M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les nationalistes hongrois se mobilisent contre la propagande homosexualiste de Coca Cola !

Par Basile C (Medias-Presse.info)

Ce mois d’août marqué en Hongrie par des journées caniculaires a été un moment de forte mobilisation pour les nationalistes et les patriotes magyars s’opposant au déploiement de la propagande homosexuelle dans leur pays.

Début août la firme multinationale américaine Coca Cola a entamé en Hongrie une campagne publicitaire faisant clairement la promotion de l’homosexualité, en vue du festival Sziget, grand événement musical établi après la chute du régime communiste et réunissant chaque année près d’un demi-million de participants venant de plusieurs pays. Grand nombre de panneaux publicitaires ont été affichés dans la capitale hongroise ayant pour slogan « Love is love » et exposant à la vue de tous des duos homosexuels.

Cette démarche a été très justement perçue comme une provocation intolérable dans un pays qui se réclame fortement de son identité chrétienne et dont la population a exprimé à plusieurs reprises ces dernières années par son vote, sa volonté de préserver les modes de vie traditionnels et notamment les valeurs familiales. Le représentant parlementaire du parti gouvernemental conservateur Fidesz, István Boldog avait appelé au boycott de la célèbre boisson gazeuse américaine en réaction à ce qu’il avait qualifié de « campagne provocatrice » mais son camp politique, déjà dans le collimateur des élites politiques et des médias occidentaux, a opté pour la modération en déclarant que les Hongrois étaient libres de choisir s’ils devaient ou non boire du Coca Cola. Plus vigoureuse a pourtant été la réaction des nationalistes magyars du mouvement Mi Hazank (Notre Patrie) issu d’une scission récente du Jobbik, qui ont choisi la voie de la mobilisation contre l’offensive des lobbies sociétaux et des multinationales qui les soutiennent : manifestations et blocages de l’accès à l’usine de Coca Cola à Budapest et des actions de recouvrement des panneaux publicitaires avec du matériel militant ont été menées par les membres du mouvement.

Mi Hazank dans un tract distribué lors de ses actions dénonçait sans ambages les dangers des agissements idéologiques sociétaux, défendait ouvertement la famille traditionnelle et demandait la cessation immédiate de la campagne publicitaire de la multinationale américaine : « Ils empoisonnent notre corps ! Ils empoisonnent notre âme ! Coca Cola, zéro ! Propagande homosexuelle, zéro ! Nous exigeons que la compagnie Coca Cola arrête la propagande homosexuelle en Hongrie ! Dans Notre Patrie le seul modèle familial acceptable c’est le modèle traditionnel ! Nous n’avons pas besoin de déviances ! Boycott de Coca Cola jusqu’à ce qu’il cesse de promouvoir l’homosexualisme ! »

L'article continue après cette publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

Les nationalistes magyars n’ont même pas hésité à faire un lien explicite entre l’explosion du délire sociétal et le danger d’une banalisation de la pédophilie !

Coca Cola de son côté a pleinement assumé l’orientation idéologique de sa campagne en déclarant dans un communiqué de presse, dénué de la moindre once de vergogne, que la promotion de l’homosexualité a toujours fait partie de ses priorités : « Ce n’est pas la première fois que notre compagnie a soutenu les communautés LGBTQ ; nous avons par le passé sponsorisé des (Gay) Prides dans bien d’autres pays. Notre compagnie a également soutenu la campagne pour l’égalité au mariage et nous affichons des couples gay dans nos publicités. »

Que les multinationales du capitalisme mondialisé s’engagent à fond dans l’offensive idéologique sociétale n’a absolument rien de surprenant et prouve de la manière la plus éclatante que la poursuite des intérêts et des profits de ce système passe par l’imposition d’un véritable projet de déconstruction des sociétés et des civilisations chrétiennes et occidentales !

L’Europe de l’Est ne semble pas disposée à se laisser contaminer par la peste « arc-en-ciel » et y oppose une résistance courageuse dans le sillage de son autre grande résistance d’autrefois contre le communisme mondial. Il clair qu’aujourd’hui le cœur de l’Europe bat à l’Est et que ces peuples courageux et fiers, galvanisés par des décennies d’une oppression implacable, sont en passe de devenir des poumons extérieurs pour toutes les dissidences chrétiennes et patriotiques de l’Europe occidentale !

Faisons en sorte que le vent de l’Est devienne un orage salutaire qui balaiera les bacilles de la peste jusque chez nous !

Publicité



Laissez un commentaire