M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Trump blâme les avortements et les infanticides de la Corée du Nord

kim-jong-un.jpgKim Jong Un.

Par Claire Chretien — traduit par Campagne Québec-Vie

Corée du Sud, 8 novembre 2017 (LifeSiteNews) — Le président Trump blâme les avortements forcés et les infanticides qui sont régulièrement pratiqués en Corée du Nord, demandant pourquoi la Chine devrait se « sentir obligée » d’aider un pays qui tue les bébés chinois parce qu’ils considérés comme étant « inférieurs ».

« Les femmes nord-coréennes sont forcées d'avorter les bébés considérés comme ethniquement inférieurs », a déclaré Trump à l'Assemblée nationale sud-coréenne. « Et si ces bébés sont nés, les nouveau-nés sont assassinés ».

« Le bébé d'une femme, ayant un père chinois a été emporté dans un seau », a rappelé Trump. « Le gardien a dit qu'il ne méritait pas de vivre parce qu'il était impur ».

« Aussi pourquoi est-ce que la Chine devrait-elle se sentir obligée d’aider la Corée du Nord ? » questionna-t-il.

L'article continue ci-dessous...
Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« L'horreur de la vie en Corée du Nord est si complète que les citoyens versent des pots-de-vin aux fonctionnaires du gouvernement pour être eux-mêmes exportés à l'étranger en tant qu'esclaves », a déclaré Trump. « Ils préfèrent être esclaves que de vivre en Corée du Nord ».

Les Nord-Coréens qui réussissent à s'échapper vers la Chine « font face à un grave danger, car le gouvernement chinois procède à l'arrestation et au rapatriement forcé des réfugiés nord-coréens », selon Liberty in North Corea (LINK) (Liberté en Corée du Nord). « S'ils sont renvoyés, ils subissent des interrogatoires et risquent des châtiments extrêmement durs, y compris la torture, le travail forcé, les avortements forcés et l'internement dans un camp de prisonniers politiques ».

Le régime totalitaire voit la religion comme une menace et « rien d'autre que des églises symboliques, construites comme une façade de liberté religieuse pour les visiteurs étrangers, sont autorisées », explique LINK. « Les gens pris en train de pratiquer ou de répandre la religion dans le secret sont punis extrêmement durement, y compris par l’exécution publique ou par l’envoi dans des camps de prisonniers politiques ».

L'avortement forcé est également un problème majeur en Chine. Le pays a récemment changé sa politique de l'enfant unique en une politique des deux enfants, donnant à certains couples le « droit » à un deuxième enfant.

Ce programme coercitif de contrôle de la population a conduit au gynécide en raison des préférences culturelles pour les fils.

En avril 2017, Trump a annoncé que les États-Unis ne financeraient plus le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) parce qu'il participe au régime d'avortement forcé de la Chine.

Les États-Unis, la Corée du Nord et la Chine sont trois des sept pays du monde ayant les lois les plus libérales et les moins restrictives sur l'avortement.

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Transformez votre vie et la culture par une consécration. Suivez ce lien.



Laissez un commentaire