M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Mark Houck prie devant l’avortoir de Philadelphie avec toute sa famille après son acquittement


Mark Houck et sa famille.

Par Ashley Sadler — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Thomas Gilmartin

9 février 2023, Philadelphie (LifeSiteNews) — Dix jours seulement après avoir été acquitté de deux accusations fédérales à la suite d’une altercation mineure avec un membre d’« escorte » de Planned Parenthood près d’un centre d’avortement de Philadelphie, le conseiller de trottoir, catholique et pro-vie, Mark Houck, ainsi que toute sa famille, est retourné au même centre d’avortement pour prier.

Les photos partagées avec LifeSiteNews montrent Houck à l’extérieur du Centre de santé Elizabeth Blackwell de Planned Parenthood sur Locust Street à Philadelphie avec sa famille et une foule d’autres défenseurs de la vie.

Houck a déclaré au Daily Signal que lui et sa famille se sont rendus à la clinique « parce que c’est ce que nous faisons ».

« C’est notre mission de défendre les femmes, les hommes et l’enfant à naître », a-t-il déclaré, ajoutant : « Je serai là chaque semaine, si Dieu le veut. »

Le Centre de santé Elizabeth Blackwell est le même centre d’avortement devant lequel Houck et le membre d’« escorte » Bruce Love s'affrontèrent en 2021 dans ce que l’avocat de la Société Thomas More, Peter Breen, qui a représenté Houck lors de son procès pénal, a appelé « une querelle de trottoir qui s’est transformée en une affaire fédérale ».

LifeSiteNews avait précédemment rapporté que Houck et sa famille avaient été soumis l’année dernière à un raid à l’aube par le FBI du président Joe Biden, après que le ministère de la Justice (DOJ) eût pris l’affaire en main, avec des dizaines d’agents lourdement armés qui avaient envahi la propriété des Houck en Pennsylvanie.

L'article continue ci-dessous...

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Le ministère de la Justice avait ensuite accusé Houck de deux délits pour avoir prétendument violé la loi sur la liberté d’accès aux entrées des cliniques (FACE) en poussant Love, qui, selon Houck, harcelait verbalement son fils âgé de 12 ans à l’époque.

Houck a été acquitté des deux accusations le 30 janvier 2023.

S’adressant aux journalistes immédiatement après son acquittement, Houck a déclaré qu’il était « reconnaissant » que « justice » ait été « enfin rendue », a précédemment rapporté LifeSiteNews. À l’extérieur du palais de justice, Houck a prié avec sa famille, son équipe juridique et ses partisans pro-vie ; il a cité Matthieu 19,26 pour affirmer qu’avec Dieu et grâce au pouvoir de la prière, « nous pouvons tout faire ».

Mercredi, Mark Houck était de nouveau devant le centre d’avortement pour prier pour les mères et leurs bébés.

Des photos montrent la famille debout devant la clinique, tenant des chapelets, tandis qu’un groupe d’« escorte » de Planned Parenthood se tient à proximité, vêtu de gilets arc-en-ciel.

À l’extérieur du centre d’abattage de bébés, une bannière aux couleurs de l’arc-en-ciel indique « PRIDE ».

Selon le Daily Signal, M. Houck a déclaré qu’environ 40 défenseurs de la vie étaient présents avec sa famille pour prier et participer à ce qu’il a appelé « une sorte de rassemblement ».

« Il a décrit ses enfants comme étant “joyeux” et “enthousiastes” à l’idée qu’il puisse à nouveau prier en toute liberté sur le site d’avortement », rapporte le média.



Laissez un commentaire