M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Alerte orange 2020

tournant

1980 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité !

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre don en ces temps où il faut faire preuve de vigilance. Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Quelque 500 prêtres et diacres s’engagent à enseigner la vérité sur le « genre » : au service de la doctrine catholique

genre-enseigner-doctrine-catholique-500-pretres-Royaume-Uni.jpg

Par Jeanne Smits (Reinformation.tv)

Notant que les avancées de l’idéologie du genre sont devenues « impossibles à ignorer », un groupe de plus de 500 prêtres et diacres catholiques du Royaume-Uni s’est solennellement engagé à « proclamer la doctrine catholique » dans ce domaine, et à « proposer un ministère pastoral dans la charité à ceux qui sont les plus touchés ». Cherchant à offrir une bonne orientation aussi bien au clergé qu’aux laïques face à ces avancées, ils veulent notamment faire comprendre comment y répondre alors que la confusion s’installe de plus en plus visiblement. Si bien que l’enseignement de la vérité devient un acte courageux.

La British Confraternity of Catholic Clergy a publié jeudi un communiqué annonçant cette initiative. La nouvelle confraternité observe que ses membres rencontrent « de plus en plus » d’individus dans leur paroisse qui se disent « incapables d’accepter leur sexe de naissance ». Souvent, ceux-ci croient « devoir changer de sexe afin de trouver le bonheur », constate le communiqué.

Enseigner la vérité sur le genre : la doctrine catholique contre l’idéologie du genre

Ceux qui osent leur rétorquer qu’ils ne peuvent pas changer de sexe sont « aussitôt taxés de haine et de sectarisme », ce qui conduit de nombreux catholiques et autres personnes de bonne volonté à entrer eux-mêmes dans un état de « confusion ou d’incertitude » par rapport à ce qu’ils doivent dire ou penser.

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement - Alerte orange 2020

1980 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité !

Donner à Campagne Québec-Vie

C’est toute la question du « transgenrisme » qui est en train de devenir « un problème pastoral urgent », où les pasteurs peinent à trouver ses réponses qui fassent preuve « à la fois de délicatesse pastorale et de fidélité à l’enseignement catholique ».

L’enseignement à sauvegarder à tout prix est ainsi défini par la nouvelle confraternité : chaque être humain constitue « une unité de corps et d’esprit, constituant une identité unique qui englobe chaque aspect de notre être », affirme le communiqué.

Au contraire, l’idéologie du genre prétend que « nos âmes, ou encore nos facultés psychologiques et spirituelles peuvent être en divergence quant au sexe ou au “genre” par rapport à celui du corps qui fonctionne normalement ».

S’il existe bien une « petite minorité » de personnes qui peinent à « accepter leur propre sexe » et qui cherchent à se faire identifier comme membres du sexe opposé, voire à subir une forme de « réassignation de genre », il faut certes les « traiter avec délicatesse mais aussi de manière honnête ». On ne trouvera aucune vraie solution dans le « rejet de leur corps ou sa “correction” médicale », mais en « abordant les facteurs émotionnels et sociaux qui sont réellement à l’origine de cette dissociation connue comme “dysphorie de genre” », assurent les signataires.

500 prêtres du Royaume-Uni s’engagent, vent debout devant la puissance du lobby du « genre »

Les prêtres et diacres rappellent que l’Ecriture sainte fonde la foi des chrétiens dans le fait que le corps est « fondamentalement bon » et qu’il ne constitue pas « la simple coquille extérieure d’une identité », puisque la Genèse nous apprend « clairement » que la différence sexuelle « n’est pas accidentelle » mais fait « partie intégrante » du plan de Dieu pour l’humanité. « Le bonheur véritable et durable consiste à nous accepter tels que Dieu nous a faits, car son plan pour nous est toujours celui de l’amour infini », rappellent-ils.

Ils soulignent également la forte proportion de personnes ayant subi une « réassignation de genre » qui la « regrettent » par la suite. « La réponse la plus charitable » dans ces situations consiste à ne pas encourager la « transition » mais à « attendre, prier, réfléchir », et ce d’autant que les personnes sont jeunes, les adolescents notamment que l’idéologie du genre peut « profondément blesser ».

Les prêtres déplorent ouvertement « la polémique et la propagande » auxquelles les partisans de l’idéologie du genre ont recours pour faire avancer leur cause, ce qui « ne fait rien » pour aider véritablement les personnes « profondément troublées » et et qui ont plutôt besoin de « patience et de gentillesse ».

Des émules français ?

Campagne de financement - Alerte orange 2020

Merci de veiller avec nous. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire