’est un phénomène extrêmement rare, dont on ne connaît pas la cause », explique Nicole. « Ni Mike ni moi n’avons d’antécédents de malformations congénitales dans notre famille, cela m’a donc fait l’effet d’un choc humiliant. De plus, j’ai subi des tests génétiques et une amniocentèse qui n’ont révélé aucune cause génétique ».

Après avoir vécu le choc du diagnostic, le couple a subi les recommandations répétées des médecins de mettre fin à la vie de Bella dans l’utérus.

« Je n’oublierai jamais le médecin spécialiste des grossesses à risque élevé qui nous a dit : “Soit vous mettez fin à la grossesse maintenant, soit vous continuez à regarder votre bébé mourir” », raconte Nicole.

« Cela a été incroyablement difficile à entendre, j’ai pleuré pendant des semaines et j’ai ressenti toutes les émotions négatives possibles », a raconté Nicole. « J’ai traversé des moments très sombres. Les médecins nous poussaient constamment à l’interruption de grossesse, et il semblait qu’à chaque rendez-vous, les nouvelles étaient de plus en plus mauvaises, ce qui poussait les médecins à aller encore plus loin ».

« S’il y a une chose que je peux honnêtement dire... c’est que dans des situations comme celle-ci, vous vous sentez vraiment seul au début », a déclaré Mike à LifeSite.

Mais Nicole (convertie au catholicisme) et Mike (catholique de naissance revenu à la Foi à l’université) disposaient de ressources plus puissantes et plus utiles que les sombres recommandations des médecins.

« Nous avons prié, nous avons parlé à notre prêtre et nous avons eu beaucoup de conversations entre nous », a déclaré Nicole. « En fin de compte, nous ne sommes pas Dieu et nous ne connaissons pas son plan ».

« Malgré toutes les difficultés rencontrées par la petite Bella, elle était toujours en vie et bougeait dans mon ventre », a-t-elle déclaré à LifeSite. « Elle se battait, et en tant que parents, c’est notre premier devoir de la protéger et de nous battre pour elle. Elle est l’enfant de Dieu et elle est incroyablement aimée.

“Mike et moi disons tout le temps que s’il y a quelque chose qui vaut la peine de se battre dans ce monde, ce sont nos propres enfants”, a déclaré la jeune mère.

Mike a déclaré que Nicole et lui avaient “choisi de se battre pour Bella parce qu’en fin de compte, c’est le travail d’un parent”.

“Nous ne devons pas abandonner nos enfants ni jouer à Dieu”, a-t-il déclaré à LifeSite. “Il est fondamental qu’en tant que parents, nous n’abandonnions jamais nos enfants, quel qu’en soit le prix”.

Déterminés à donner à leur petite fille toutes les chances de survie possibles, Mike et Nicole ont trouvé un médecin prêt à les aider à l’Hôpital pour enfants de Philadelphie.

“Après mon expérience avec les médecins [de grossesses] à haut risque de ma ville natale, j’avais l’impression qu’à chaque fois que j’allais les voir, ce n’était que du catastrophisme”, a déclaré Nicole, ajoutant qu’elle “a eu la chance de trouver le Dr Heuer au [Children's Hospital of Philadelphia] qui m’a immédiatement dit que des miracles se produisent tous les jours, et qu’il a vu de nombreux cas comme le mien où les bébés sont des combattants et prouvent que tout le monde a tort”.

Enceinte de 32 semaines, Nicole a immédiatement pris rendez-vous avec le Dr Heuer, et Mike et elle se sont envolés pour Philadelphie.

“L’équipe était incroyable et nous a assuré qu’elle serait à nos côtés à chaque étape du processus et qu’elle ferait tout ce qui est en son pouvoir pour se battre pour bébé Bella”, a déclaré Nicole.

Malgré les prévisions sévères des autres médecins, Bella est née prématurée, mais vivante et “toujours battante” le 13 juillet, après une césarienne d’urgence.

Tout au long de cette épreuve, Nicole et Mike ont déclaré que leur famille avait bénéficié d’un immense soutien de la part des membres de leur famille et de leurs amis.

“Il serait facile de dire que nous avons fait tout cela tout seuls, mais cela ne pourrait pas être plus éloigné de la vérité”, a déclaré Mike. “Je ne remercierai jamais assez tous ceux qui nous ont aidés et soutenus... L’amour que nous ressentons de la part de tout le monde est incroyable”.

“Le Seigneur pourvoit à nos besoins, et il nous a fourni la meilleure équipe à nos côtés”, a déclaré Nicole. “C’est la chose la plus difficile que nous ayons jamais eu à traverser, et cela ne fait que commencer, mais nous ne nous sommes jamais sentis aussi reconnaissants et pris en charge. Nous sommes vraiment, vraiment bénis”.

Le jeune couple a déclaré que leur foi leur a apporté une clarté morale alors qu’ils naviguaient entre le diagnostic et les soins de Bella.

“Cela m’a permis de rester fidèle dans la foi tout au long de notre parcours pro-vie, car cela n’a pas été facile du tout”, a déclaré Nicole, ajoutant que “cela a été simple parce que la parole de Dieu est claire dans sa signification et que Dieu aime tous ses enfants”.

“L’Église et notre communauté se sont levées et ont pris soin de nous de plus de façons que je ne peux le compter”, a déclaré Mike, expliquant que l’épreuve a renforcé sa détermination à “ne jamais abandonner”.

“La vie est simple, mais elle n’est pas facile”, a-t-il ajouté. “Je suis fier d’être le père de deux enfants. Tout peut arriver et c’est maintenant entre les mains de Dieu. Mais même si c’est pour quelques jours, j’ai pu voir ma petite fille”.

Une page GoFundMe a été créée par une amie de Mike et Nicole pour aider la jeune famille à s’occuper de leur nouveau-né pendant que celui-ci reçoit les traitements médicaux nécessaires.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.