M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Un avortoir du Wisconsin met la clé sous la porte après trente ans d’existence


Pro-vie se tenant devant l'avortoir fermé de Milwaukee au Wisconsin.

Par Mary Zwicker — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Pro-Life Wisconsin

28 octobre 2022 (LifeSiteNews) — Un autre centre d’avortement aux États-Unis a fermé définitivement ses portes après la décision de la Cour suprême d’annuler Roe v. Wade en juin.

Un bâtiment appartenant à l’ancien avortoir d’Affiliated Medical Services à Milwaukee, dans le Wisconsin, a été mis en vente après avoir fourni des avortements pendant trois décennies.

« Personne n’a jamais vu sa santé s’améliorer en franchissant les portes d’Affiliated Medical Services (AMS) ou de tout autre centre d’avortement », a déclaré Dan Miller, directeur d’État de Pro-Life Wisconsin, dans un courriel adressé à LifeSiteNews, tout en se réjouissant de la fermeture de l’usine d’avortement. « Ils n’ont jamais offert de soins de santé, seulement la mort aux enfants. Personne n’a jamais été guéri là-bas ».

Les avortements sont devenus illégaux le 24 juin dans le Wisconsin après la décision de la Cour suprême qui a ramené l’État à sa loi de 1849 qui interdit strictement les avortements sauf pour sauver la vie de la mère.

« Ce centre d’avortement particulier a été victime de l’affaire Dobbs v. Jackson, il n’y a aucun doute là-dessus », poursuit Miller. « Cependant, la seule chose qui empêche les avorteurs de tuer des bébés ici après l’affaire Dobbs était une interdiction totale de l’avortement rédigée par nos ancêtres en 1849, la loi d’État 940.04. Elle contient une exception large et indéfinie concernant la vie de la mère, mais cette loi est la seule raison pour laquelle les bébés du Wisconsin ne sont pas massacrés à AMS ou dans les trois autres centres d’avortement de Planned Parenthood à Milwaukee, Madison et Sheboygan. »

M. Miller a témoigné qu’il a personnellement passé « plus de 6 500 heures devant des centres d’avortement » et qu’il a « documenté 1 691 bébés sauvés de l’avortement à Affiliated Medical Services depuis le 3 août 2010 ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

M. Miller a également indiqué que l’organisme Pro-Life Wisconsin étant « très orienté vers l’activisme », il a « mis des milliers de bottes sur le terrain au fil des ans », parrainant et encourageant les campagnes des 40 jours pour la vie dans tout l’État. Il a affirmé que la fermeture de l’avortoir d’Affiliated Medical Services est « une réponse à nos prières ».

« La nouvelle de sa fermeture a fait chanter mon cœur d’une grande joie », a-t-il déclaré à LifeSiteNews. « La prière est puissante ! Dieu entend nos prières ! »

Dennis Christensen, PDG d’Affiliated Medical Services, a exposé dans une entrevue à CBS 58 qu’il ne pensait pas avoir un avenir dans le Wisconsin.

« Je pense qu’il est peu probable que notre législature se ressaisisse pour autoriser les avortements dans un avenir proche au Wisconsin, et je commence à avoir de l’âge », a-t-il expliqué.

L’usine d’avortement de Milwaukee offrait d’autres services aux femmes, comme des échographies, elle a dû fermer définitivement ses portes en raison d’un trafic insignifiant après avoir cessé de pratiquer des avortements.

« Les gens appellent et veulent parler à l’endroit où ils vont aller pour subir la procédure d’avortement », a déclaré Christensen. « Ce n’était pas financièrement viable de maintenir un bureau juste pour faire (les références et le suivi) ».

« Les gens n’ont tout simplement pas envie d’appeler un endroit où ils ne peuvent pas obtenir le service qu’ils recherchent », a-t-il ajouté.

Christensen a révélé qu’il allait tenter d’ouvrir une nouvelle usine d’avortement à Rockford, dans l’Illinois, d’ici la nouvelle année.

« J’ai pratiquement consacré ma carrière à fournir ce service, et je ne vais pas rester assis à regarder ce service s’effondrer », a affirmé Christensen.

En réponse à la fermeture de la clinique de Milwaukee, l’organisation Planned Parenthood a publié une déclaration dénonçant « l’interdiction criminelle de l’avortement » par l’État, qui prive les femmes de ce qu’elle considère comme des « soins » essentiels.

« L’annonce de la fermeture définitive d’Affiliated Medical Services est un nouveau rappel des dommages réels causés chaque jour par l’interdiction criminelle de l’avortement dans le Wisconsin », peut-on lire dans la déclaration. « En raison de cette interdiction, les médecins ne sont pas autorisés à fournir des soins d’avortement aux femmes qui en ont besoin, notamment les femmes qui connaissent des conditions de santé dangereuses liées à leur grossesse, les femmes victimes de viol ou d’inceste, ou les femmes qui ont pris la décision personnelle qu’elles ne sont pas prêtes à fonder ou à agrandir leur famille. »

L’avortoir de Milwaukee est l’un des nombreux établissements aux États-Unis qui ont dû fermer leurs portes après l’annulation de Roe v. Wade. Mais malgré cette victoire pour la cause pro-vie, Miller a montré que le mouvement pro-vie a encore un long chemin à parcourir et que les pro-vie ne doivent pas se reposer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de failles permettant de tuer les bébés.

« Il y a environ 30 États où l’avortement est encore “légal”. Nous devons faire passer le message que les interdictions totales sont la seule chose qui arrêtera l’avortement dans son élan », a-t-il exposé. « Toute loi pro-vie comportant des exceptions pour le viol, l’inceste ou la vie de la mère permettra aux avortements de se poursuivre en raison de la faille juridique béante que ces trois exceptions ouvrent à l’avortement sur demande. »

Cependant, bien que le mouvement pro-vie ait encore un long chemin à parcourir, M. Miller a déclaré qu’un message d’espoir distinct pouvait être tiré de cette victoire.

« N’abandonnez jamais », a-t-il dit. « La persistance est la clé pour gagner la bataille. Et sachez que Dieu répond aux prières. Vous devez inviter Dieu dans votre combat, car c’est un combat spirituel. Si vous laissez Dieu en dehors de l’équation, il fera de même. La prière est puissante ! »

M. Miller a offert quelques conseils supplémentaires aux pro-vie.

« Soutenez votre centre de grossesse local avec de l’argent, votre temps, vos prières et votre soutien », a-t-il dit. « Participez à une veillée des 40 jours pour la vie près de chez vous. S’il n’y en a pas près de chez vous, créez-en une ! VOTEZ TOUJOURS POUR LA VIE, même si cela signifie de voter pour le ramasseur de chiens de la fourrière ! »



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.