M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les bébés qui gigotent dans le ventre de leur mère dressent une carte mentale de leur corps


Il peut être nécessaire de donner des coups de pied dans le ventre de sa mère [quand on est dedans, s’entend] pour une cartographie cérébrale convenable.

Par la Society for the protection of Unborn Children (SPUC) — traduit par Campagne Québec-Vie

La vie avant la naissance est incroyable.

En mars de cette année, nous avons rendu compte d’une étude du Trinity College de Dublin qui a révélé que les bébés se déplacent en tous sens dans le ventre de leur mère parce qu’ils essaient de développer des os et des articulations solides. Maintenant, les scientifiques de l’University College de Londres ont peut-être découvert une autre raison pour laquelle les bébés à naître donnent des coups de pied.

Une étude publiée dans la revue Scientific Reports suggère que les mouvements fœtaux permettent aux bébés de construire un réseau cérébral de base, le rendant ainsi capable de comprendre quelle partie du corps est en mouvement et comment il est touché.

Sensation d’environnement

L’équipe a analysé les ondes cérébrales de 19 nourrissons de deux jours, dont certains étaient prématurés et dont on a donc présumé qu’ils agiraient comme s’ils étaient encore dans le ventre de leur mère. À l’aide de l’électroencéphalographie non invasive, les chercheurs ont découvert que lorsque les bébés donnaient un coup de pied, une région de leur cerveau qui est liée à la zone sensorielle, appelée cortex somato-sensoriel, était activée.

L'article continue après cette publicité

La dernière superstition : un livre coup de foudre qui réfute l'athéisme

Cliquez « J'aime » si vous êtes pro-vie !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube !

La taille de ces ondes cérébrales était des plus grande chez les bébés prématurés au cours de l’équivalent du dernier trimestre et n’était plus déclenchée par le mouvement une fois que les nourrissons avaient atteint quelques semaines.

« On sait que les mouvements spontanés et la réponse de l’environnement au cours de la période de développement précoce sont nécessaires pour cartographier correctement le cerveau d’animaux tels que les rats. Ici, nous avons montré que cela peut être vrai aussi chez l’homme », a déclaré le Dr Lorenzo Fabrizi, auteur de l’étude.

Soins aux prématurés

Les mères commencent à ressentir des mouvements entre 16 et 25 semaines de grossesse (bien que les mouvements spontanés commencent à 7 semaines). En plus de mettre en lumière cet aspect de la grossesse, cette recherche pourrait également être utilisée pour aider les prématurés.

« Nous pensons que les résultats ont des répercussions sur l’offre d’un environnement hospitalier optimal pour les nourrissons nés prématurément de sorte qu’ils reçoivent les données sensorielles appropriées », a déclaré Kimberley Whitehead, coauteure de l’étude et physiologiste clinique. « Par exemple, c’est déjà une pratique courante que les nourrissons soient “nichés” dans leur lit de bébé, ce qui leur permet de » sentir « une surface lorsque leurs membres donnent un coup de pied, comme s’ils étaient encore dans le ventre de leur mère. “Comme les mouvements que nous avons observés se produisent pendant le sommeil, nos résultats soutiennent d’autres études qui indiquent que le sommeil devrait être protégé chez les nouveau-nés, par exemple en minimisant les perturbations associées aux procédures médicales nécessaires.

Les mères seront peut-être heureuses d’apprendre qu’il y a une raison à tous ces coups de pied, d’autant plus qu’une autre étude récente a révélé que le coup de pied d’un bébé a plus de 10 lb de force — plus qu’une frappe de balle de tennis !

Publicité



Laissez un commentaire