M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les médecins irlandais se plaignent d'avoir été ignorés par le ministre de la Santé au sujet de l'avortement

Extrait d'un article de CNA — traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : newyorkupstate.com

Dublin, Irlande, 8 novembre 2018 (CNA/EWTN News) — Quelque 640 médecins généralistes d'Irlande ont signé une pétition dans laquelle ils affirment que leurs préoccupations n'ont pas été entendues concernant le projet du gouvernement de confier la direction des services d'avortement aux médecins généralistes.

« Au lieu de tendre la main aux centaines de médecins généralistes, le ministre Harris a adopté un ton tout à fait dédaigneux dès le départ, » a déclaré le Dr Aisling Bastible, selon The Irish News.

Le projet de loi 2018 sur la santé (réglementation de l'interruption de grossesse) proposé par le ministre de la Santé, Simon Harris, prévoit la création d'un service d'avortement dirigé par un médecin généraliste. Il exigerait que les professionnels de la santé pro-vie réfèrent les femmes à d'autres médecins pour un avortement, bien non obligés de les pratiquer.

« Quelle que soit votre position sur l'avortement, vous vous attendez certainement à ce que le ministre consulte les médecins généralistes sur le terrain avant de légiférer, » a déclaré le Dr Andrew O'Regan.

« Le domaine de la médecine générale est au maximum de ses capacités, nous avons un gros problème pour recruter des médecins généralistes et maintenant le gouvernement dit : "Nous voulons que vous le fassiez aussi," mais c'est tout simplement impossible. »

[...]

L'Irlande fait face à une pénurie potentielle de médecins disposés à exécuter des avortements ; une enquête menée en mars auprès des professionnels de la santé irlandais a révélé qu'environ sept médecins généralistes sur dix en Irlande ne sont pas disposés à pratiquer l'avortement.

Publicité

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !



Laissez un commentaire