M'INSCRIRE
DONNER

Joignez-vous au mouvement

CQV défend la personne humaine, de la conception à la mort naturelle.

ou

×

Les avortements chutent de 90 % en Pologne suite à l’interdiction de tuer les enfants à naître atteints d’anomalies congénitales

Par Jack Bingham — Traduit par Campagne Québec-Vie — Photo : Volodymyr/Adobe Stock

4 août 2022 (LifeSiteNews) — De nouvelles données du ministère de la Santé de Pologne montrent que le nombre d’avortements légaux a chuté de 90 % de 2020 à 2021 après que ce pays essentiellement catholique ait rendu illégal le meurtre d’enfants à naître basé sur un diagnostic médical prénatal tel que le syndrome de Down (Trisomie 21).

Selon les données, 1 076 avortements ont été pratiqués en Pologne en 2020, contre 107 en 2021.

Ce déclin précipité est attribué à l’arrêt rendu en octobre 2020 par la Cour constitutionnelle polonaise, qui a décidé que l’avortement d’un enfant uniquement parce qu’il a été diagnostiqué in utero comme présentant une anomalie congénitale constituait une violation du « droit à la vie protégé par la Constitution ».

Les partisans de la vie en Pologne se sont réjouis de ces données, affirmant que la nouvelle loi a effectivement sauvé la vie de près de 1 000 enfants en seulement un an d’application.

« Cela signifie que la loi fonctionne et a permis de sauver des personnes spécifiques », a réagi la responsable de la fondation pro-vie Proelio Group, Magdalena Korzekwa-Kaliszuk.

Mme Korzekwa-Kaliszuk a également mentionné que la nouvelle loi a eu un double avantage, puisqu’elle renforce à la fois la « conviction que le droit à la vie ne doit pas dépendre du diagnostic d’une condition médicale » tout en supprimant toute « base » que les médecins avaient pour « proposer ou même faire pression sur les parents pour qu’ils avortent ».

Bien qu’elle soit membre de l’Union européenne pro-avortement et pro-LGBT, la Pologne a fait d’importants progrès ces dernières années pour faire avancer la cause pro-vie et pro-famille.

Au printemps 2021, la Pologne a lancé son programme « Family Care Capital » [Capital pour prendre soin de la famille], qui donne de l’argent supplémentaire non imposable aux familles ayant plus d’un enfant dans l’espoir de stimuler le taux de natalité du pays.

Plus tard dans la même année, le président polonais Andrzej Duda a donné une interview ouvertement pro-famille et pro-conservatrice à l’animateur de Fox News Tucker Carlson, réaffirmant la définition polonaise du mariage comme « l’union d’un homme et d’une femme » tout en affirmant l’importance de la cellule familiale.

« La constitution [polonaise] stipule que le mariage — elle dit “l’union d’un homme et d’une femme, et la famille” — est protégé par le gouvernement d’une manière spéciale... Pour moi, la valeur de la famille est inestimable, je soutiens les familles », a déclaré Duda à Carlson.

« Je suis pro-vie, je défends la vie, je crois que la vie est sacrée... Je crois que [la vie] doit être protégée, et que les familles doivent être soutenues aussi fortement que possible, car la famille est le fondement de chaque nation. »



Laissez un commentaire