M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les évêques du Colorado demandent aux politiciens pro-avortement de ne pas communier


Mgr Samuel Aquila, archevêque de Denver.

Par Matt Lamb — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Fr. Zak Boazman/Flickr

8 juin 2022, Denver (LifeSiteNews) — La Conférence catholique du Colorado a informé mardi les législateurs de l’état qui ont voté pour le Reproductive Health Equity Act (RHEA) qu’ils ne doivent pas recevoir la Sainte Communion jusqu’à ce qu’ils fassent contrition et se soient confessés.

Cette loi élimine toute restriction à l’avortement et permet de tuer les bébés à naître jusqu’au moment de la naissance. Le gouverneur homosexuel du Colorado, Jared Polis, a signé la loi en avril.

« Nous sommes profondément attristés et désemparés de savoir que certains législateurs catholiques ont voté en faveur de cette loi », écrivent l’archevêque Samuel Aquila de Denver, l’évêque Steven Berg de Pueblo, l’évêque James Golka de Colorado Springs et l’évêque auxiliaire Jorge Rodriguez de Denver dans la lettre du 7 juin. Mgr Aquila a toujours défendu la vie humaine et l’Eucharistie, notamment dans une lettre datant de 2021 qui a suscité des critiques de la part du cardinal libéral de Chicago Blase Cupich. Il a également soutenu l’interdiction de communier imposée par l’archevêque Salvatore Cordileone à la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi, favorable à l’avortement.

Les évêques ont essayé de rencontrer tous les législateurs catholiques pour les informer de la gravité de leurs actions, mais tous n’ont pas voulu se conformer [à la loi de l’Église]. La lettre dit ceci :

Nous avons un fort désir de discuter de l’impact spirituel et culturel des lois comme le RHEA avec les politiciens des deux partis qui se disent catholiques et qui représentent les citoyens de notre État. En tant que leurs bergers, nous voulons nous assurer qu’ils comprennent l’enseignement de l’Église sur la réception de la Sainte Communion et la disposition spirituelle appropriée pour le faire. Des efforts ont déjà été faits pour parler avec plusieurs de ces législateurs, mais malheureusement, très peu d’entre eux ont accepté l’invitation à les rencontrer.

L'article continue ci-dessous...

Consultez quotidiennement Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

« Voter pour le RHEA, c’est participer à un acte gravement peccamineux parce qu’elle facilite le meurtre de bébés innocents à naître, et les politiciens catholiques qui l’ont fait se sont très probablement placés hors de la communion de l’Église », écrivent les évêques.

Ils soulignent que « recevoir l’Eucharistie en état de péché mortel est un sacrilège parce que c’est “un manquement à la révérence due au Corps et au Sang sacrés du Christ” », citant un document de la Conférence des évêques catholiques des États-Unis de janvier 2022.

Les législateurs qui soutiennent l’avortement et reçoivent la communion sont également coupables de scandale. « Enfin, lorsque d’autres catholiques voient des personnalités publiques recevoir Jésus dans un tel état spirituel, leur détermination à être fidèles à l’Évangile peut être affaiblie », indique la lettre. « Un homme politique ou une personnalité publique catholique qui conduit ou encourage les autres à faire le mal est un manquement au respect de l’âme des autres » et scandalise les autres.

« Jusqu’à ce qu’un repentir public ait lieu et que l’absolution sacramentelle soit reçue en confession, nous demandons aux législateurs catholiques qui vivent ou fréquentent l’église au Colorado, et qui ont voté pour la RHEA, de s’abstenir volontairement de recevoir la Sainte Communion », indique la lettre.

Les évêques déclarent qu’ils « sont toujours prêts à engager une conversation avec tout politicien catholique auquel cela s’applique, et nous voulons que vous sachiez que nous prions régulièrement pour tous ceux qui occupent des fonctions publiques ».

Consultez Culture de Vie, un site de nouvelles sur la foi, la famille et la vie, de Campagne Québec-Vie



Laissez un commentaire