M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Alerte orange 2020

tournant

1065 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 10 jours -- Merci de votre grande générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps où il faut faire preuve de vigilance. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Radio-Canada ne donne la parole qu'à des promoteurs de l'avortement et de l'homoparentalité

À l'émission « La période de question » de Radio-Canada du 8 août 2014, deux invités venaient parler des 25 ans de l'affaire Chantale Daigle : la présidente du conseil du Statut de la femme, Julie Miville-Dechêne, et un avorteur de métier de la clinique Fémina. Julie Miville-Dechêne sera également en entrevue sur les ondes de la radio d'État.

Même si les spectateurs peuvent poser des questions, ils doivent passer un premier filtrage au téléphone. S'ils réussissent à le passer et qu'ils posent leur question, le contrôle de la parole demeure à l'animatrice et aux deux invités qui ont ainsi toujours le dernier mot.

Il en était de même le 6 août où l'émission portait sur la propagande LGBT dans les garderies, propagande désirée par la Centrale des Syndicats du Québec. Deux invités en faveur de l'« homoparentalité » détenaient le pouvoir du dernier mot.

Il est important de savoir que dans ce domaine, Radio-Canada fait office de propagandiste.

Campagne de financement - Alerte orange 2020

Merci de veiller avec nous. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire