M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Réactions canadiennes à l’annulation de Roe vs Wade : joie des pro-vie et colère des gauchistes

Par Anthony Murdoch — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Flamingo Images/Adobe Stock

24 juin 2022 (LifeSiteNews) — Après l’annonce, ce matin, de la décision de la Cour suprême des États-Unis renversant Roe vs Wade, la réaction des politiciens et des experts des médias canadiens a été rapide : beaucoup ont salué la décision, mais d’autres ont exprimé une colère inquiétante.

Jack Fonseca, directeur des opérations politiques de Campaign Life Coalition (CLC), a déclaré à LifeSiteNews que les nouvelles en provenance des États-Unis aujourd’hui « sont merveilleuses ».

« Des dizaines de milliers de bébés dans l’utérus seront sauvés de la mort dans les États qui rendent illégal le meurtre d’enfant qu’est l’avortement. Dieu est bon ! », a déclaré M. Fonseca.

L’archidiocèse d’Edmonton, en Alberta, a retransmis sur Twitter la déclaration de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis, qui se félicitait de l’annulation de l’arrêt Roe vs Wade, et a fait part de son propre message pro-vie.

« Continuez à prier pour la protection juridique de la vie, de la conception à la mort naturelle, en Amérique et au Canada », a écrit l’archidiocèse sur Twitter.

La réaction la plus scandaleuse est sans doute celle du premier ministre canadien Justin Trudeau, qui a déclaré que l’arrêt de la Cour suprême des États-Unis annulant Roe vs Wade était « horrible » et a promis de continuer à promouvoir le meurtre des enfants à naître au Canada.

Mélanie Joly, ministre canadienne des Affaires étrangères, de passage au Rwanda aujourd’hui avec Trudeau à ses côtés, a déclaré que la nouvelle d’aujourd’hui est « un renversement des gains obtenus de haute lutte par des générations de femmes. Et cette décision mettra en danger la vie des femmes ».

La députée du Parti conservateur du Canada (PCC), Leslyn Lewis, a salué la nouvelle et a interpellé Trudeau sur ses commentaires.

« Justin Trudeau, je choisis d’avoir une conversation d’adulte. Les avortements sélectifs et coercitifs sont mauvais. Dites-moi pourquoi ces points de vue sur lesquels la majorité des Canadiens sont d’accord seraient inacceptables », a écrit Lewis sur Twitter.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

D’autres ont reproché à M. Trudeau de jouer sur deux tableaux.

L’utilisateur de Twitter DevorguillaScot a écrit en réponse à Trudeau :

« Si vous soutenez le droit des femmes à choisir, alors cela doit sûrement inclure d’autres procédures médicales. Pas de mandats pour les vaccins ! OK », a écrit l’utilisateur de Twitter DevorguillaScot en réponse à Trudeau.

Un autre utilisateur n’a pas hésité à désapprouver le fait que Trudeau ait critiqué l’annulation de l’arrêt Roe vs Wade.

« Vous êtes tellement pathétique ! Les bébés noirs à naître sont assassinés de manière disproportionnée dans le cadre de la conspiration hégémonique de Roe visant à dépeupler la race noire en Amérique », a écrit l’utilisateur de Twitter GodStrongBook.

« Apparemment, vous faites partie de la cabale blanche occidentale qui utilise l’industrie de la santé pour contrôler la démographie noire ».

Viva Frei, commentateur politique canadien bien connu, a déclaré ceci à propos des commentaires de Trudeau.

« Votre hypocrisie est indescriptible. Parlez donc maintenant de vos “mandats” en matière de vaccins et de la façon dont vous avez imposé votre volonté à des millions de femmes canadiennes — Justin Trudeau le tyran hypocrite », a écrit Frei sur Twitter.

Le candidat à la direction du PCC, Jean Charest, favorable à l’avortement, s’est dit « troublé par l’annulation de l’arrêt Roe vs Wade ».

« Même si je reconnais qu’il y a des croyances bien ancrées sur cette question, les droits reproductifs au Canada ne sont pas négociables. Je resterai concentré sur les questions qui unissent les Canadiens, et non celles qui nous divisent », a écrit sur Twitter Charest.

Le chef du Parti de l’Héritage Chrétien du Canada, Rod Taylor, a déclaré qu’aujourd’hui est un « jour mémorable pour le mouvement pro-vie dans cette décision historique. Choisissez la vie au sujet de Roe vs Wade, Cour suprême ».

L’ancien journaliste de Rebel News, Keean Bexte, qui dirige maintenant le Counter Signal, a déclaré ceci :

« Les libéraux veulent littéralement tuer des enfants au nom de l’“autonomie corporelle”, mais si vous leur dites que vous ne voulez pas d’une injection imposée par l’État, c’est vous qui êtes fou », a écrit Bexte.

« Tout à coup, ils semblent tous savoir ce qu’est une femme maintenant. C’est étrange comme cela fonctionne. »

L’éditeur du Western Standard, Derek Fildebrandt, a déclaré que ceux qui se plaignent des nouvelles d’aujourd’hui mais qui ont soutenu les mandats COVID, n’ont pas voix au chapitre.

« Si vous avez soutenu les mandats au cours des deux dernières années, votre opinion sur cette question n’est pas valable », a écrit sur Twitter Fildebrandt.

La commentatrice politique canadienne pro-vie Mattea Merta a écrit sur Twitter : « Tous les manifestants pro-avortement ont une chose en commun, ils sont tous vivants. »

CLC affirme que Trudeau a « tort » sur l’avortement

Le président de CLC, Jeff Gunnarson, dans une déclaration envoyée à LifeSiteNews, a déclaré que son cœur allait aux « quatre millions de victimes détruites par l’avortement dans ce qui est la plus grande violation des droits de l’homme dans l’histoire de notre nation ».

M. Gunnarson a déclaré que les propos de M. Trudeau sont « tout simplement faux ».

« Il y a deux corps lorsqu’il s’agit de la grossesse : celui de la mère et de son bébé. Le bébé à l’intérieur du corps de sa mère a son propre ADN, ses propres ondes cérébrales et un battement de cœur distinct de celui de la mère », a noté Gunnarson.

« Notre propre Cour suprême a clairement indiqué, dans la décision Morgentaler de 1988, que l’État a intérêt à protéger la vie de la mère et de son enfant à naître. Il est temps pour le premier ministre de rattraper la science lorsqu’il s’agit de la vie dans l’utérus ».

CLC a salué la décision rendue aujourd’hui par la Cour suprême des États-Unis, qui a annulé l’arrêt Roe vs Wade, comme une « victoire » pour la vie, ajoutant qu’il ne faudra pas attendre longtemps pour que la vie « gagne ici ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire