M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Trudeau affirme le « droit de choisir » de la femme face à des photos de victimes de l’avortement

Par LifeSiteNews — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Twitter

25 janvier 2023 Hamilton, Ontario — Hier soir, alors qu’il était confronté à des pro-vie montrant des photos d’enfants avortés, le premier ministre canadien Justin Trudeau a décidé de réaffirmer sa position sur la question, en disant aux militants : « Je crois au droit de la femme de choisir. »

Dans une vidéo enregistrée mardi soir par le principal groupe pro-vie canadien Campaign Life Coalition (CLC), on peut voir et entendre Trudeau défendre sa position sur l’avortement alors qu’il marche à l’extérieur d’un bar du centre-ville de Hamilton, en Ontario, avec des membres de son personnel, tandis que des militants pro-vie de CLC, Hamilton Against Abortion (HAH) et Canadian Centre for Bio-Ethical Reform (CCBR) tiennent des pancartes affichant des photos de victimes d’avortement dans le cadre d’une manifestation de la « chaîne du choix » visant à « dévoiler aux yeux du public l’injustice de l’avortement ».

« Monsieur le premier ministre, croyez-vous en l’égalité des droits pour tous les êtres humains ? » a demandé l’une des femmes pro-vie présentes à la manifestation.

« Je crois au droit de la femme de choisir », a répondu Trudeau.

« Qu’en est-il de cet humain qui a été tué ? » a rebondi la militante pro-vie.

« Je défendrai les droits des femmes tous les jours », a répondu Trudeau à la femme.

La femme a crié « Pour tuer des êtres humains ? », alors que Trudeau et les personnes qui l’accompagnaient commençaient à entrer dans le restaurant.

À ce moment de la vidéo, Myles Vosylius, de CLC, qui enregistrait l’événement, a crié : « Vous êtes catholique ! Vous ne pouvez pas soutenir l’avortement ! »

On peut entendre un autre homme s’exclamer peu après : « Ce massacre se déroule sous vos yeux », avant d’ajouter sarcastiquement : « Profitez bien de votre dîner ! »

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Réagissant aux récentes remarques de Trudeau, Vosylius s’est dit choqué de « l’audace » du premier ministre.

« S’étant retrouvé en plein milieu de la “chaîne du choix”, le premier ministre Justin Trudeau a eu l’audace de dire “je soutiens le droit des femmes de choisir” », a déclaré Vosylius à LifeSiteNews par courriel.

« Le but de la “chaîne du choix” est de montrer le meurtre sanglant de l’avortement et [de faire comprendre] que personne n’a le droit de choisir le meurtre sanglant... [apparemment] Trudeau pense autrement », a-t-il ajouté.

Vosylius a expliqué à LifeSiteNews que [des membres de] CLC, HAH et CCRB s’étaient rencontrer pour former une « chaîne du choix » afin de « montrer à Trudeau les méfaits de l’avortement », ajoutant qu’au lieu de cela, « l’âme » du « sinistre » Trudeau ne semblait « pas affectée de voir ces images des pauvres bébés qui ont été perdus à cause de l’avortement ».

Comme le mentionne Vosylius dans la vidéo, bien que Trudeau soit un fervent partisan de l’avortement, il est bel et bien un catholique baptisé et, aussi récemment qu’en 2011, il s’est identifié comme tel.

Cependant, Trudeau ne s’identifie plus publiquement comme catholique et, d’un point de vue politique, il s’est engagé pendant des années à promouvoir l’avortement, le « mariage » homosexuel, le transgenrisme et d’autres programmes considérés comme gravement peccamineux par l’Église.

En fait, les commentaires de Trudeau mardi s’inscrivent dans la lignée de nombreuses actions prises par son gouvernement depuis qu’il a été élu premier ministre en 2015.

En 2016, les libéraux de Trudeau ont promis 81,5 millions de dollars au Fonds pour la population des Nations unies pour payer les avortements et d’autres soi-disant « services de santé sexuelle et reproductive » à l'étranger.

En 2017, à l'occasion de la Journée internationale de la femme, Trudeau a annoncé la création d’un fonds international pour l'avortement doté d’une somme colossale de 650 millions de dollars afin de promouvoir la prolifération de cette pratique fatale dans « les communautés les plus pauvres et les plus vulnérables du monde ».

En 2020, la promesse de 159,5 millions de dollars du gouvernement Trudeau pour aider à combattre le coronavirus dans les pays en développement comprenait également le financement de l'avortement.

Au-delà du financement de l'avortement, Trudeau a également défendu publiquement cette pratique à de nombreuses reprises.

L'été dernier, après que la Cour suprême des États-Unis ait annulé la décision historique Roe v.Wade, rendue en 1973 en faveur de l'avortement, M. Trudeau a qualifié la décision d'« horrible », ajoutant qu'il était « de tout cœur avec les millions de femmes américaines qui vont maintenant perdre leur droit légal à l'avortement ».

Quant à CLC, son président Jeff Gunnarson, organise le 26 janvier un rassemblement à Ottawa, en Ontario, devant la Cour suprême du Canada, pour lire publiquement une lettre qu'il a écrite à Trudeau sur le sujet de l'avortement.

Le rassemblement a lieu deux jours avant le 35e anniversaire de la décision de la Cour dans l'affaire Morgentaler, qui a invalidé la précédente loi sur l'avortement et fait du Canada un pays sans aucune protection juridique pour les enfants à naître.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire