M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement Carême 2020

Jésus Christ

3335 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiCher ami, chère amie de la Vie,

Merci de votre précieuse collaboration en ces temps difficiles ! Avec votre aide, nous continuerons de faire la promotion de la foi, la famille et la vie, de la conception à la mort naturelle. Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Promesse non tenue : L’éducation sexuelle ontarienne continuera d’enseigner aux enfants « l’identité sexuelle »


Doug Ford, Premier ministre d'Ontario.

Par Calvin Freiburger — traduit par Campagne Québec-Vie

Toronto, le 15 mars 2019 (LifeSiteNews) — La ministre de l’Éducation de l’Ontario, Lisa Thompson, a annoncé vendredi que le gouvernement instaurera un programme d’éducation sexuelle qui exposera les enfants aux questions de l’« identité sexuelle » et du « consentement » ; les pro-famille ont considéré cette annonce comme constituant « une promesse rompue ».

« Notre plan modernisera les salles de classe, protégera l’avenir de notre système d’éducation et veillera à ce que les élèves d’Ontario acquièrent les compétences dont ils ont besoin pour réussir leur vie, leur famille et leur entreprise ici même en Ontario », a déclaré M. Thompson lors d’une conférence de presse à Toronto, selon le National Post.

La loi fait passer de 22 à 28 le nombre maximal d’élèves par classe dans les écoles secondaires, interdit les téléphones cellulaires en classe et comprend un nouveau programme de mathématiques. Mais ses éléments les plus controversés sont ses dispositions prévues pour l’enseignement du « consentement » en 2e et 3e année et de l’« identité sexuelle » en 8e année. Des leçons sur l’abstinence, le cannabis et l’image corporelle seront également enseignées.

Pour répondre aux préoccupations des parents, la province a déclaré que les parents seraient en mesure de retirer leurs enfants des leçons d’éducation sexuelle, mais que le programme d’études complet ne sera pas disponible pour examen avant sa publication prévue en mai. Il est prévu qu’il entre en vigueur en septembre.

L'article continue ci-dessous...
×

Campagne de financement du Carême 2020

3335 $ recueillis -- Objectif : $5000 -- Il reste 8 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie
Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« L’annonce de Thompson signifiant que la théorie anti-scientifique de l’identité sexuelle sera toujours enseignée dans les écoles primaires est consternante et représente une promesse non tenue aux parents d’Ontario et aux électeurs du PC lors des dernières élections », a déclaré Jeff Gunnarson, président national de Campaign Life Coalition (CLC) dans un communiqué de presse. « Les parents, les électeurs et même les délégués du parti ont dit haut et fort à Doug Ford qu’ils ne veulent pas que la théorie frauduleuse de l’identité sexuelle soit du tout enseignée, quel que soit le niveau. »

L’inclusion des nouveaux sujets d’éducation sexuelle contredit les promesses de campagne répétées du Premier ministre de l’Ontario, Doug Ford, selon lesquelles il « respecterait les parents en abrogeant » le controversé programme d’éducation sexuelle de 2015 de son prédécesseur, Kathleen Wynne.

« Pourquoi un gouvernement soi-disant “conservateur” projette-t-il d’enseigner aux enfants un mensonge — qu’être un garçon ou une fille n’a rien à voir avec votre réalité biologique ? » questionne Jack Fonseca, directeur des opérations politiques de CLC. « Outre que ce soit un mépris total pour la science, cela est dangereux pour les enfants. Cela détruit leur analyse de la réalité et leur capacité à discerner une vérité solide. Cela peut aussi produire une confusion psychosexuelle dans l’esprit des jeunes, ce qui, à son tour, rend les enfants plus vulnérables aux prédateurs sexuels. »

Fonseca poursuivit en disant que la disposition de non-participation était insuffisante parce qu’elle ferait en sorte que les enfants se sentiraient « ostracisés lorsqu’ils doivent quitter la classe ou rester à la maison certains jours » [...]

Gunnarson a demandé à Ford de congédier Thompson et d’intervenir pour s’assurer que le programme de Wynne qu’il avait promis de rejeter ne revienne pas simplement sous une forme modifiée. « Si Ford veut que sa coalition conservatrice reste soudée pour les prochaines élections ou pour des ambitions politiques plus élevées à l’avenir, il ne doit pas permettre à Thompson de faire en sorte qu’il trahît sa promesse », avertit-il.

Campagne de financement du Carême 2020. Merci de nous aider généreusement. L'objectif est de 5000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

--Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire