M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 2,812 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 5 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Pierre Poilievre rejette les opinions d’un député conservateur qui s’oppose à l’avortement et au « mariage » homosexuel


Pierre Poilievre.

Par Clare Marie Merkowsky — Traduit par Campagne Québec-Vie — photo : Manning Centre/Flickr/Wikimedia Commons

6 juin 2024, Ottawa, Ontario (LifeSiteNews) — Le chef du parti conservateur Pierre Poilievre a juré de ne jamais s’opposer à l’avortement ni au « mariage » homosexuel après qu’un député conservateur ait exprimé des opinions pro-vie et pro-famille.

Dans l’épisode du 31 mai du podcast du député libéral Nathaniel Erskine-Smith, le député conservateur Arnold Viersen a déclaré qu’il soutiendrait une législation visant à protéger les enfants à naître contre l’avortement et qu’il s’opposait au « mariage » homosexuel.

« Nous sommes le seul pays au monde à ne pas avoir de droits de protection pour les enfants à naître », a fait remarquer M. Viersen, ajoutant qu’il était « heureux de porter la bannière des conservateurs sociaux. Je suis 100 % pro-vie ».

« Nous voulons que notre pays soit dans une position où personne n’a besoin d’avorter. Nous avons des familles solides qui veulent avoir des enfants — c’est certainement une chimère, nous vivons dans un monde déchu, mais c’est le rêve et l’espoir », a-t-il poursuivi.

« Nous voulons que l’humanité des enfants à naître soit reconnue », a-t-il expliqué.

M. Viersen a également déclaré que s’il en avait l’occasion, il « voterait contre le “mariage gay” ».

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 2,812 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 5 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

Quelques jours seulement après les déclarations de M. Viersen, M. Poilievre a publié une contre-déclaration, établissant que lui et le Parti conservateur ne partageaient pas les valeurs pro-vie et pro-famille de M. Viersen.

« Comme le dit depuis des années la politique générale de notre parti, adopté par ses membres, “un gouvernement conservateur ne soutiendra aucune législation visant à réglementer l’avortement”. Lorsque je serai premier ministre, aucune loi ou règle ne sera adoptée pour restreindre les choix des femmes en matière de procréation. Un point c’est tout », a déclaré M. Poilievre dans un communiqué de presse.

Il a également exprimé son désaccord avec la position de M. Viersen sur l’homosexualité, affirmant que « les Canadiens sont libres d’aimer et d’épouser qui ils veulent », assimilant à tort les relations homosexuelles à de l’« amour ».

« Le mariage entre personnes de même sexe est légal et le restera lorsque je serai premier ministre, point final », a déclaré M. Poilievre.

« Je dirigerai un petit gouvernement qui s’occupe de ses propres affaires, laissant les gens prendre leurs propres décisions concernant leur vie amoureuse, leur famille, leur corps, leur parole, leurs croyances et leur argent », a-t-il ajouté, n’expliquant pas pourquoi les bébés à naître n’ont pas le droit de décider s’ils peuvent vivre et ignorant les effets dévastateurs de l’homosexualité sur les individus et la société.

En outre, le 1er juin, M. Viersen, probablement poussé par M. Poilievre, a publié une déclaration affirmant que ses opinions sont les siennes et qu’elles ne représentent pas le Parti conservateur.

« Mes commentaires ne représentent pas les positions du chef, ni les politiques adoptées par les membres du Parti conservateur eux-mêmes », a-t-il écrit sur X.

« Sur ces questions, le statu quo sera maintenu sous un gouvernement conservateur », a-t-il poursuivi. « C’est la réalité. Le chef a été extrêmement clair à ce sujet, à la fois maintenant et auparavant. »

Cependant, cela ne devrait pas surprendre les Canadiens, car M. Poilievre a toujours montré qu’il était socialement conservateur uniquement lorsque cela favorisait sa campagne.

En décembre, l’épouse de M. Poilievre, Anaida, a fait la une des journaux pour avoir défendu les opinions pro-avortement du couple. M. Poilievre a déjà fait l’objet d’un « feu rouge » de la part de la Coalition nationale pour la Vie (CNV), qui évalue les hommes politiques en fonction de leur engagement en faveur des valeurs pro-vie et pro-famille.

CNV a noté que « lors de la course à la chefferie en 2022, Poilievre a déclaré catégoriquement qu’il était “pro-choice” et “pro-choix” sur l’avortement, dans les deux langues officielles ».

De même, M. Poilievre a déjà exprimé son soutien au « mariage » homosexuel. En outre, M. Poilievre a retardé sa prise de distance vis-à-vis de l’endoctrinement LGBT des enfants jusqu’à ce qu’il sente que l’opinion publique était en faveur du mouvement pro-famille.

Le chef conservateur est connu pour attendre que le public réagisse avant de faire des déclarations fortes. En fait, en février, M. Poilievre a empêché ses propres députés de s’exprimer contre l’interdiction de la « transition » des enfants en Alberta, avant de se prononcer quelques jours plus tard en faveur de cette mesure après que l’opinion publique ait apporté son soutien à la politique de l’Alberta.

Malgré ses déclarations en faveur de l’opposition du mouvement pro-famille aux bloqueurs de puberté, il s’est abstenu de s’engager à prendre des mesures s’il était élu premier ministre, préférant insister sur le fait qu’il est préférable de laisser ces questions à la compétence des provinces.

De même, M. Poilievre n’était pas présent à la Marche du million de personnes contre l’endoctrinement LGBT dans les écoles en septembre dernier et, comme dans le cas de l’Alberta, il a même demandé à son bureau de dire à son caucus de s’abstenir de faire des déclarations sur le mouvement.

Cela a conduit de nombreux internautes à accuser le chef conservateur de lâcheté et d’avoir manqué une bonne occasion de rallier sa base populaire.

Suite au tollé provoqué par le musellement des députés par M. Poilievre et au fait évident que les Canadiens conservateurs sont en faveur d’une législation pro-famille, M. Poilievre a exprimé son soutien aux droits parentaux et a reproché à M. Trudeau de « diaboliser les parents inquiets ».

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire