M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Née prématurée à 29 semaines, Hannah Joy s’est bien développée contre vents et marées


Hanna Joy.

Par Susan Michelle-Hanson (LiveActionNews) — traduit par Campagne Québec-Vie

Quand Hannah Joy est née, elle était prématurée n’ayant seulement que 29 semaines, elle pesait moins de deux livres et son cri ressemblait plus à celui d’un chaton qu’à celui d’un bébé, raconta sa mère, Melody, à Live Action News. Ce petit cri était un véritable miracle de la vie.

Melody et son mari John étaient ravis de découvrir qu’elle était enceinte d’Hannah Joy. Son échographie prise à 20 semaines a confirmé que Melody portait un bébé fille en bonne santé, et la vie qui s’épanouissait en elle rendait les vomissements quotidiens et les autres difficultés de la grossesse comme une épreuve qui en valait la peine à chaque instant pour Melody, qui souffrait d’hypertension chronique. Malheureusement, ce n’est que six semaines plus tard, 26 semaines après le début de sa grossesse, lorsqu’elle dut quitter le travail avec un terrible mal de tête et de la fatigue, que ses problèmes ont commencé. La probabilité de donner naissance à un bébé prématuré était devenue très réelle.


Hannah Joy, née à 29 semaines de grossesse,
au centre de soins intensifs néonataux.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Après avoir vu que sa pression artérielle diastolique dépassait les 100 (hypertension de stade 2 et qui approchait rapidement du stade d’urgence), elle a appelé son gynécologue en obstétrique, qui lui a dit de venir. Alors qu’ils ont maîtrisé sa tension artérielle après quelques jours à l’hôpital, celle-ci a augmenté de nouveau peu de temps après qu’on l’ait renvoyée chez elle, au repos au lit, et elle a été envoyée de sa ville natale de Gadsden, en Alabama, par ambulance à l’Université de l’Alabama à Birmingham, à plus d’une heure de route, où des médecins lui ont dit qu’elle avait une pré-éclampsie grave et un diabète gestationnel. Melody a dit : « Ils m’ont dit que s’ils ne pouvaient pas faire baisser ma tension artérielle pendant la nuit, ils devraient prendre le bébé... J’étais très inquiète pour le bébé et j’ai prié Dieu de m’aider ».

Alors qu’ils donnaient des injections de stéroïdes à Melody pour rendre matures les poumons d’Hannah Joy en cas d’accouchement d’urgence, ainsi que du magnésium IV pour l’aider à ne pas avoir de saignements cérébraux, Melody a essayé de calmer ses peurs :

J’avais peur, mais j’ai prié Dieu et j’ai commencé à chanter la chanson « What A Wonderful Name It Is. » (Quel nom merveilleux !) Je savais que mon seul espoir venait de Dieu, et qu’Il était le seul qui pouvait m’aider. J’ai senti une paix en chantant vers Dieu, et je l’ai entendu dire dans mon cœur que tout irait bien. En trente minutes, ma tension artérielle s’est stabilisée à un niveau normal. On m’a informée que j’allais être admise à l’étage des grossesses à haut risque jusqu’à la naissance de l’enfant.

Le séjour de Melody à l’hôpital a été rendu particulièrement difficile par la distance. Son mari a dû continuer à travailler, et bien que sa mère et lui aient pu tous les deux lui rendre visite, c’était beaucoup plus difficile que d’être dans sa propre ville natale. Mais ce défi a rapidement été remplacé par un nouveau :

Je suis restée à l’hôpital pendant trois semaines, jusqu’à ce qu’une nuit, alors qu’ils surveillaient le rythme cardiaque d’Hannah lors d’un examen de réactivité fœtale, ils ont remarqué que son rythme cardiaque chutait fréquemment. Ils m’ont envoyée à l’aire de travail et d’accouchement et ont continué à surveiller le rythme cardiaque de mon bébé. Tout était bien le lendemain, alors ils m’ont renvoyée à l’étage des grossesses à haut risque. Cette nuit-là encore, pendant le monitorage, le rythme cardiaque du bébé a chuté. Ils m’ont renvoyée à la salle d’accouchement. Le lendemain matin, on m’a dit qu’ils allaient essayer de provoquer le travail. J’ai été en travail pendant deux heures et demie. Mais le rythme cardiaque du bébé a commencé à chuter. On m’a alors informée qu’ils allaient faire une césarienne pour l’accouchement.

Et puis soudainement, à peine au troisième trimestre de son développement, Hannah Joy est sortie du ventre de sa mère et est entrée dans le monde, âgée de 29 semaines à peine et très prématurée. Melody décrit le moment effrayant mais merveilleux :

La césarienne était très effrayante, parce que j’étais éveillée, bien que je fusse engourdie et que je ne sentais pas qu’on me coupait. Puis, la chose la plus étonnante s’est produite : j’ai entendu un tout petit, très faible cri d’un tout petit bébé. Ils l’ont emmenée d’urgence à l’USIN, et mon mari est allé avec eux pour être avec le bébé pendant qu’ils continuaient de me recoudre. Hannah a été mise sur un appareil C-PAP avec de l’oxygène, [et] elle a été placée sous une lumière ultraviolette. Elle avait des câbles partout sur elle de la tête aux pieds. On lui a posé un cathéter central pour lui donner des fluides et des lipides.

Et ce n’était pas tout. En moins d’une semaine, Melody a remarqué qu’elle ne produisait pas de lait maternel, alors ils ont dû installer une sonde d’alimentation à Hannah pour la garder en vie. « Elle a mangé comme ça jusqu’à environ 34 semaines de gestation, » a dit Melody, en soulignant, « Durant ce temps, elle pouvait porter des vêtements de poupée de Build-A-Bear. » Hannah a été mise dans un incubateur avec un débit d’oxygène constant.

Plus tard, quand le Père Noël est venu à l’hôpital pour voir Hannah Joy, Melody a dit : « C’était incroyable de la voir répondre au son de ses cloches. »


Noël à l'hôpital.

« C’était mon bébé miracle ! » a dit Melody. « Elle avait 34 semaines de grossesse quand elle a écouté le son de ma voix et tout ce qui l’entourait. Elle était parfaite avec cinq petits doigts et cinq petits orteils. C’était une personne à part entière. Les gens maintenant [parlent au sujet de l’avortement] des bébés jusqu’à la naissance. Je ne peux pas imaginer ce que ces bébés doivent ressentir. Je suis sûr que le processus est très douloureux pour eux. »

Melody a ajouté :

Hannah avait quelques obstacles à surmonter. Elle a été mise sous oxygène jusqu’à l’âge de 10 mois. Elle a dû voir un physiothérapeute en raison d’un retard de développement des habiletés motrices, et elle vient tout juste de recevoir l’approbation de son pneumologue. À sa naissance, ses poumons étaient sous-développés parce qu’elle est née si tôt ; maintenant, elle respire à 98-100 % d’oxygène de l’air ambiant. Dieu a fait un miracle en guérissant ses poumons ! Elle surmonte tous les obstacles à cause de la prière et parce que le Seigneur Dieu la touche. J’espère que cette histoire encouragera ceux qui font face à un enfant avec des retards ou qui sont aux prises avec des circonstances dans leur vie qui semblent insupportables. J’espère qu’ils décideront de garder leur bébé, parce qu’ils sont vraiment un miracle et une bénédiction de Dieu. Hannah Joy n’est que ça. Elle est un don de grâce et une joie pour tous ceux qu’elle rencontre !


Hanna après deux mois et demi au
centre de soins intensifs néonataux.

L’histoire d’Hannah Joy est l’une des nombreuses histoires de bébés prématurés, nés bien avant que beaucoup croient que les bébés soient viables, et pourtant, grâce aux excellents soins médicaux actuels, non seulement ils vivent, mais ils s’épanouissent. Aujourd’hui, Hannah Joy est une petite fille heureuse et en bonne santé qui sait très bien qu’elle est aimée et désirée.

Publicité



Laissez un commentaire