M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×
×

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

prière

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Georges BuscemiChers amis de la Vie,

Pour que la Marche de 2025 soit encore plus grande et belle : Merci de nous aider ! Donnez généreusement.

Georges_Signature-transparent.png
Georges Buscemi, Président

Donner à Campagne Québec-Vie

Mieux vaut tard que jamais : les législateurs de l’Indiana votent l’arrêt du financement de l’Institut Kinsey sur la sexualité


Alfred Kinsey.

Par Jonathon Van Maren — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Wikimedia Commons

Avertissement au lecteur : Ce texte contient la description explicite d’abus sexuels sur des enfants.

28 février 2023 (LifeSiteNews) — Ce titre a des décennies de retard, mais mieux vaut tard que jamais : « Les législateurs de l’Indiana soutiennent l’arrêt du financement de l’Institut Kinsey ». Le 22 février, la Chambre des représentants de l’Indiana a voté à 53 contre 34 pour interdire à l’Université de l’Indiana, siège de l’Institut Kinsey, d’utiliser des fonds publics pour ses recherches sur la sexualité. l'Associated Press a prétendu de façon ridicule que ce vote était dû à « un législateur d’extrême droite » qui « a dévoilé des allégations contestées d’exploitation d’enfants commises par son fondateur et célèbre chercheur du milieu du XXe siècle, Alfred Kinsey ».

En effet, le législateur démocrate Matt Pierce a déclaré que ces allégations étaient « basées sur de vieux soupçons non prouvées de conspirations qui n’ont pas existé » et les a qualifiées de « memes internet réchauffés qui reviennent sans cesse », insistant sur le fait que la noble mission de l’Institut Kinsey était de « mieux comprendre la sexualité humaine, y compris la façon de traiter les prédateurs sexuels et les pédophiles et de prévenir [leur apparition] ». l'Associated Press a expliqué que le parti républicain s’oppose au financement de l’Institut Kinsey parce qu’il « lui reproche de contribuer à la libéralisation des mœurs sexuelles, y compris une plus grande acceptation de l’homosexualité et de la pornographie ».

Pierce, apparemment, n’a pas pris la peine de lire les propres ouvrages de Kinsey, Sexuality in the Human Male et Sexuality in the Human Female, qui ont été publiés en 1948 et 1953. Les travaux de Kinsey ont « révélé » qu’entre 30 et 45 % des hommes avaient des liaisons, que 85 % des hommes avaient eu des relations sexuelles avant le mariage, qu’un pourcentage stupéfiant de 70 % des hommes avaient couché avec des prostituées et qu’entre 10 et 37 % des hommes avaient eu un comportement homosexuel. On parle beaucoup moins de ses autres « découvertes » troublantes — une étude approfondie du « comportement sexuel » des enfants, ainsi que des affirmations selon lesquelles près de 10 % des hommes ont eu des relations sexuelles avec des animaux (ainsi que 3,6 % des femmes), et que ce chiffre s’élève à 40-50 % en fonction de la proximité des fermes.

L'article continue ci-dessous...

×

Campagne de financement -- Marche pour la vie 2024

$ 4,127 recueillis -- Objectif: 10 000 $. -- Il reste 3 jours -- Merci de votre générosité.

Donner à Campagne Québec-Vie

L’intégrité d’une grande partie de ses travaux a depuis longtemps été remise en question. Entre autres pratiques douteuses, Kinsey encourageait ses collaborateurs à s’adonner à tous les types d’activité sexuelle dans le cadre de ses recherches, présentait de manière erronée les célibataires comme des personnes mariées, et surreprésentait largement les criminels sexuels et les prostituées incarcérés dans ses données. Et où a-t-il obtenu toutes ses données sur le « comportement sexuel des enfants » ? La réponse est tout simplement effrayante. Dr Judith Reisman (dont les recherches ont depuis été confirmées à maintes reprises) explique dans son ouvrage révolutionnaire Sex, Lies and Kinsey que Kinsey a organisé des abus sexuels brutaux pour obtenir les résultats de ses prétendues recherches :

Kinsey a sollicité et encouragé des pédophiles, dans son pays et à l’étranger, à violer de 317 à 2 035 nourrissons et enfants pour obtenir ses prétendues données sur la « sexualité infantile » normale. Bon nombre des crimes contre les enfants (sodomie orale et anale, rapports sexuels génitaux et abus manuels) commis pour les recherches de Kinsey sont quantifiés dans ses propres graphiques et tableaux.

Par exemple, le « Tableau 34 » de la page 180 de « Sexual Behavior in the Human Male » de Kinsey prétend être un enregistrement « scientifique » de « l’orgasme multiple chez les préadolescents mâles ». Ici, des nourrissons de cinq mois à peine ont été chronométrés pour l’« orgasme » par les assistants « techniquement formés » de Kinsey ; [là], un enfant de quatre ans a été testé pendant 24 heures consécutives pour un nombre présumé de 26 « orgasmes ». Les éducateurs sexuels, les pédophiles et leurs défenseurs citent couramment ces « données » sur les enfants pour prouver les besoins de ceux-ci en matière de satisfaction homosexuelle, hétérosexuelle et bisexuelle [et la nécessité] d’une éducation au « sexe sûr ». Ces données sont également régulièrement utilisées pour « prouver » que les enfants sont capables d’activité sexuelle dès la naissance.

Comme Kinsey l’a fièrement déclaré à propos de ses recherches : « Nous avons maintenant rapporté l’observation d’activités spécifiquement sexuelles telles que l’érection, les poussées pelviennes, et plusieurs autres caractéristiques du véritable orgasme dans une liste de 317 garçons pré-adolescents d’âges variés, depuis les nourrissons de cinq mois jusqu’à l’adolescence. »

Quant à ses découvertes révolutionnaires, Kinsey est parti à la chasse aux réponses qu’il voulait. Comme l’écrit Reisman : « Les deux biographes les plus récents et les plus admiratifs de Kinsey ont avoué qu’il était un bi-homosexuel sadique, qui séduisait ses étudiants masculins et contraignait sa femme, ses collaborateurs et les femmes de ceux-ci à se produire pour et avec lui dans des films pornographiques illégaux tournés dans le grenier familial ». Pour obtenir les recherches qu’il voulait présenter au public — ce qui lui donnait une plateforme pour plaider en faveur de l’élimination des lois restreignant le comportement sexuel —, il en a simplement falsifié les résultats :

L’équipe du Dr Kinsey a « forcé » les sujets à donner les réponses souhaitées à leurs questions concernant la sexualité, 2. a secrètement mis à la poubelle les trois quarts de ses données de recherche, et 3. a fondé ses affirmations au sujet des hommes normaux sur une population masculine aberrante à environ 86 %, comprenant 200 psychopathes sexuels, 1 400 délinquants sexuels et des centaines de prisonniers, de prostitués masculins et d’homosexuels libertins. De plus, comme très peu de femmes normales acceptaient de leur parler, l’équipe de Kinsey a qualifié de « mariées » les femmes qui vivaient plus d’un an avec un homme, reclassant les données sur les prostituées et autres femmes non conventionnelles sous le nom de « Suzie la parfaite ménagère ».

Si Pierce croit que tout cela est une « théorie du complot », il devrait prendre le temps de lire les travaux de Kinsey — et se demander, de toute façon, d’où viennent toutes ces données sur la sexualité des enfants. J’ai lu les graphiques. J’ai aussi lu comment Kinsey a obtenu ces données. Même s’il ne s’était pas discrédité à la fois dans son comportement et dans sa méthodologie, les abominations que les enfants ont endurées et qui forment les données du tableau 34 devraient faire reculer d’horreur tout être humain décent. Il est grand temps qu’Alfred Kinsey ait son moment rétroactif MeToo.

Un vote final sur le budget de l’État en avril déterminera si l’interdiction de financement de l’Institut Kinsey sera finalisée. Cela devrait donner à Pierce un peu de temps pour faire ses recherches.

Campagne de financement - Marche pour la vie 2024

Merci de votre générosité. L'objectif est de 10 000$.

Ania

« Le site de CQV est un outil de référence et d’information sans précédent pour les défenseurs de la vie au Québec ! »

⁠—Ania

Donner à Campagne Québec-Vie


Laissez un commentaire