M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les partisans de l’euthanasie font pression sur le gouvernement de Colombie-Britannique pour qu’il oblige les hôpitaux catholiques à la pratiquer

Par Alex Schadenberg (Coalition pour la prévention de l’euthanasie) — Photo : somkanokwan/Adobe Stock

L'organisation en faveur l’euthanasie, Mourir dans la dignité, fait pression sur le gouvernement de la Colombie-Britannique pour obliger les hôpitaux catholiques à pratiquer l’euthanasie.

La clique de l’euthanasie utilise l’histoire de Samantha O’Neill (34 ans) qui est morte par euthanasie (AMM) après avoir été transférée de l’hôpital St. Paul de Vancouver à l’hospice St. John géré par Vancouver Coastal Health le 4 avril pour y mourir par euthanasie.

Katie DeRosa a rapporté dans le Vancouver Sun du 23 juin que Mourir dans la dignité et la famille d’O’Neill ont lancé une campagne pour faire pression sur le gouvernement de la Colombie-Britannique afin qu’il oblige les hôpitaux catholiques à tuer leurs patients par euthanasie. DeRosa a rapporté :

La famille O’Neill et Mourir dans la dignité Canada estiment qu’il est inacceptable qu’un hôpital financé par les contribuables comme l’hôpital St. Paul — dont le bâtiment sera remplacé au coût de 2 milliards de dollars en 2027 — oblige les patients mourants à quitter son établissement pour obtenir une AMM.

Helen Long, PDG de Mourir dans la dignité, a déclaré à Mme DeRosa :

« De telles politiques resteront en place à moins qu’une action en justice ne soit couronnée de succès ».

L'article continue ci-dessous...

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Shannon Paterson affirme dans un article sur CTV news le 27 juin :

Daphne Gilbert, professeur de droit constitutionnel à l’université d’Ottawa, s’attend à ce qu’un recours soit déposé en vertu de la Charte.

« L’Église catholique ne finance pas les soins de santé, elle ne met pas d’argent dans le système de santé par l’intermédiaire de ces institutions. Ce n’est pas comme s’il s’agissait d’un accord de financement partagé. Tout l’argent provient des contribuables », a déclaré Mme Gilbert.

Alex Muir, président de la section MetroVancouver de l’association Mourir dans la dignité, qui milite pour l’euthanasie, a écrit, dans une lettre au rédacteur en chef du Vancouver Sun, que :

L’histoire de Katie DeRosa sur l’horrible transfert forcé de Samantha O’Neill de l’hôpital St. Paul pour accéder à l’aide médicale à mourir (AMM) souligne la nécessité de mettre un terme à ces transferts.

... La province a le pouvoir et les moyens financiers de changer cette situation, mais elle manque de volonté politique en raison de la place prépondérante qu’occupe Providence dans notre système de soins de santé financé par l’État. C’est une honte pour tout le monde.

Ce n’est pas la première fois que Mourir dans la dignité (un organisme de charité enregistré) fait pression sur le gouvernement de la Colombie-Britannique pour obliger les hôpitaux catholiques à tuer leurs patients par euthanasie.

Le 8 mars 2022, j’ai publié un article intitulé : Canada's euthanasia lobby demands that religious medical facilities kill [Les groupes de pression canadiens de l’euthanasie exigent que les établissements médicaux religieux tuent]. J’y indiquais que le groupe de pression en faveur de l’euthanasie voulait empêcher le transfert des personnes ayant demandé l’euthanasie en forçant les établissements médicaux confessionnels à pratiquer l’euthanasie.

À l’époque, la Presse canadienne avait publié un article intitulé « Mourir dans la dignité » :

Mourir dans la dignité affirme que le service est restreint en raison d’un accord qui permet aux établissements couverts par la Denominational Health Association [Association confessionnelle pour la santé] de percevoir l’argent des contribuables tout en refusant de fournir des services auxquels ils s’opposent pour des raisons religieuses ou morales.

Alex Muir, président de la section Metro Vancouver de Mourir dans la dignité, affirme que le maintien de l’accord prive les personnes admissibles de leur droit constitutionnellement protégé d’accéder à une mort médicalement assistée. Le gouvernement de la Colombie-Britannique oblige déjà les institutions médicales financées par la province qui ne sont pas affiliées à une confession à pratiquer l’euthanasie (AMM).

En février 2021, la Delta Hospice Society a été privée de financement par le ministère de la Santé de la Colombie-Britannique parce qu’elle refusait de tuer ses patients.

La première tentative de forcer une institution médicale religieuse à participer à l’euthanasie a eu lieu en 2019, lorsque la clique de l’euthanasie a fait pression sur le gouvernement de la Nouvelle-Écosse pour qu’il ordonne à l’hôpital St. Martha d’Antigonish (Nouvelle-Écosse) de pratiquer l’euthanasie. Le gouvernement de la Nouvelle-Écosse a succombé à la pression et a ordonné à l’hôpital St. Martha de pratiquer l’euthanasie. Au lieu de cela, le Centre de santé et de bien-être d’Antigonish, qui n’appartient pas à l’hôpital St. Martha, a accepté de pratiquer l’euthanasie.



Laissez un commentaire

Ensemble, défendons la vie de la conception à la mort naturelle. Suivez ce lien pour en savoir plus.