M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Mondialisme en action : la Californie interdit la vision de la Bible sur la sexualité

Par Pauline Mille (reinformation.tv)

La Californie vient de voter une loi qui interdit d’enseigner que l’homosexualité ou le transgenrisme est mauvais en s’appuyant sur la Bible. Le mondialisme en action entend imposer la Weltanschauung* sexuelle permissive maçonne [conception permissive et maçonne de la vie sexuelle — NDLR].

Le mondialisme procède comme un professeur de mathématiques ou de physique : pour s’assurer qu’une question de cours est bien saisie, et l’installer dans la mémoire et la pensée des élèves, il fait faire des exercices. Ici la question de cours est relativement simple, elle est ancienne, réinformation.tv y revient souvent : le mondialisme, dans le dessein d’installer sur toute la planète une spiritualité humaniste maçonne, entend mettre au pas les religions, n’en garder que ce qui est compatible avec son projet afin de s’en servir comme d’une police morale auxiliaire. Les exercices, eux, sont très variés, et l’actualité nous en offre chaque jour un nouveau.

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Les élites de Californie gagnées au mondialisme

Il y a dix jours par exemple, c’était un appel d’imams modérés à supprimer, ou à rendre obsolètes, certains versets du coran dénoncés aujourd’hui pour leur incitation à la violence. D’autres fois, c’est une loi qui interdit le voile musulman. Ou, depuis Vatican II, de nombreuses négociations ont eu lieu pour faire supprimer de l’Ecriture Sainte catholique des passages jugés antisémites.

Le dernier exercice à ce jour a eu lieu en Californie, dans ces Etats-Unis qui restent encore très marqués par la religion chrétienne, même si diverses confessions et sectes la divisent, et que les aléas de la vie contemporaine la bouleversent. Comme partout ailleurs en Occident, intellectuels, juristes et structures de l’Etat sont « en avance » sur le commun de la population, c’est-à-dire qu’ils sont plus engagés dans le processus de destruction des mentalités traditionnelles, plus acquis au mondialisme, et donc, plus attachés à la perte du christianisme.

L’enseignement moral de la Bible interdit

Le parlement de l’Etat a voté une loi, numérotée AG 2943, qui interdit tout livre ou conférence qui tend à condamner l’homosexualité ou le transgenrisme, et d’une manière générale la Weltanschauung sexuelle « inclusive » et LGBT-friendly. En conséquence, aucun texte religieux chrétien ou juif, la Bible comprise, ne saurait être enseigné sous peine de poursuite pénale. Cela vise les conférences que donnent aux Etats-Unis pasteurs et ministres du Culte, en particulier dans le cadre universitaire.

L’université de Biola en Californie a ainsi annulé un cycle de conférences destinées à aider homosexuels et candidats transgenres à s’extraire de leurs difficultés en se fondant non seulement sur les données de la psychologie mais sur l’enseignement de la Bible, de peur de tomber sous le coup de ce nouvel interdit. Les conférences, les livres d’accompagnement, les vidéos critiquant la weltanschauung sexuelle permissive sont dans le collimateur de l’Etat de Californie. Il est peu probable que la Bible soit interdite de vente, du moins pour l’instant, mais son enseignement pose un problème à la nouvelle morale.

Une Weltanschauung sexuelle totalitaire en action

Pour les responsables de l’université Biola, qui doivent annuler leurs conférences pour la première fois depuis 55 ans à cause d’une nouvelle loi votée par la Californie, il s’agit de « l’atteinte la plus flagrante à la liberté d’expression en Amérique de mémoire d’homme ».

Mais c’est aussi l’application mécanique, comme à l’exercice, de la loi maçonnique mondiale naguère explicitée par Jacques Chirac, alors président de la République française : il n’y a rien de supérieur à la loi civile. C’est l’aboutissement de la laïcité à la française qui irrigue et anime le mondialisme, sa mise en action. De même qu’on ne saurait souffrir que les imams salafistes dans leurs madrasas hors contrat enseignent « l’islam du onzième siècle » et « soumettent la femme », de même ne peut-on pas admettre l’enseignement intégriste d’une Bible qui condamne Sodome et Gomorrhe.

Toutes les raisons sont bonnes contre la Bible et l’exception chrétienne

Il ne faut pas se leurrer. Toutes les conséquences seront tirées du théorème, et de nouveaux exercices viendront tôt ou tard. Le célibat des prêtres catholiques sera jugé discriminatoire, de même que leur masculinité : et que Jean-Paul II ait justement justifiée celle-ci par l’Ecriture sera une raison de plus de condamner la Bible. L’exception ecclésiale dans son ensemble constitue un scandale aux yeux de la weltanschauung sexuelle du mondialisme, c’est d’ailleurs la vraie raison des attaques répétées contre la pédophilie présumée dans l’Eglise : c’est une manière de l’affaiblir pour l’amener à lâcher sur le dogme et la discipline. Peu à peu, c’est toute la morale chrétienne, ce sont tous les us chrétiens, qui seront évacués et remplacés, en commençant par les « anomalies », les « survivances » : les monastères du Mont Athos, par exemple, ont été plusieurs fois attaqués parce qu’il est interdit aux femmes d’y pénétrer. Le parlement européen a voté une résolution contre en 2003, le conseil œcuménique des églises a demandé leur ouverture à tous. Toutes les frontières doivent tomber pour satisfaire le mondialisme.

Le mondialisme utilise l’obsession sexuelle de l’islam pour imposer sa Weltanschauung

L’alignement des mœurs de la planète entière sur l’éthique maçonne est le cœur du mondialisme en action : tout frein, tout obstacle à ce projet, que des religions pourraient puiser dans leur Ecriture Sainte ou la théologie qu’elles en tirent doit être levé.

Le principal adversaire du mondialisme est le christianisme, comme on le voit en Californie. Et cela jette un éclairage supplémentaire sur le rôle du terrorisme, de l’islamisme, du fondamentalisme islamique, et tout bonnement de l’islam dans la dialectique mondialiste. L’islam, par ses aspects désuets ou rebutants, par son obsession sexuelle puritaine, sert à faire souhaiter par le grand nombre, en occident, qu’on en finisse avec toute manifestation publique de toute religion, pas seulement dans ses aspects rituels ou cultuels, mais dans son fond moral. Les excès de l’islam poussent le Français moyen à penser que toutes les religions sont un boulet pour l’homme. Et que la Californie a raison quand elle interdit d’enseigner les vieilleries obscurantistes de la Bible.


*Vue métaphysique du monde, conception globale de la vie, de la condition de l'homme dans le monde. (CNRTL) — NDLR

Publicité



Laissez un commentaire